Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 0 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associé au thème Enduros et compétitions

Articles sur la pêche de la carpe - Enduros et compétitions

Flux RSS des articles de pêche de la carpe sur le thème Enduros et compétitions

Barrage de Villerest

Votez pour cet article:Je vote pour cet article12
Article de TomSuncarpe26 publié le 7 Mai 2009 à 14:04 dans le blog Session 2009 à 2013
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Nous sommes le mercredi 29 avril. Le réveil sonne, il est 3h00 du matin, la nuit a été très courte mais c’est pour la bonne cause. J’ai rendez-vous à 6h30 au barrage de Villerest sur la Loire avec mon pote Patrick SALIERNO. Nous allons faire équipe pour participer à l’enduro du club C.I.A. (Club Interpêche Associées).

 

Je décolle vers 3h30 avec mon super Kangoo bien chargé traînant la remorque de ma barque. A cette heure là, tout se passe bien, il n’y a pas un chat sur la route.

 

Vers 6h15, dans le petit village de Coteau, je m’arrête à un passage à niveau. Je ne pouvais pas mieux faire, la voiture de devant, qui attendait patiemment que le train trace sa route, était celle de Pat. Nous finissons le reste de la route ensemble et arrivons pour 6h30 au PC près du barrage.

 

Nous faisons connaissance avec les membres du club et prenons un petit déjeuner : croissant et café.

 

Le tirage au sort est à 8h00, il nous reste du temps pour faire le tour des 12 postes (nous apprenons que seulement 8 équipes sont inscrites).

Nous découvrons un paysage magnifique, très sauvage avec des falaises, des plages, des îles…

Nos souhaits se portent sur les postes suivant :

-         notre premier choix est le poste 12, le poste le plus en amont du barrage, falaise sur la berge d’en face et une belle pêche de bordure sur la droite.

-         notre deuxième choix est le poste 1, le premier poste après le barrage, falaise en face à plus de 400m, plage de gravier devant et anse sur la gauche. 

-         notre troisième choix est le poste 8, au milieu de tout le monde mais avec une île à 30m devant nous, une grande baie sur la berge d’en face à 400m munie de grosses falaises

 

Il est 8h00, nous allons être fixés, si le bon dieu est avec nous. La première équipe appelée est Belge, elle tire 3 postes, le 1, le 12 et je ne sais plus, enfin, pas la peine d’aller plus loin. Dieu est Belge ! Ils choisissent bien sûr le 12. Ça s’est fait !

 

Nous sommes tirés en 5ème position, il reste encore le poste 1 et 8 de disponibles. Nous tirons le 3, le 5 et le 8. Notre choix est vite fait : le poste 8 sans hésitation.

 

Les postes sont tous occupés du numéro 5 au 12 et personne vers le barrage. Le poste 1 est refusé 3 fois, je ne comprends pas leur raisonnement !!!

 

Nous prenons place sur les lieux. Nous déchargeons les voitures et allons nous garer sur le parking du PC.

Le partage de la pêche est rapide, je suis spécialiste de la pêche à longue distance, et Pat en pêche de bordure. Je prends le côté gauche.

 

Après un sondage à l’échosondeur, je trouve 40m de fond au milieu, un plateau à droite de l’île et de beaux enrochements sur la berge d’en face.

Pat positionne ses lignes à droite de l’île en lançant du bord. Moi, je remets à neuf mes lignes en les adaptant avec des brins d’arrachés en 60/100ème.

 

 Ileposte

 

Il est 11h30, je tends ma première ligne avec une bouillette BBE (Banane, Beurre, Epice) de la gamme SAONECARP, à plus de 300m dans 8m d’eau sur un éboulis de roche, en mettant une vingtaine de billes autour. Après un bon coup de rame je reviens sur le poste.

 

milieuDroite

 

Je prépare ma deuxième canne avec de la noix tigrée. Je prends la barque et fait 30m, soudain j’entends mon détecteur s’emballer. Quoi ! Déjà !

Pat s’empresse de saisir la canne pour stopper sa vive allure dans les roches, je reviens très vite et prends la canne avec moi dans la barque pour un beau combat.

Après quelques minutes, je hisse une belle Commune à l’épuisette. Je ne vous dis même pas comme j’étais content !

Les commissaires arrivent en vélo avec le matériel de pesée. Même eux n’en croient pas leurs yeux, à peine 45min après avoir posée la canne, nous faisons notre premier poisson. Nous pesons cette belle Commune à 10.370kg. Il s’agit d’un bon début de compétition !

 

 10.370kg10.370

 

Il est 14h00, j’ai enfin fini de déposer toutes mes lignes à l’aide de la barque. Cela représente environ 2km à la rame : ça c’est du sport ! Nous pouvons enfin manger tranquillement.

 

Tout au long de l’après midi, rien ne se passe, pas d’activités, ni de poisson pris par les autres équipes.

Vers 19h00, Pat relance ses lignes pour entamer la nuit. Une nuit bien calme d’ailleurs. Pas un bip ! Nous apprenons d’ailleurs que rien n’a été fait de la nuit.

 

Le temps est clément, un peu de vent mais un grand soleil. En fin d’après midi l’équipe belge du poste 12 fait une commune de 9.800kg. Aie ! Vont-ils rentrer le poisson ?

 

Pat exploite la bordure au plomb amorçoir, à base de farine et aux petits pellets de 4 à 15mm de sa conception.

Malgré tout, pas de touche !

Après avoir replacé toutes les lignes, nous mangeons et allons nous coucher vers 23h00.

 

Au levé du jour, toujours rien, c’est vraiment très calme. Au petit déjeuner les commissaires nous informent que les belges ont fait 3 poissons dans la nuit et sur le matin. Nous passons à la 2ème place après une quarantaine d’heures de pêche.

Au bout de ce 3ème jour de pêche, je cherche à exploiter une anse encore plus loin à ma gauche avec l’accord des commissaires et de l’équipe d’à côté, fort sympathique !

 

Gauche

 

 

 

Je prolonge ma pêche à plus de 400m du bord pour atteindre une pointe en roche sur la berge d’en face. Pat en profite pour reprendre l’un de mes postes mais dans beaucoup moins d’eau ~2.5m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vers 18h00, Pat enregistre un départ sur la ligne d’en face posée dans la journée. Après un peu de bataille il met une commune de 9.5kg sur le tapis de réception.

 

 

 

 

9.5kg

 

 

Malgré ce 2ème poisson, les belges s’éloignent de nous avec déjà 6 poissons à leur compteur. Nous gardons espoirs et surtout nous voulons sauvegarder notre 2ème place.

A 23h00, mon écureuil de gauche se colle à la canne en faisant 2 petits bip ! A plus de 400m il faut ferrer. Je ne sens aucune résistance et je ramène ma ligne avec mon 60/100ème sectionné par les roches. Merde !

Le bateau est interdit la nuit, je ne peux donc pas la retendre.

 

 

 10kg

 

 

Le levé du lit est brutal, la ligne du milieu sur la batterie de Pat fait une chute vertigineuse, une belle touche retour. Pour plus de sécurité, avec mon expérience, je prends la barque avec la canne pour combattre ce poisson. Je reviens avec une nouvelle commune d’une dizaine de kilos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous méritons bien un petit déjeuner amenés par l’équipe de commissaires.

Cela fait 2 poissons sur la même canne dans 2.5m de fond. Je replace mes lignes dans moins d’eau, je pêchais dans 5 à 8m d’eau, maintenant je passe de 2 à 5m d’eau, nous verrons bien.

 

Pour le moment seulement 3 équipes on fait du poisson, nous, les belges et le poste n°7 d’à côté avec une petite commune de 1.060kg. Les belges seront très certainement indétrônables avec 10 poissons. Enfin, nous avons une belle 2ème place à tenir.

 

 

 9kg   

 

 

 

Vers 15h00, pour la 3ème fois, la ligne d’en face de Pat déroule, même procédé, je pars en barque et ramène une commune de 9kg.

 

 

 

 

 

 

 

Pat décide de rajouter une canne en face car nous n’avons eu aucune touche devant nous, sur le bord de l’île.

 

A la tombée de la nuit, j’ai un bip sur la canne de gauche, mais pas plus, rien ne bouge. Idem sur la batterie de Pat une demi-heure après.

Nous allons ensuite nous coucher.

 

 

 

4.4kg

   

Vers 2h00, je suis réveillé par ma centrale. Sur ma canne du milieu, l’écureuil bouge de haut en bas très doucement, je ferre et prend contact avec le poisson. Après un petit combat je sors de l’eau une petite miroir de 4.5kg, notre dernier poisson.

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Nous finissons cet enduro avec 6 départs et 5 poissons pour un total de 43.430kg. Les belges comptabilisent 13 poissons pour ~99kg

Nous montons donc sur la 2ème marche du podium.

 

lotPodium

  

J’invite tout le monde à participer à cet enduro l’année prochaine. En effet, les gens sont chaleureux, plein d’humour et très sympathiques. De plus, ne parlons pas du lieu : un paradis de pêche. Notre poste avait la possibilité d’exploiter 300m sur la berge d’en face et 50m devant nous. Un grand luxe de pêche avec la barque et l’échosondeur.

 

BarrageTrain

 MongolfièreEcho-sondage

 

Un grand merci à l’accueil de ce club C.I.A. et à son président Cyril FILLON.

 

 

 

Pellet

 

Pour les appâts, je remercie Patrick. Nous avons testé tout au long de ce concours ça nouvelle gamme de produit.

Bouillette BBE, Fish meal, pellet du 2 au 25mm, les boosters et ses différentes farines. Le résultat sur le barrage de Villerest montre un test très concluant. Nous avons fait 5 départs sur 6 à la bouillette BBE avec un amorçage au sac soluble rempli de pellets et de bouillettes coupées.

 

Si cela vous intéresse, voici ses coordonnées :

Patrick SALIERNO (Marque SAONECARP)

Tel : 06 29 82 74 03

  
Thème: Enduros et compétitions | Département: Loire (42) Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags: -

Enduro du Sun Carpe 26, premier 24h00

Votez pour cet article:Je vote pour cet article18
Article de couzchain publié le 27 Avril 2009 à 19:13 dans le blog PASSION CARPISTE
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Je prends la route très tôt en ce vendredi de week-end de Pâques pour rejoindre Saint Vallier et l'enduro du Sun carpe 26. Une sorte de pèlerinage annuel, la compétition à ne pas manquer. Non pas pour le côté compétition proprement dîtes mais plutôt pour l'accueil et l'esprit de franche camaraderie présente au fil des années. A peine arrivé, je m'empresse de faire le tour des nouveaux postes ouverts pour l'occasion. Le courant est important et la pêche va de nouveau être très technique. 44 équipes vont s'affronter pendant 72 heures sur les berges du Rhône canalisé. Le tirage au sort peut enfin commencer et il ne nous est pas trop défavorable pour une fois. Nous optons pour le poste 2, Guillaume et moi, enfin je suis seul jusqu'à la fin d'après-midi car il y en a qui ont un métier !!! Nous serons quasiment sur une aile amont, il va falloir ne pas louper la pêche.

Je me dirige, après la photo de groupe, vers mon poste, la tension est palpable chez quelques concurrents. Je fais un bref état des lieux et le 220 grammes ne tient que dans les quinze premiers mètres, la pêche va être sérieuse. Je m'occupe de la bordure comme convenu avec mon coéquipier auparavant. Une canne à la graine et farine pour le bord et les deux autres avec seulement une bouillette boostée chacune. Je procède ainsi pendant les deux premières heures au cas où des carpes roderaient déjà dans le coin, je ne voudrais pas les déranger trop vite. Le vent du sud souffle très fort et il sera difficile de sortir le zodiac avant ce soir mais je suis heureux car le soleil brille.

Les deux heures sont déjà passées et je décide de m'investir un peu plus profondément. J'esche un pellet sur une de mes cannes et le lance à 10 mètres avec une louche de pellets à dissolution lente. Pour le moment j'ai une canne à 3 mètres, une à 10 et l'autre à 25 mètres avec un plomb de 320 grammes. Difficile de faire mieux pour l'instant. Guillaume arrive vers 17h00 et je lui narre le poste brièvement. Nous l'analysons car deux avis valent mieux qu'un. Il s'en dégage que vu le courant seul la bordure et les trente premiers mètres peuvent être pêchable. Guillaume prend l'amorçage lourd à sa charge et prépare avec minutie les boules qui serviront de base à notre tactique (maïs doux, farine, bouillettes base Winning Mix et surtout de la terre). Pourquoi la terre ? Afin de tenir un maximum de temps sur le coup toute la nourriture proposée aux carpes, simple et efficace. Nous avons roulé pour l'occasion une petite quinzaine de kilos de bouillettes (1 kg de Winning Mix et 6 ml de Magic Food pour l'arôme ), un mix qui agit lentement et une fois que les carpes l'ont accepté difficile pour elles d'aller voir ailleurs. Nous avons surdosé un petit peu l'arôme pour accélérer l'attraction des bouillettes, nous sommes tout de même en enduro.

Nous passons une très bonne soirée devant un petit repas et il est maintenant 22h30 quand un de mes détecteurs émet quelques bips. Le swinger monte et descend calmement. Je prends contact avec le poisson et là un rush terrible intervient, la bobine se dévide doucement car le frein est bloqué à souhait. Nous doutons un instant quand à la nature du poisson au bout, carpe ou silure ? Je sens de jolis coups de tête au bout de la ligne et un combat intense s'engage, nous avons bel et bien à faire avec un silure et non pas à une commune du Rhône. Il me faudra un quart d'heure pour enfin mettre le glane au sec, il mesure un mètre cinquante. Nous le relâchons sans le peser, je vais encore me faire chambrer car je suis un adepte du silure. Rare sont les endroits où je pêche où je ne pas fais de silure.

Nous relançons les cannes car les herbiers et sacs plastiques dérivants nous rendent la tache difficile. Le Rhône court moins et nous nous permettons détaler nos montages jusqu'à 50 mètres. Le moral est toujours là et la nuit se passe.

 

Thème: Enduros et compétitions | Département: Drôme (26) Lien permanent | Voir les 3 commentaires
Tags: -

passion commune

Votez pour cet article:Je vote pour cet article5
Article de dudule66 publié le 11 Mars 2009 à 06:03 dans le blog dudule66
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

petit enduro amical avec ma femme petit lac de st jean pla de corts dans les p.o petit enduro avec ma femme en juin 2008. 1er après 72 heures de peche. que du bonheur 

Thème: Enduros et compétitions | Département: Pyrénées Orientales (66) Lien permanent | Voir le commentaire
Tags: -

moi et sebi a lenduro flavigny

Votez pour cet article:Je vote pour cet article4
Article de cricridamourdu54 publié le 11 Février 2009 à 15:20 dans le blog cricridamour le pecheur du 54
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

arriver 3éme a l'enduro de flavigny en mai 2008 avec 7 poison pour un total de 60 kilo

Thème: Enduros et compétitions | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Voir les 2 commentaires
Tags: - - -

19 pages  «6 7 8 9 10 11 12 13 14»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages