Accueil PowerCarp
2633 articles 625 blogs
17963 photos 1400 albums
1 enduros 1 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag big

Articles de pêche de la carpe associés au tag big

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag big

A River For dream session

Votez pour cet article:Je vote pour cet article38
Article de MacoCapa publié le 29 Juin 2010 à 16:16 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 Philosophie Carpiste ou Carpiste au Naturel


¤↑↑ Au premier soleil, se reveiller et ouvrir ses sacs, humer l'air saturé d'humidité, regarder fumer son café, sortir l'appareil... Immortaliser le fruit des nos années  à arpenter les berges. Des paysages bucoliques, colorés et pafumés, emmerger parmis lui, vivre en lui et en emprumter un instant ses richesses... pour mieux lui rendre.¤


 

 

 

 

 


 

 

Article du Blog de Maco Capa " Philosophie Carpiste"

 

A River For Dream Session


 

Introduction :

La fin d'après midi est mouvementée. Le vent se lève alors que je commence tout juste à sonder. Mieux vaut dans certains cas et notament la pêche en rivière, vérifier que son poste n'a pas subis de modifications durant les crues hivernales. En tout cas, à première vue, il manque un tronc (énorme) qui s'était échoué là 2 ans auparavant. Sonder permet d'éviter de se lancer dans une aventure qui tournerait au fiasco... ou encore mieux de bien définir les dérives, les lieux d'arrêts des appâts, la nature du fond, ect..

Au bout de 3 bonnes heures à gratter le lit de la rivière, il parrait judicieux d'attaquer la pêche au plus vite. En effet, une étrange sensation me perturbe. Ca sent le fish, le fait d'avoir méticuleusement peigné secteur m'indique la meilleur démarche à suivre.

 

30 Pep's Red  par cannes autant de pellets de 15 au même parfum et tout cela entier ou concassé dans le method qui va avec... Sur mes deux cannes qui pêcheront il faut un  plomb de 200 gramme enrobé pour être un top de l'attractivité... et c'est parti pour deux nuits, rien n'est de trop pour réussir Moqueur. >>

 

Dans le froid et la nuit tombante, entre deux averses et rafales un blank se ceintre, une lumière s'allume, un combat s'engage. Elles me manquaient ces vièrges sauvages, fishes à la fuite enragée jouants des courants et obstacles. Violentes furies qu'un batement de codale relancent pour de longues minutes, gagnantes parfois, difficiles toujours...

 << équipée pour mettre à l'epreuve du bras de carpiste.  

 

 

>> Deux billes au cheveux se révèle judicieu iciA mon goût, le meilleur eschage est de placer une bille de 14/16  en premier vers la hampe puis, avant le stop, une bille de 18/20. >>

L'idéal maintenant est que ces appâts soient équilibrés. Pour l'hameçon, un 4 ou un 2 fait l'affaire, quand au modèle... il y a un choix à s'y perdre...  (un clic ICI et vous trouverez des infos sur pti matos, hameçons, tresses...). Et pour une présentation parfaite de l'eshe au cheuveu, l'utilisation d'un stop esche entre bille et hameçon est judicieuse.

 


En pleine journée, les fishes ne quittent pas la zone et la prise de poissons si beaux semble irréelle. La moyenne, largement au dessus de 10+  me comble. Chaque rappel se solde par une déroule. A cette période de l'année, autour de la fraie, le HNV (haute valeur nutritive) se justifie largement. Les appâts riches par leur composition en élements naturels olfactifs et énergétiques sont rarement ignorés... Clin d'oeil


 

^^Un gros poisson très massif qui a bien faillis gagner durant le combat.

^^Deux cannes, deux piques et du fish loin des regards, un retour aux sources pour de nombreux carpistes... au naturel.

 << Une vieille connaissance.

Ca fait toujours chaud au coeur de revoir ses précèdantes captures. Suivre l'évolution d'un poisson permet aussi de comprendre l'évolution globale du milieu. Il faut tout de même remarquer que chaque poisson a un comportement propre.

Ce poisson a pris un kilo environ en une année, sa queue abimée permet de le reprérer aisement. Les écailles sont aussi de bons indicateurs pour la reconnaissance.

<< Même appât, même lieu, même montage. Ne pas surpecher son poste évite de mettre en fuite definitivement les carpes.

 

 

 


A la deuxieme aurore 10 run ont déja offert 8 fish dont 6 au dessus de 21 lbs. Enfin a priori; puisque je ne pèse que rarement les poissons si ce n'est par curiosité ou intérêt piscicole, voir quand ca arrive, pour un gros poisson... Sourire

Il va falloir ranger les cannes à présent, la rivière retrouvera sa quiètude, je cherche l'heure...

"Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison. (...)Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide."  (C.Baudelaire, L'horloge, les fleurs du mal)

 

Pecimiste ce baudelaire, n'est il pas permis, n'y aurrait il pas de surprise plus belle que de constater le temps qui nous echappe? Trainant des pieds à ranger les affaires, re-shooter une dernière fois, se faire "enlever" la cannes des mains...

... Et prendre le plus gros fish de la session, joie extrème d'avoir attendu, testé, cherché, insisté, pris la pluie, le vent, le froid.

Des heures ou des jours, des semaines ou des mois et dans ce cas des années, à la faveur d'une passion nier les pseudos raisons. Poursuivre un objectif et l'atteindre. Moquer les épreuves s'armant de patience, moquer les éprouvantes heures ainsi que leurs auteurs.

Ce qui (pêche)/(est) juste trouve le bonheur. Ce(ux) qui nuit à la joie trouvera en echos la puissante réponse du coeur. Tout comme le mérite est tout benefique,  ce(ux) qui en manque est à suprimer.

Je me demande parfois quel est l'intêret de partager ce que j'ai acquis. Nombre de personnes, crabent, usurpent, diabolisent, utilisent, et la liste est longue des qualités humaines que j'apprécie chez ces gens là... Elles ne connaîtront jamais en tout cas ce qui fait notre richesse, nous carpistes au naturel de coeur, avec cette philosophie qui (nous) est propre.

 


O rêve, O grâce naturelle, méditant sur babylone, tu me condamne au suplice de me languire,

d'échaper à la citadelle et j'arrache les pieux avertisseurs qui charment tels les sirènes

sans trève, tu m'emporte d'un cyclone, l'âme soulagée d'échapper à l'artifice, de pouvoir fuir.

En tes grâces parmis tes couleurs d'un mimetisme disparaitre, et revoir mon âme sereine.

 

A Bientôt,

Maco Capa.

Thème: Carpe, poisson et biotope | Département: Aisne (02) Lien permanent | Voir les 9 commentaires
Tags: - - - - - - - - - - - -

Erance Printanière

Votez pour cet article:Je vote pour cet article31
Article de MacoCapa publié le 23 Juin 2010 à 14:32 dans le blog Maco Capa 2009 2010 Philosophie Carpiste
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

ωωω


Blog de Maco Capa, Philosophie Carpiste.

 


Erance Printanière


 

      Les pierres froides ont du attirer ce jour là mon attention. Des forêts profondes des lointains secteurs sauvages, me voici déambulant dans la bruyante et malodorante civilisation.

Un cordon imperméable, totalement inerte ceinture l'eau, cette source de vie qui alimente une passion que la société opprime avec son coeur de pierre. Et la vie est là; se dessinent les courbes lisses, glissant au fond de l'artifice, caresse du bout des nageoires et disparait au delàs de proches iris, massive, intriguante, presque provocatrice, déploie la caudale et impulse, inattendue, brutale.

Ainsi durant plusieurs semaines, il me prennait de revenir ici disposer quelques AC2N, tenter de détourner quelques poissons de leur alimentation. Après observation, plusieurs zones de bordure aux caractéristiques similaires étaient visitées par des carpes.

Malgrès les imposantes masses qui se déplassaient lors de mes venues je décidais d'aborder la pêche armé de 2 cannes de 10 pieds montées en tresse de 8 centièmes. Les quelques infos recueillis à la faveur de fugaces rencontres laissaient présager des heures de recherches techniques afin de piéger celles qui me font tant rêver.

 

 

Premier coup du soir :

    L'orage cesse enfin. Patiemment, j'attends que s'éloignent les gros nuages chargés d'électricité. De rares gouttes tombent encore lorque j'arrive devant la roselière qui m'inspire le plus. Un tapis de méthod AC2N, quelques mini billes de 12 et quelques poids, un plombs de 70 grammes in-line sombre maintient en position un bas de ligne de 20 cm en tresse rigide que j'ai méticuleusemet dénudé sur 5 cm, avant de se finir par un hameçon de 4 à large ouverture. Deux heures se passent quand soudain, une grosse vibration entrainant un bip me fit sursauter. Penché au dessus de la roselière, à proximité de mon montage, dans 50 cm d'eau un fish énorme apparait. Mon coeur se mit à battre... fort... tres fort... ça frôle les 20 +... et encore une autre dans la foulée... et une autre... Transpirant dans le froid et le sombre de la nuit tombée, un hurlement transperca mon être. Devant moi en direct un fish aspirait mon esche et se piquait...

Malgrès plusieurs alertes un seul  fish de 15 environ finira au tapis, les infos recueillies étaient justes, les poissons sont difficiles à prendre. 

 

 

 

Deuxième coup du soir :

    Le temps est nettement plus clément en cette douce soirée. Pas encore d'activité mais la nuit est prometteuse. Une poignée ici et là de billes de 14, method et enrobage, tout est prêt,.... et déroule! 12+ dans les bras :-).

Le reste de la nuit sera calme, au petit matin un rush violent me sort du duvet, le fish très puissant brisant la tresse sans que je ne puisse le contrôler.

 

 

 

 


 

AC2N et AC2N Toasted ↑↑.

 

    Les semaines se suivent et se ressemblent; sortie du travail, amorcage, repérage... Mais ce soir c'est pêche. Un mois maintenant que je foule les quais à la recherche de la présentation parfaite, de l'accoutumance idéale...

Je monte doucement les cannes, les enfants jouent autour de moi, un gros chien promène son maître, une vieille dame donne du pain aux canards, la soirée s'annonce douce dans cette environnement urbain. Moi aussi je me suis accoutumé à cette ambiance. Tel une carpe me voici famillier du lieu, entre voitures et bus, passants et sirènes,...

SOus l'eau tout semble très vivant. A de nombreuses reprises les zones de bordures tenues en lieux d'alimentation s'agitent. Un dos large effleure la surface, une poignée selement de billes écrasées perturbe le mirroir, un montage s'en suit. Le fil n'est pas tendu, l'hamecon minuscule et fin de fer, sur la pointe des pieds, le plus calmement possible, je part déposer un autre montage avec une approche similaire de la pêche.

Un scion frémis, je regarde la tresse se tendre légèrement, un fish test la bouillette. Avant le moindre bip férage, s'enchaine un rush terrible, un remou violent remonte entrainant vase et debris végétaux. Pris sous le scion le fish pousse de toute ses forces. La canne est pliée en arc de cercle. L'Aero GT crache gravement du linéaire, 10 mètres, 20 mètres, 30 mètres, 40 mètres... Puis accalmie, elle sonde dans les profondeurs de longues minutes. Mon coeur palpite et heurte de chaque battement ma cage thoracique. A contrario l'espris est serein, comme si j'avais changé de dimenssion, seul au milieu du monde, isolé par la concentration, atteind d'une maladie sporadique qui se nomme addiction à la sensation du combat. Chevalier en joute un instant dont le scion de la lance pointe l'adversaire furieuse, preuse combatante rendant son dernier souffle de force dans l'épuisette.

         Belle ou fabuleuse, 20,500 kilos dans mes bras. Une nuit qui comment très bien..

 

La nuit est donc tout juste tombée à présent. Les cannes pêchent a nouveau. j'appercois un mouvement a quelques mètres de moi et dans l'eau se dessine une forme monstrueuse. Je leve doucement un montage et le pose delicatement a quelques dixaines de centimètres du poisson.... elle saute dessus je prend une énorme claque dans la canne et de l'eau sur mes vetement, un monstre déroule comme si le frein n'était pas sérré. AU final s'enchaine une casse qui me plonge dans une certaine tristesse... Le poisson précédant semblait bien petit par rapport à ce fish que j'ai vu prendre mon appat.

 

Le soleil me reveil doucement, tandis que je cherche difficilement un sac de méthod pour rappeler ma zone d'action, un bip, le scion courbe... ferrage! Ou plutot tractage. apreès 2 minutes et 50 mètres de tresse arrachée au moulinet je mesure l'ampleur de la situation : encore un très gros poisson. De très longues minutes (35), je revis le sentiement décrit plus haut. Le vent fait siffler la tresse fine, je transpire et mes bras se tétanisent...

 23 +++, prise exactement à l'endroit de la photo, là où mes pieds touchent le fond!

 

Un ami arrive a cet instant et je m'appercois qu'une foule s'est contituée dérrière moi. Scéance film, photos,... je ne pourrai m'empêcher d'aller nager avec le fish quelques instants, si magique, si intense... elle regagnera sa vie.

Ma dernière canne pêche elle non loin de là et tandis que l'attroupement se disperse mon camarade me dit : "t'imagine si t'en refait une?"

Alors sa phrase coupée par un hurlement resone encore dans mon espris au moment ou je prends contact. Pour la quatrieme fois en 11heures je quitte la terre.

Après 20,5 et après 23+++ voici 19,5.

 

Aujourd'hui il me reste la mémoire, des photos, des vidéos. La pêche m'aurra toujours sorti du réel pour m'offrir un peu de rêve. Ce jours là en frôlant l'eau, j'ai quitté la terre et touché le ciel.

Merci à mes visiteurs du jour, aux poissons biensur et à tout ceux qui vont lire cet article.

A bientot,

 

Maco capa.

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Yvelines (78) Lien permanent | Voir les 11 commentaires
Tags: - - - - - - - - - - -

Session du 11.11.09 au 15.11.09

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de gouges publié le 17 Novembre 2009 à 10:55 dans le blog Les recits du TEAM WORLDCARPE
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

Session du 11.11.2009 au 15.11.2009



Nous voilà partis pour une session de 5 jours sur une gravière a Dijon, avec Damien, David, Manu, Lucas, Olivier et Smo, Greg et moi (gougès) du team WORLDCARPE. Ont arrive sur les lieux vers 8h30 après 4h de route ! Après une inspection des lieux je décide de me mettre avec Olivier à l'entrée de cette graviere devant un arbre imerger, à coté de nous ce mettent Damien et David et à coté d'eux Manu et Lucas. Smo et Greg se mettrons en face. Le camp monté nous recevons la visite de Patrick le propriétaire de la gravière. Il nous dit, photo a l'appui, qu'il a fait immergé les deux plus gros spécimen de France, en transmontanus le premier fait 1m70 pour 53kg et le deuxième plus de 2m pour 55kg. Bon la on se dit que ça va etre du sport si ont en a un au bout de nos lignes.


Le premier départ sera pour moi vers 21h40 le premier soir une belle petite carpe miroir de 11kg540. Deux heures après c'est Manu qui nous sort une miroir de 4kg. Et vers 3h du matin c'est encore Manu qui met au sec un joli esturgeon naccari de13kg avec la canne de Lucas.


La journée qui suit sera calme pas de départ, juste Damien et David qui sortent deux bremes. Jusqu'a ce que la nuit tombe, la un de mes détecteur s'emballe, je ferre et la franchement j'ai cru que je ferrait un arbre, impossible de le retenir il va ou il veut, je me dit que ca y est j'ai piqué un gros, je le laisse aller ou il veut vu que je ne peux pas le retenir, au bout d'un moment il se laisse revenir il fait nuit noir je ne vois rien je sais juste qu'il est sur ma gauche. Je sent qu'il se laisse revenir je sert mon frein pour le faire venir et la il repart d'en un rush et il me surprend je tombe dans l'eau juste les pieds bien sur, bon au mois de novembre avoir les pieds dans l'eau ca fait pas particulièrement plaisir mais vu ce que j'avais au bout de ma ligne j'en oublié le froid.Donc voilà je rouvre mon frein et il repart mais cette fois il longe la berge devant les souches. Je le bride pour pas qu'il y aillent Olivier me retient pour pas je j'aille plus dans l'eau et décroche. Je ramene ma ligne et en faite il ma ouvert l'hameçon le cretin. Mais quel combat, j'en tremble encore rien qu'a écrire ce recit.

Dans cette meme nuit Greg et Smo nous ferons un doublé deux commune de 7 et 5 kg. Et Damien et David aussi un doublé de miroir 15kg900 et 5kg600.


La dernière journée sera aussi calme que les autres et vers 16h je vois Greg en face qui en a une !!! Le combat est assez long, quand au bout d'une grosse demi heure j'entend Smo qui crie « bigfish » la ça y est je fais le tour de la gravière et effectivement c'était un gros transmontanus de 26kg200 magnifique. Dans la nuit Manu nous sortira un guldens de 9kg960 et Damien une petite miroir de 6kg520.


Le jour ce lève et pour nous il est temps de remballer et de rentrer dans notre contrée, ce fut une agréable session, et avant de partir le gros transmontanus nous a fait un petit coucou il été au bord et nous nargué en sortant sa dorsale massif ! C'était magnifique !!!. C'est sur on reviendra pour essayer de le sortir celui la.



Gougès team worldcarpe

Thème: Sessions de pêche | Département: Côte d'Or (21) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - - -

soirée de reve

Votez pour cet article:Je vote pour cet article5
Article de carpatdu17200 publié le 17 Septembre 2009 à 18:57 dans le blog ma passion, la carpe, l amour blanc
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

miroir 17kg700miroir 17kg700miroir 17kg700miroir 17kg700miroir 23kg700miroir 17kg700miroir 17kg70023kg700le 27/ 04/09  COUP DU SOIR... 16h sur place avec mon neveu,le tant de ce mettre en place 16h30 biiiiiiiiip 1er départ une miroir de 9kg400 sous une pluie battante, 17h45 nouveau départ sur la meme canne un amour de 8kg, la pluie tombe toujours, 19h45 biiiiiiip jamais 2 sans 3 meme poste, un très jolie fish de 17kg700 je suis content ma soirée est bien partie, mon neveu n a pas de chance, pas un bip ! il me dit: la cerise sur le gateau ça serait une + de 20kg !!! pourquoi pas ! je lui dit. 20h40 bip bip bip lentement, je dit: les grosses fond souvent des petit depart comme ça!! je ferre, ça tir pas mal, mais tranquilement elle sonde sans s affoler, j apperçois le dos du fish bien large, ces une belle! elle entre dans l épuissette, ouhaaa!! je crois que j ai battu mon record !! dige a mon neveu.. ( 22k500) je la pose sur le tapis, verdict a la pesée 23kg700 je saute de joie dylan n en revient pas ! quelques photos et mon big fish retrouve ça liberté, a la prochaine avec 1 ou 2 kg de + !!!! ces 4 fish  ont succombé a la the source! voila une bonne soirée qui ce termine avec des reves plein la tete.

Thème: Passion de la carpe | Département: Charente Maritime (17) Lien permanent | Voir le commentaire
Tags: -

3 pages  1 2 3»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2018 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages