Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17971 photos 1403 albums
0 enduros 4 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag dream

Articles de pêche de la carpe associés au tag dream

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag dream

A River For dream session

Votez pour cet article:Je vote pour cet article38
Article de MacoCapa publié le 29 Juin 2010 à 16:16 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 Philosophie Carpiste ou Carpiste au Naturel


¤↑↑ Au premier soleil, se reveiller et ouvrir ses sacs, humer l'air saturé d'humidité, regarder fumer son café, sortir l'appareil... Immortaliser le fruit des nos années  à arpenter les berges. Des paysages bucoliques, colorés et pafumés, emmerger parmis lui, vivre en lui et en emprumter un instant ses richesses... pour mieux lui rendre.¤


 

 

 

 

 


 

 

Article du Blog de Maco Capa " Philosophie Carpiste"

 

A River For Dream Session


 

Introduction :

La fin d'après midi est mouvementée. Le vent se lève alors que je commence tout juste à sonder. Mieux vaut dans certains cas et notament la pêche en rivière, vérifier que son poste n'a pas subis de modifications durant les crues hivernales. En tout cas, à première vue, il manque un tronc (énorme) qui s'était échoué là 2 ans auparavant. Sonder permet d'éviter de se lancer dans une aventure qui tournerait au fiasco... ou encore mieux de bien définir les dérives, les lieux d'arrêts des appâts, la nature du fond, ect..

Au bout de 3 bonnes heures à gratter le lit de la rivière, il parrait judicieux d'attaquer la pêche au plus vite. En effet, une étrange sensation me perturbe. Ca sent le fish, le fait d'avoir méticuleusement peigné secteur m'indique la meilleur démarche à suivre.

 

30 Pep's Red  par cannes autant de pellets de 15 au même parfum et tout cela entier ou concassé dans le method qui va avec... Sur mes deux cannes qui pêcheront il faut un  plomb de 200 gramme enrobé pour être un top de l'attractivité... et c'est parti pour deux nuits, rien n'est de trop pour réussir Moqueur. >>

 

Dans le froid et la nuit tombante, entre deux averses et rafales un blank se ceintre, une lumière s'allume, un combat s'engage. Elles me manquaient ces vièrges sauvages, fishes à la fuite enragée jouants des courants et obstacles. Violentes furies qu'un batement de codale relancent pour de longues minutes, gagnantes parfois, difficiles toujours...

 << équipée pour mettre à l'epreuve du bras de carpiste.  

 

 

>> Deux billes au cheveux se révèle judicieu iciA mon goût, le meilleur eschage est de placer une bille de 14/16  en premier vers la hampe puis, avant le stop, une bille de 18/20. >>

L'idéal maintenant est que ces appâts soient équilibrés. Pour l'hameçon, un 4 ou un 2 fait l'affaire, quand au modèle... il y a un choix à s'y perdre...  (un clic ICI et vous trouverez des infos sur pti matos, hameçons, tresses...). Et pour une présentation parfaite de l'eshe au cheuveu, l'utilisation d'un stop esche entre bille et hameçon est judicieuse.

 


En pleine journée, les fishes ne quittent pas la zone et la prise de poissons si beaux semble irréelle. La moyenne, largement au dessus de 10+  me comble. Chaque rappel se solde par une déroule. A cette période de l'année, autour de la fraie, le HNV (haute valeur nutritive) se justifie largement. Les appâts riches par leur composition en élements naturels olfactifs et énergétiques sont rarement ignorés... Clin d'oeil


 

^^Un gros poisson très massif qui a bien faillis gagner durant le combat.

^^Deux cannes, deux piques et du fish loin des regards, un retour aux sources pour de nombreux carpistes... au naturel.

 << Une vieille connaissance.

Ca fait toujours chaud au coeur de revoir ses précèdantes captures. Suivre l'évolution d'un poisson permet aussi de comprendre l'évolution globale du milieu. Il faut tout de même remarquer que chaque poisson a un comportement propre.

Ce poisson a pris un kilo environ en une année, sa queue abimée permet de le reprérer aisement. Les écailles sont aussi de bons indicateurs pour la reconnaissance.

<< Même appât, même lieu, même montage. Ne pas surpecher son poste évite de mettre en fuite definitivement les carpes.

 

 

 


A la deuxieme aurore 10 run ont déja offert 8 fish dont 6 au dessus de 21 lbs. Enfin a priori; puisque je ne pèse que rarement les poissons si ce n'est par curiosité ou intérêt piscicole, voir quand ca arrive, pour un gros poisson... Sourire

Il va falloir ranger les cannes à présent, la rivière retrouvera sa quiètude, je cherche l'heure...

"Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison. (...)Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide."  (C.Baudelaire, L'horloge, les fleurs du mal)

 

Pecimiste ce baudelaire, n'est il pas permis, n'y aurrait il pas de surprise plus belle que de constater le temps qui nous echappe? Trainant des pieds à ranger les affaires, re-shooter une dernière fois, se faire "enlever" la cannes des mains...

... Et prendre le plus gros fish de la session, joie extrème d'avoir attendu, testé, cherché, insisté, pris la pluie, le vent, le froid.

Des heures ou des jours, des semaines ou des mois et dans ce cas des années, à la faveur d'une passion nier les pseudos raisons. Poursuivre un objectif et l'atteindre. Moquer les épreuves s'armant de patience, moquer les éprouvantes heures ainsi que leurs auteurs.

Ce qui (pêche)/(est) juste trouve le bonheur. Ce(ux) qui nuit à la joie trouvera en echos la puissante réponse du coeur. Tout comme le mérite est tout benefique,  ce(ux) qui en manque est à suprimer.

Je me demande parfois quel est l'intêret de partager ce que j'ai acquis. Nombre de personnes, crabent, usurpent, diabolisent, utilisent, et la liste est longue des qualités humaines que j'apprécie chez ces gens là... Elles ne connaîtront jamais en tout cas ce qui fait notre richesse, nous carpistes au naturel de coeur, avec cette philosophie qui (nous) est propre.

 


O rêve, O grâce naturelle, méditant sur babylone, tu me condamne au suplice de me languire,

d'échaper à la citadelle et j'arrache les pieux avertisseurs qui charment tels les sirènes

sans trève, tu m'emporte d'un cyclone, l'âme soulagée d'échapper à l'artifice, de pouvoir fuir.

En tes grâces parmis tes couleurs d'un mimetisme disparaitre, et revoir mon âme sereine.

 

A Bientôt,

Maco Capa.

Thème: Carpe, poisson et biotope | Département: Aisne (02) Lien permanent | Voir les 9 commentaires
Tags: - - - - - - - - - - - -

Wild Dream Lake acte 1

Votez pour cet article:Je vote pour cet article31
Article de MacoCapa publié le 18 Septembre 2009 à 01:58 dans le blog Maco Capa 2009 2010 Philosophie Carpiste
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Blog de Maco Capa, Philosophie Carpiste 2009                                                              ^ ^    Sourire


         Wild Dream Lake  ou   la recherche de l'invisible          


       L'étendue est paisible.

 Entre les branches d'un aulne glutineux deux cannes sur piques et buzz-bar  pêchent discrétement deux spots bien distincs. La profondeur n'excède guère 1,3 mètres sur plusieurs hectares. La berge opposée fond dans l'eau en roselière, à proximité de celle-ci, sur un bentos sablo-cailloutteux  un tas de blocs de roches énormes  offre aux oiseaux une île providentielle. Ma présence semble ne pas perturber la diversité...

Pas de poste ouvert, la berge est totalement végétale, back-lead et fluoro en tête de ligne, dans ce plan d'eau sauvage : présent mais invisible...

 

 

IQ 20 lbs, D-rig, numéro 4 PB product, tresse de cheveu souple, demi big carp salmon qui équilibre une bille poisson perso...  Le tout agrémenté d'un sac soluble avec ancess écrasées et pellets...

J'avait remarqué que les carpes, très présentes dès l'amorcage, semble être méfiantes et qu'elles testent les appâts. Le choix  de montage sera t il bon? 

 Tandis que je disperse quelques bouilettes en zone un de mes hanger frémis... Un bip, un autre, touche a revenir... Prise de contact...

 

 

 

Première carpe au bout d'une heure de pêche, pas mal! Ces poissons hyper actifs semblent âgés malgrès un faible poids. La bosse caractéristique des "vieilles carpes" est marquée, les nageoires sont très développées et la bouche rétractile semble surdimensionnée. Le menu proposé, riche nutritivement semble parfaitement répondre aux besoins des carpes.

Il y a maintenant des fouilles éparsent sur la zone qui a reçu billes et pellets...

 Mon montage plaqué au fond retrouve son spot, léger rappel, puis stand-by...

 

 


 

 

Carpo91 >>

<< Maco Capa

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'ombre des hauts aulnes et parmis les buissons poussent des  groseilles sauvages, orties et ligustrum vulgare se disputent la lumière du soleil..

Il fait bon se fondre dans ce lieu, réfléchir et s'imprègner, chercher et surtout trouver..

 

 


         La nuit est déjà bien tombée lorsque le deuxième départ survient. Une commune a pris le montage situé sur la pente de sable, berge opposée près des rochers. Le temps d'intervenir, elle a déroulé 20 mètres de tresse et le combat se fera en partie à 90 mètres de moi... Fantastique poisson qui offre des sensations.... On se demande si à ce moment là on a un mamouth à l'hameçon... Mais non.

Après quelques rushs face à l'épuisette, entre des les mailles une furie  et sur le tapis c'est une boule de nerf qui s'exprime. Tandis que j'essaie de la calmer un basic s'eveille puis chante! Maintenant c'est en pleine eau que que ca débobine..

Un doublé, toujours avec la même stratégie, un appât bonhome de neige... et sac soluble... Plaqué au fond le montage ne se fait pas remarquer... les combats sont d'autant plus aisés, les corps de lignes ne traversant pas la masse d'eau...

Après 3 bonnes heures de pêche 3 carpes ont donc été piquées puis sorties. Que va réserver la suite de la session?

 

 

 

 

 Régulièrement les départs se succèdent, un banc de petite communes calibrées glane mes billes... Photo de groupe...

La température extérieur baisse vite et la brume couvre la surface de l'eau. Il est agréable de plonger les bras à l'occasion de cette remise à l'eau.

Avoir 3 carpes au tapis en même temps tandis que l'on vient de faire un doublé juste avant c'est assez exceptionnel..

 Pour finir la nuit je me contenterai de relancer avec seulement du fil soluble et 3 billes dessus. Plus de rappel.. Ou sont les grosses carpes si il y en a ?

 

 

 

Cette question est pour le moment sans réponse : les deux derniers départs seront occasionés par de petites communes..

 Ci-dessous : Une demoiselle sèche ses ailes juste à  coté de sa mue ultime...  A droite, Alors que je faisais la mise au point macro pour prendre les fleurs, un insecte a montré une certaine curiosité pour mon objectif ou un intéret pour la même fleur...

 

 

vidéo dans l'acte 2 !!

 

à bientôt,

Maco Capa

 

 

 

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 14 commentaires
Tags: - - - -

Wild Dream lake acte 2

Votez pour cet article:Je vote pour cet article27
Article de MacoCapa publié le 18 Septembre 2009 à 01:58 dans le blog Maco Capa 2009 2010 Philosophie Carpiste
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

blog de Maco Capa Philosophie Carpiste                                                                                                     Sourire ^^


                                       WILD DREAM LAKE      

 La recherche de l'invisible

ACTE 2

 

 


 

Comme je peux, je traverse la végétation Hygrophyle, les wadders ultra recomandées me permettent d'accèder à une zone relativement dégagée ( 1,50 mètres d'orties et autres plantes désagréables...). L'essentiel est là cependant :  le brolly peut être déployé; Le ciel dégagé pour l'instant pourrait bien se charger rapidement de gros nuages orageux... L'eau est comme écrasée par la chaleur, mon ti-shirt colle à la peau et les moucherons bourdonnent sans cesse. La soirée est désirée plus que jamais, vivement la fraicheur et la rosée du matin!

Tandis que le soleil s'éffondre par delas l'horizon je confectionne des sacs solubles. J'ai de bons appats, autant les utiliser au mieux. La surface du plan d'eau ayant été arrosée durant 2 semaines, il faut suposer que les carpes ont goûté et seront bien heureuses de trouver sur leur chemin le paquet de délice providentiel savament conçu que je leur propose...

Curieusement et contrairement à ce que j'avais pu observer jusqu'à présent, les carpes ne sautent ni aux heures ni aux zones notées durant mes repérages. La tactique est de pêcher hors lieu d'activité habituelle, du coup ma stratégie se trouve elle moin pertinente ? Si je touche au dessus d'une moyenne de 6kg la réponse sera oui.

 <<   Un montage restera suspendu quelques centimètres au dessus d'un petit tas de pellets et morceaux de billes... En arrière plan, les plantes inféodées aux berges ensoleillées des étangs uniquement entretenus en fauche tardive...

 


Minuit, alors que je remet en question mes raisonements un montage prends fuite, au contact c'est un beau poisson qui pousse sur ses nageoires. La tresse fine siffle dans les anneaux de la canne pliée en deux, j'aime cette sensation qui me fait perdre la raison... Je rentre dans l'eau jusqu'au ventre pour aller la chercher, à plusieurs mètres de la berge le sentiement de solitude est extraordinaire... Dans cette étendue sombre aux reflets d'argent le murmure du frein trouve en réponse l'eclat de la masse d'eau qu'une caudale frappe sans mesure.

(clikez pour agrandir les photos!)

Mon impatience trouve donc un echos, un beau poisson comparé à ceux qui ont aspirés mes esches jusqu'a présent sur Wild Dream Lake.

 Replacer le montage sera difficile, 70 mètres sépare le buzz bar du spot gagnant, après un crapahutage amphibie en délicatesse pour pertuber le moin possible le milieu : le stand-by.

Le positionement des montages a été réfléchi durant plusieurs jours. Gonflé par l'arrivé d'un ru,  cet étang est chargé de sédiments, une couche de vase recouvre la moindre parcelle plate du fond.  Deux des spots pour lesquels j'ai opté sont  situés en limite de tombant  de berge, un pêche une île, l'autre ma berge. Ces deux montages d'hameçons sont équilibrés en bonhomme de neige. Pleine eau, dans une zone que je présume être l'ancien lit du ru un montage flottant assure la qualité de présentation. Les appats au caractère olfactif puissant jouent un rôle important dans mon approche. La présentation irréprochable offre une certitude : pas de départs signifie soit pas de carpes, soit appat non accepté. L'ALT est de ce fait un allié fondamental dans la compréhension des mécanismes du plan d'eau ou de son peuplement.

Le deuxième départ survient une heure plus tard mais rien lors du contact. Ce spot éloigné sur ma berge est laborieux d'approche. Distant comme toujours de mon buzz bar, il est mal aisé de replacer correctement de nuit la ligne... Avec autant d'application que possible je shoot tout de même un fil soluble à une soixantaine de mètres au ras des branches... Un "toc" net dans le blank confirme la nature du fond, je suis bien dans de la roche (Synonyme d'écrevisse et larves diverses?)... back-lead et re-stand-by.

Les heures se succèdent et l'aurore est proche, les insectes me rappelent que l'homme est une créature vulnérable... Hurlement! Ca débobine sévère en pleine eau, contact. Petite commune mise en sac, le soleil ne tardera pas à déverser sa lumière.. Retour sous le brolly  pour repos et sous mes paupières nagent des carpes énormes.

 

 

Je ressents la brume et tandis que la passé du matin baigne de chants Wild Dream Lake, un bip me fait sursauter.

 

 Les vieilles écailles se montrent enfin,cette carpe est la plus belle capturée jusqu'à maintenant....

 Loin des records fantasmagoriques,  elle est un record allégorique... La métaphore en dit plus qu'une frigide vision d'aiguille de peson...

 

 

 

 

La dernière touche donnera une petite mirroir, c'est la première que je capture ici.. Ou sont ses parents? Je pense que c'est un sujet qui mérite d'être traité comme il se doit. Pourquoi Wild Dream Lake n'hébergerait il pas un vieux mamouth méfiant!?

Pour tout dire, la partie du Lake qui pousse au Dream est tellement Wild qu'il faudra une énorme dose de motivation pour l'assumer.

 

 


Maco Capa
Thème: Pêche de nuit | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: - - - -

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2019 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages