Accueil PowerCarp
2633 articles 625 blogs
17963 photos 1398 albums
20 enduros 11 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associé au thème Pêche de nuit

Articles sur la pêche de la carpe - Pêche de nuit

Flux RSS des articles de pêche de la carpe sur le thème Pêche de nuit

L'Oise nouvelle rencontre !!!

Votez pour cet article:Je vote pour cet article12
Article de chnv10 publié le 11 Mai 2014 à 02:18 dans le blog Blog Carpe 91 La pêche ma passion
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

En ce 8 mai malgré une bonne crève me revoici au bord de l’eau pour 2 petites nuits. Je m’installe sur un plan d’eau de 6 hectares proches de celui que j’ai testé la semaine passée. Comme je n’ai pas encore trouvé un poste sympa en rivière pour m’y essayer, je me suis rabattu sur ce plan d’eau qui me semble prometteur. Un carré d’eau limpide au milieu de la forêt qui doit cacher de belles carpes qui ne demandent qu’à s’allonger sur mon tapis de réception. 

                         

                              

Il est environ 15 heures quand j’arrive sur les lieux, je choisis un poste en pleine eau ou je remarque quelques fouilles et remous en surface. Je monte rapidement mon biwy pour abriter mon matériel car la météo n’est pas top le ciel est gris et la pluie menaçante. Mon abri installé, je m’occupe de poser mes montages. Je reste sur la stratégie de ma dernière sortie avec des montages décollés.    2 Montages équipés de Bouillettes aux épices et une flottante également aux épices iront rejoindre une bande de sable en lisière d’un herbier que l’on distingue aisément grâce à la clarté de l’eau. J’ai Boosté un de mes pièges avec un autre produit de la gamme Martin SB, je n’aime pas faire de la pub en général mais là c’est vraiment des supers produits. 

                            

Mon troisième montage décollé lui aussi ira sur la gauche proche de la berge et également sur un banc de sable. Par contre le piège est équipé d’une SK30 et une flottante noix de coco qui avait bien fonctionné lors de ma dernière sortie.Voilà maintenant que ça pêche plus qu’à attendre. Je m’affaire à aménager ce qui sera ma maison pour les 2 prochaines nuits quand un Bip attire mon attention. Puis un second Bip et c’est le run la canne de droite placé dans les fouilles démarre en trombe. A peine 30 min que le montage est à l’eau et déjà ça démarre. Je fonce prendre ma canne et le combat commence, les ruchs sont violent et il me faudra un bon quart d’heure pour mettre ma prise sur le tapis. A peine 2 heures que je pêche et déjà une première prise, excellent !!!  

                       

                                              

                        Je prends la pose avec cette superbe carpe et après quelques clichés elle regagne son domaine

                        

Je change les billes un coup de boost et je replace mon montage au même endroit. C’est le montage que j’avais boosté qui a démarré je n’ai jamais vraiment été pour ce type de produit mais quand j’ai mis mon nez dans les flacons j’ai compris direct que c’était du bon et pour le moment je me suis pas trompé enfin bref… je retourne a mes occupations déjà bien heureux de cette prise. Vers 19h00 nouveaux départ toujours la canne de droite je prends ma canne pour un nouveau combat, les ruchs sont moins violent et assez rapidement la carpe est au tapis. Une petite miroir me rend visite.

                             

                                                    
Quelques clichés pris tant bien que mal et oui prendre des photos tout seul c’est bien galère !!! du moins pour mon cas. Une fois la carpe repartie je relance mon montage toujours au même endroit. Je décide également de booster ma canne de gauche placé en bordure de la berge histoire de voir. Vers 21h alors je suis en plein café nouveau départ sur la canne de droite, je pars combattre mais après quelques habiles coups de tête c’est une décroche grrrr j’aime pas quand ça décroche LOL … nouvelle dépose du montage et retour auprès de ma timbale pour finir mon café. Déjà 3 départs pour quelques heures de pêche c’est bon ça. 
2 heures passe quand ma canne de gauche, celle de la bordure démarre à son tour. Un départ assez violent qui m’entraîne directement sous des branches, la carpe longue la berge et assène des coups de tête tentant de ce libérer de mon hameçon mais rien n’y fait et après un combat assez rude ma 3eme prises fini au tapis. Je prépare mon appareil photo enclenche le retardateur et court me positionner quand ma canne de droite démarre en trombe, la ça devient compliqué. J’ai une carpe sur la berge mon appareil en position et une canne à la main et le tout sous la pluie. Je combats tout en me pressant un peu mais comme précédemment c’est une décroche après quelques minutes de combat. Je n’aime pas ça mais là je dirai presque tant mieux car les appareils photo n’aiment pas la pluie.

                                                    

                      2 - 3 photos et la carpe  repart dans son élément, celle-ci ma livré vraiment un super combat.

Après toutes ces émotions je replace mon montage de gauche avec toujours un petit coup de Boost avant. Pour celui de droite je réfléchis à mes 2 décroches consécutives et décide de changer le montage peut être que la pointe de l’hameçon est émoussée pourtant celui-ci est tous neuf mais bon. Une fois le montage changé je diminue aussi la taille des Bouillettes et passe en 16mm et c’est reparti tous les montages sont à l’eau en espérant que cette fois cela va enrayer le phénomène

Il est grand temps de rentrer au chaud dans mon duvet ou je m’endors paisiblement. 5 heures du matin ma centrale se met à hurler la canne de droite m’appelle de nouveau. Là j’avoue que c’est dur j’étais vraiment bien au chaud et j’entends la pluie qui tombe abondamment dehors, je sors m’occuper de ma canne et le combat démarre, des rushs puissant  me fond rendre du fil. Je gère un moment puis devinez quoi… ba une décroche grrr là ça commence à faire beaucoup les carpes semblent plus tatillonnes et doivent prendre les Bouillettes du bout des lèvres en tous cas c’est la troisième fois que la carpe gagne le combat. Sans désespérer,  je repose mon montage et retourne au chaud ou je me rendors comme un bébé. Vers 9h00 nouvelle alerte et toujours canne de droite je sors de mon commas et vais livrer bataille. Cette fois c’est sous le soleil que cela ce passe  comme on peut le voir sur la première photo de cet article. Le combat est de courte durer et c’est une tanche qui me rend visite. Petite photo et retour au bercail.

                                    

En ce vendredi le soleil domine et franchement ça fait du bien, c’est également l’occasion de faire quelques clichés toujours sympas. Tous profitent de ce soleil radieux les animaux comme cette famille de canard ou cette libellule mais également nos impôts.

                                    

                                    

                              

Vers midi alors que je flâne avec mon appareil mon détecteur s’emballe la canne de droite vient de démarrer. Je pose mon appareil et prends les choses en mains mais décidément les décroches s’enchaînent et pour la 4 eme fois la carpe sera victorieuse, même le fait de changer la taille des billes n’aura pue changer la donne. Le changement de temps a due contribuer à complètement stoppé l’activité et plus rien ne se passera jusqu'à mon départ samedi matin. Malgré les décroches cette session aura été bien agréable et j'aurais été récompensé de 3 belles carpes, les plans d’eau de la région semblent très intéressent et je vais m’atteler à les découvrir au plus vite histoire de faire de nouvelles rencontres.  Clin d'oeil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thème: Pêche de nuit | Département: Somme (80) Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags: -

A la découverte de l'OISE

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de chnv10 publié le 2 Mai 2014 à 23:34 dans le blog Blog Carpe 91 La pêche ma passion
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

Cette année c’est dans l’OISE que vont ce dérouler mes sorties à la pêche.

Ayant déjà fait une nuit et un capot me voici près à retenter ma chance dans ce superbe plan d’eau de 11 hectares situé dans une forêt qui offre un calme incomparable.

                       

Cette fois le poste que j’occupe pour 2 nuits est bien plus prometteur que la fois précédente, en effet une superbe roselière s’offre

à moi sur la droite.

                                                      

                       

          

                       

Après un rapide sondage de la zone je me rends vite compte que le fond est vaseux et la zone  peut profonde.Un dévers de 50 cm d’eau près des roseaux a 2 mètres au plus profond sur la gauche.

La météo est capricieuse en ce 1 mai de nombreuses averses s’abattent sur le plan d’eau et rare sont les éclaircies mais la température est agréable et l’eau relativement chaude.

Un montage équipé d’un stick et 2 billes aux épices ira proche des roseaux dans 60 cm d’eau le tout arrosé d’une vingtaine de Bouillettes. Les 2 autres montages également équipés de stick iront en pleine eau. L’un équipé de Sk30 et L’autre de Bouillettes aux épices les mêmes que précédemment.

L’attente commence, les carpes sont bien là dans la zone de la roselière et la frayent semble vouloir démarrer en ce début Mai. J’étais confiant sur cette zone de pêche mais 24 heures plus tard toujours pas de Bip  sauf un carassin sans doutes attiré par les sticks et les miettes de Bouillettes qu’ils contiennent.

Voyant le capot ce profilé je décide de changer de méthode, Pour la zone de la roselière je choisis de décollé mon montage de 4 a 5 cm du fond.. Je rajoute un plomb chevrotine a 5 cm de mon hameçon. Je change également de bille du moins une des 2, je laisse une bille aux épices (20mm) et rajoute une Bouillette flottante à la noix de coco (16mm) ce qui va décoller mon montage. Le tout trempé dans un booster noix tigrée super puissant.

 

   

Pour avoir discuté un peu avec un carpiste il semblerait que les carpes du coin apprécient les noix tigrées, ça tombe bien j’en ai pas…mdrr.

Je repose  donc mon montage dans la zone ou l’activité est bien présente en espérant attirer une carpe dans le piège, en attendant, je prépare un second montage idem au premier décollé du sol et booster à la noix tigrée également les mêmes Bouillettes. A peine 20 min après avoir relancé mon 1er montage décollé 1er départ, ma première carpe de l’année est arrivée ha ha Je combats tranquillement et assez rapidement une petite commune me rend visite. Quelques photos prise par un passant et la belle repart dans son domaine.  

 

 

 

Confiant sur ma nouvelle stratégie je relance mes 2 montages dans la zone des roseaux, le 3eme montage lui reste en pleine eau avec 2 Bouillettes aux épices.

 

 

 

 

 

 

 La pluie est bien présente parfois intense parfois plus douce mais elle reste dominante. Assez rapidement un second départ puis un troisième me confirme que ma stratégie est la bonne, en 3 heures de temps 3 départs que demander de plus.

    

Les plans d’eau de l’Oise semblent prometteurs au total 9 départs pour 7 carpes et 2 carassins en 36 heures de pêche une bonne moyenne et une excellente session en ce début de saison. Le montage décollé était une bonne solution pour ce plan d’eau et ma probablement sauvé du capot. Le Booster noix tigrée semble également avoir emballé les carpes pour mon grand plaisir.

   

                                                        

 

Ma prochaine sortie devrait ce faire en rivière un nouveau défi à relever, Une approche différente est à prévoir avec j’espère quelques belles carpes bien toniques.

                                

 

Thème: Pêche de nuit | Département: Somme (80) Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags: -

Pêche de nuit du 04 au 05 août en étang

Votez pour cet article:Je vote pour cet article13
Article de Dadou publié le 10 Août 2012 à 12:47 dans le blog évolution-carpe Mag
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

C'est après avoir loupé trois pêches de nuit au grand étang (Thiriet) pour des raisons de voiture en panne, que ce W-E était pour moi une grande attente mais surtout de tester une nouvelle approche sur un secteur ou mes résultats leurs de mes 2 dernières nuit fut plus que respectable. Le rendez-vous était donc donnez avec Sly (membre de mon équipe) qui partagera cette session en ma compagnie.

Samedi, c'est encore est toujours les yeux embrumé d'une nuit trop courte que je m'extirpe de mon lit sans réveillez madame cela va de soit, surtout qu'il est 4 h à peine ! Un petit tour à la salle de bain histoire de voir la tête de zombi, hou là je me suis fait peur une fraction de seconde une fois devant le miroir, est pour cause un satané moustique ma piqué sur la paupière de droite , v'là la tronche. Un petit coup de flotte vite fait, un peu de glace dessus est zou , me voilà partie comme d'habitude à préparer au dernier moment mon matériel de pêche, seul ma préparation d'amorce (graines) elle était prêt pour ce jour .


4h45 environ je charge la voiture est m'aperçois que je n'ai pas pris mon biwy qui était encore en tas dans un coin du sous-sol, je me tâte pour voir si je le prend ou non , car la veille les températures était plus que clémente pour passé une bonne nuit à la belle étoile. C'est après quelques bonne minutes de végétation que je décide de ne pas le prendre est de ne gardé que mon lit de camps est un sac de couchage, je prend un risque mais bon cela me rappellera mes début de pêche à l'arrache, surtout que ce coup-ci mon véhicule lui sera à 20 mètres du poste ou il est risqué de traversé le chemin qui mène du poste au véhicule en cas de pluie, pour une bonne est simple raison , est que sa ressemble à une jungle de roseaux est d'ortie dépassant allègrement les 2 mètres!

 

 

                               

 

 


Bref, une fois tout mon bor.... chargé direction l'étang, ou une fois arrivé à celui-ci j'y fait le tour histoire de voir si il y à des carpistes en place, personne, parfait je rejoint donc mon poste ou Sly plus fou que moi m'attendait. Après salutation d'usage je lui explique que j'ai eu la flamme de prendre mon biwy est que j'avais l'intention de dormir à l'arrache à la belle étoile avec les risques de prendre la pluie ou la brume matinal voir pire les moustiques du soir . Sly qui est du même style que moi tente lui aussi le coup. Nous déchargeons donc nôtres matos, lorsque Sly m'annonce que le chemin est pire qu'une jungle ou limite le chemin est presque inexistant, c'est lors du premier passage que je me rend vite compte que personne n'est venue faire une nuit depuis notre dernière venue est le passage pour rejoindre notre poste est un vrais parcours du combattant.


20 bonne minutes plus tard nous somme sur place ou la premier chose que nous faisons est de ce tapé un bon café est de réfléchir sur les emplacements de chacun, en regardant l'eau lorsque le jour commence à pointé le bout de son nez , nous remarquons que la surface de celle-ci à une sale couleur verte avec une légère mousse de surface certainement du au forte température de ces derniers jours. Cela va telle joué sur notre partie de pêche ?


Une fois notre stratégie en place , nous pouvons préparer nos postes est nos cannes. Pour ce qui est de Sly lui pêchera sur ma gauche, avec une canne placé sur son extrême gauche à environ 90/100 mètre sur un haut-fond , une autres face à lui sur un haut-fond de gravier à environ 100 mètres, quant à la 3ème canne elle sera placé devant lui également à moins de 30 mètres, le tout sur un amorçage à base de graines est de billes coupé en deux.


Pour moi tout mes montages seront placé sur mon extrême droite sur un haut-fond également de graviers, est proche d'un arbres au branches baignant dans l'eau, le tout sur un amorçage moi aussi de graines, blé, maïs, est quelques pellets de 8mm. Pour cette fois je n'ai pas amorcer mon secteur au bait-rocket, mais c'est munis de waders que je décide d'aller au plus prêt de ce haut-fond . Quel ne fut pas ma surprise de voir qu'à peine 3 mètres parcouru dans cette eau à la surface verte , le fond descend non pas en pente douce , mais une cassure net sur un sol hyper mouvant , je ne prendrait pas le risque d'aller plus loin est tante tant bien que mal d'amorcer au plus loin à la pelle louche le secteur que je pense être pas trop mal ! Une fois revenue sur la berge, je place donc mes montages qui seront chacune escher d'une de mes fameux bille au sirop de pêche, la un léger doute s'installe sur la mise en place de mes montages, d'une je trouve que je suis un peu trop prêt de l'arbre malgré que ceux ci sont placé sur une belle tache de graviers, est que mon amorçage n'est pas assez attractif à mon goût, il manque quelque chose mais ne sait pas quoi ?

 

 

                                 Le poste de Sly en jaune est sa canne isolé en rose, pour mon poste il est en rouge sur la carte !

 

                        

 

 

Bref, une fois nos montages en place, nous reprenons un petit kawa tout en observant la rive face ou d'autres carpistes commence à s'installer. Le jour est maintenant bien présent est le soleil commence à chauffer sérieusement, cela fait bien 6 h que nous sommes en place est c'est le calme plat aussi bien en touches, que sur l'étang ou pas une vagues ne ride la surface de l'eau , ce qui nous permet de voir l'ampleur de cette masse verte qui recouvre tout notre secteur, une horreur !

 

 

                                


 

Pour passé un peu le temps je décide de joué au paysagiste est dégage un peu le chemin ou orties, ronces, est roseaux me gêne pour me rendre sur mon lieu d'amorçage, ainsi que le petit chemin qui ce trouve juste derrière nous ou ce trouve le petit étang qui longe le grand Thiriet. Une idée me vient, de placé une canne isolé sur ce petit plan d'eau, histoire de ce sauvé d'un éventuel capot . Sly lui avais une 4ème canne est ce propose donc d'y placé un montage sur un poste ou je sait que les carpes s'y rende en court de journée, mais étant donner le fond important de vase est de divers débris végétaux du coin , je propose à Sly de modifié légèrement son montage , est d'y placé une plombée légère (une petite olivette de 15 gr ) pour évité que cette plombée ne s'enfonce trop profondément dans cette vase molle, puis un bas de ligne assez grand histoire d'avoir un peu plus de marge . Une fois le montage fin prêt il sera placé à l'aide du petit bateau amorceur de Sly pour une pose plus précise est plus discrète , le tout avec pour accompagnée un peu le montage un amorçage de blé, maïs, pellets est quelques bille coupé en deux. Une fois tout en place il y a plus cas !

 

 

                                                      

 

 


12h20 alors que nous somme en pleine végétation sous un soleil de plomb, une touche suivi d'un léger départ ce fait enfin entendre, c'est sans grande surprise de savoir qu'il s'agissait de la canne isolé derrière nous placé dans le petit étang. Sly ferre est après une légère flexion de la canne le poisson ce décroche, dommage carpe ou pas ? Nous décidons d'y placé une plombé plus lourde, mais ce sera notre erreur car plus aucun poissons ce décideront à touché ce montage, seul un satané poisson-chat osera tenter le coup à ces risque !


La journée ce passe tranquillement est le temps nous parait très long car pas une touche sur nos montages placé sur les spots du grand étang , est cela semble général sur tout les carpistes présent pour cette nuit ! Pour passer le temps je monte une petite canne au coup histoire de tenter un peu les perche qui n'arrête pas de chassé en bordure, mais cette pêche commence un peu à me soûler est c'est Sly qui reprend le relais pour faire un petit carton, beaucoup plus à l'aise que moi sur cette pêche l'ami Sly !

 

 

                              

 

 

 Ma pêche me travaille un peu et me dit intérieurement que sa sent le capot tout sa, mais nos espoirs son orienté sur le coup du soir ou au pire cette nuit. La soirée arrive est nous avons la compagnie de Jon est de Sarah sa femme qui passe nous faire un petit coucou , ou Jon nous signal que le temps de dimanche s'annonce très moche avec des pluie soutenue est quelques orages local, rien e rassurant surtout que nous allons dormir comme des vrais de vrais à la belle étoile, je reste un peu sceptique sur cette météo car le ciel n'a pas l'air menaçant , quoique sa peu changé très vite. Après leurs départs nous décidons de relevé nos lignes pour les replacées une dernière fois pour la nuit avec un rappel d'amorçage.

 

 

                             

 

 


Sly placera pour la nuit sa canne isolé à moins de 10 mètres sur la bordure gauche du grand étang toujours sur un amorçage à base de graines, car le petit étang derrière nous ou ce trouvait la canne isolé n'est pas autorisé en nuit , est c'est dommage ! 19H40 enfin une touche sur une des cannes de Sly , mais c'est un peu déçu que l'on s'aperçoit vite qu'il s'agit d'une brème , décidément les carpes n'ont pas envie de ce nourrir aujourd'hui .


Il est un peu plus de minuit lorsque nous avons la visite de Pat le père de Sly qui sort direct du travail pour prendre des nouvelles de nôtres pêche, Pat nous signal lui aussi un temps un peu pourri est effectivement une petite pluie fine nous tombe dessus , mais s'arrêtera 15 minutes plus tard ! 1 petite heure après le départ de Pat nous décidons vu le nombre de touches de fermé un peu les yeux histoire de récupérer un peu. La nuit ce passera aussi calme que la veille sans aucune touche , mais rien de rien , le secteur semble vidé ! Pour ce qui est du temps finalement météo France à encore merder , car aucune forte pluie ne ces abattue sur nous ! C'est avec une grande déception que nous décidons de plier sur un énorme capot, mais il nous reste encore 2 nuits à effectuer sur ce secteur en septembre en espérant ce coup-ci sortir quelques belles de ces eaux est de cette étang lunatique !

 

                                                        Affaire à suivre !                                                      Dadou

Thème: Pêche de nuit | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Voir le commentaire
Tags: -

Nouvelle nuit à l'étang Thiriet, nouveau défi !

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de Dadou publié le 15 Juin 2012 à 14:51 dans le blog évolution-carpe Mag
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

                                                                     Peche de nuit à l'étang Thiriet du 09 au 10 juin 2012

 

                               

 

 

Enfin nous y voilà , cela fait 4 semaines que j'attend ce W-E avec impatience ou je suis fin prêt pour une nouvelle pêche de nuit au grand étang Thiriet et ainsi me lancé un nouveau défit essayer de faire une fois de plus du poissons , mais ce coup-ci hors période de fraie, et modifié un peu mon approche en rapport à ma dernière sortie sur ce plan d'eau réputé difficile !

 

Samedi 4 h comme d'habitude et je ne sait pas si c'est un toc ou simplement du stress mais j'ai une nouvelle fois passé une nuit très courte a peine 2h30 de sommeil, et lorsque mon réveil ce met a sonner , j'ai une impression de ne pas avoir dormi, sale sensation tout de même , bref je me lève , un petit coup de lavage sur la tronche , un café vite fait et froid de plus , est fidèle a moi même je me met à préparer mon matos comme d'habe au dernier moment , quel galère je le sait mais c'est comme sa !

 

Une fois le matos chargé dans la voiture à pas de chat pour ne pas réveillé ma douce , je file illico à l'étang ou le jour commence doucement à ce levé , une fois à l'entrer du plan d'eau , je décide d'y faire le tour histoire de voir si personne ne ce trouve sur le poste que je convoite depuis le début des pêches de nuit autorisé sur ce plan d'eau , à mis chemin je rencontre Tof mon beau-frère qui lui venais d'arrivé peu de temps avant moi , est y avais installer juste son rod-pod .


Après avoir papoté de tout est de rien ainsi que stratégie de pêche , je file direction mon poste car je sait que je ne suis pas une flèche pour monté tout mon matos , est voulais préparer tout est ainsi pouvoir me reposé un peu . Une fois sur place je suis surpris pas le nombre impressionnant de chasse de perche en bordure, je me penche en bordure et aperçois avec la faible lueur du jour des bancs de plusieurs milliers d'alevins de la taille d'une demi allumette patrouiller entre les branches et herbiers qui ce trouve mi-immerger dans l'eau, voilà donc le pourquoi ! Parfait car pour passer le temps qui semble très long lorsque l'on pêche la carpe seul (pour le moment car l'ami Jon lui me rejoindra plus tard en soirée) j'avais pris avec tout mon gourbi une petite canne au coup de 4 mètres monté d'une ligne toute simple en 14/100° en direct .


La première chose qu'il me vient à l'esprit est de préparé le poste en premier lieu contrairement à d'autres carpistes qui pressé monte leurs rod-pod et lance leurs lignes sans vraiment bien préparer leurs coups de pêche est ainsi passe à côté d'une bonne approche est oubli le détaille qui peu faire la différence dans les première heures de leurs pêche . Bref je commence à scruté la surface de l'étang qui est aussi lisse qu'un miroir de maison.

 

 

                                

 

 

J'aperçois quelques beau saut de carpes ici et la sur la totalité du plan d'eau sans vraiment définir si il sont des poste à carpes , ou seulement des passages, beaucoup de petit blanc aussi qui dans leurs gobages provoque des petits rond en surface qui donne l'impression qu'il pleut légèrement, cela est bon signe pour moi sur l'activité des poissons en générale.


Je jette un petit coup d'oeil sur la bordure ou l'herbe et les iris d'eau au couleurs jaunes moutarde ont repris possession des lieux qui ont bien changé en seulement 4 semaines, je décide donc d'y faire un petit nettoyage pour y placé mes cannes qui ne son plus posé sur rod-pod mais sur pique individuel , plus facile pour prospecter chaque spots qui ce trouve toujours assez éloigné aussi bien en distance qu'en accessibilité. Est me voilà improvisé paysagiste , je coupe avec mon petit couteau de poche l'herbe folle qui coupe bien les doigts et retire quelques tige d'iris ou malgré toute mon attention pour ne pas retiré les racines ou ce trouve une biodiversité essentielle à la vie de cette étang, quelques une fini par cédé à une pression un peu plus forte de ma part , j'en profite pour y regarder ce qui si trouve , est découvre sans grande surprise quelques petites gammares, des toutes petites bestioles diverses ainsi que de belles écrevisses , nourriture de base qui rentre dans l'alimentation de nos belles carpes! Je replacerai les racines qui ne sont pas trop abîmé un peu plus loin sur la bordure qui ce trouve sur la gauche de mon poste , quant aux autres seront poser à même le sol proche du bord pour que les petites bestioles retrouve d'eux même leurs élément naturel. Ces quelques observations seront très utile leurs de mes prochaines pêche sur cette étang !


Une fois ma place plus propre et bien dégagé, je monte mon biwy en cas ou car météo France avais annoncer pour aujourd'hui un peu de pluie local. La lumière du jour qui maintenant est bien présente montre dans ce ciel ici est là de gros nuages chargé de flotte , est préfaire mettre tout mon matos à l'abri ont ne sait jamais ! Une fois tout en place je peu enfin préparer ce pour quoi je suis venu mon coup de pêche, pour commencé je décide de sondé le secteur ou leur de ma dernière nuit j'y avais trouver un haut fond, un spot qui sent le poisson mais je voulait connaître son étendue réelle est ainsi être parer de nuit à replacé à l'identique mes montages dans une faible obscurité, ce qui n'est souvent pas facile surtout de nuit.


C'est donc pendant presque une bonne demi-heure de sondage que je me fait une réelle idée de ce haut fond qui n'est pas trop large , mais révèle un point positif , c'est qu'il ce trouve seulement à moins de 50 mètres du bord est proche d'un arbre aux branches immerger, parfait pour un amorçage des plus précis. Une fois l'endroit le plus propice trouvé pour y placé mes montages, j'amorce la zone ou ce trouve mon marqueur avec 80% de blé et 20 % de maïs de paysans préparer la veille est encore chaud d'une bonne odeur tenace de blé cuit qui ne va pas déplaire aux cyprinidés du secteur. Pour mon avis personnel le faite d'y incorporé autant de blé est un atout sur la recherche à long terme sur des poissons difficile et méfiant est provoque une bonne concurrence alimentaire à tout niveau, le maïs lui fera le petit plus de sélection qui je pense attirera les plus gros poissons par curiosité. Une fois un demi-seau balancé je complète le tout avec quelques billes diverses étaler en cercle un peu plus loin de la zone d'amorçage .


Entre temps face a moi ou ce trouve Tof , j'aperçois mon frère qui lui devais partagé cette session en ma compagnie, mais au dernier moment il en avais décidé autrement pour finalement pêcher en compagnie de Tof est ainsi profiter du bateau amorceur de celui-ci, mais bon chacun ces choix, cela laisse à réfléchir. Je me pose un peu est c'est sur mon siège que je prépare mes montages, dont je remplace tout mes bas de lignes est hameçons pour avoir un piquant parfait, ce que je fait toujours lorsque je pêche en nuit dans cette étang pour augmenté mes chance de réussite et ne laisse surtout rien au hasard.


Pour ce W-E je ne pêcherait qu'à 3 cannes au lieu de 4 autorisé. Une fois mes montages fin prêt est vérifier avec précision , j'esche pour débuté la 1ère de 3 grains de lupins que j'avais booster au hot démon , puis place l'ensemble sur la droite du poste amorcé ou ce trouve toujours le marqueur pour une précision parfaite. Ce montage ce trouve non loin des branches d'arbres et du coup m'oblige a serré un peu plus le frein de mon moulin pour ne pas avoir de mauvaise surprise. La 2ème canne elle sera escher d'une fameuse bille pêche Melba boosté dans un jus de sirop d'arôme pêche trouvé en grande surface pour moins d'un € , dont j'ai décidé d'y faire un test histoire de voir a soulagé mon portefeuille sur des booster spécifique vendu dans les magasins de pêche est qui sont pour moi uniquement des produits plus ou moins efficace! Ce montage sera lui placé toujours sur la droite du marqueur mais au-dessus de celui-ci , juste pile poil sur le haut fond , ou le toc du plomb de 120g m'indique que celui-ci est super bien placé . Reste la 3ème canne que je esche d'une bille flottante au couleur jaune fluo de 10 mm que je placerait aussi sur le haut fond à la gauche du marqueur , puis retire celui-ci pour ne pas lors d'un départ que le poisson traîne l'ensemble au risque de ce blesser.


Maintenant je peu vraiment souffler , je jette un coup d'oeil à ma montre pour voir par curiosité le temps que j'ai mis , est je ne suis pas surpris de voir 9h10. 5H de préparation j'ai fait fort sur ce coup-là ! Le soleil qui était si timide ce matin commence a faire son apparition est du coup disperse les nuages pour laisser place à un ciel bleu , encore une fois merci météo France pour vos prévisions bidon. Le calme règne sur mon secteur ou seule le bruit des piafs et les clapotis des chasses de perche dans les bancs d'alevins perturbe ce silence. Vue le nombres impressionnant de perche sur le secteur je décide pour passé le temps de les tentées à la canne au coup est pour ce faire j'avais tout prévu avec une boîte remplie de bon vers de fumier ramassé par mes soins quelques jours avant .


Je esche donc ma ligne d'un de ces vers bien remuant est bien juteux qui je pense ne laissera pas les belles zébrer indifférents , mais malgré une bonne heure de pêche à tenté en vain de les décidées à mordre , je comprend qu'il était inutile d'insister , car elle était focalisé sur une seul et unique proie qu'est les alevins. Frustrer de ne rien faire pendant tout ce temps , je décide donc de me rabattre sur la pêche des poissons-chats qui sont eux certainement moins regardant. Je règle mon flotteur de façon a faire évolué l'appât au ras du fond ou ce trouve les minous. Quelques petites touches timide survient seulement au bout d'une bonne vingtaines de minutes , je reste assez surpris car du chat il y en a profusion dans ce plan d'eau ! J'arrive tant bien que mal a piqué mon premier minou qui lui ne ce gêne pas pour me piqué la main à son tour, je peste ce que je peu sous la douleur de ce satané poisson que je place dans un seau après avoir enlevé l'hameçon qui était partie profondément au fond de sa gorge.


Je replace ma ligne au coup au même endroit est comme le premier le temps passe avant d'attraper un nouveau membres de sa famille, bizarre bizarre peu de chats dans le secteur serait ce le concours de chat qui ces dérouler quelques jours avant à porter ces fruits ? Je doute , quoi qu'il en soit je m'aurait que trois satané chats dans mon seau en 1h30 de pêche. Entre temps mon frère vient me rendre visite avec certainement une idée derrière la tête , est au fil de la discussion mes doutes fut fondé car il me taxe une vérine de mes lupins. A son départ je reprend ma pêche au coup en vain car même les chats ne son pas décidé à mordre, décidément je ne suis pas fait pour pêcher au coup, mais je n'ai pas dit mon dernier mot faut pas déconner.


Il est 11h30 alors que je m'apprête a posé ma canne au coup derrière moi , une touche timide ce produit sur une de mes cannes à carpe, celle positionné sur la droite du spot, j'observe attentivement cette canne lorsque je vois le swinger descendre lentement par saccade, puis plus rien ! Je décide donc de retendre doucement le fil , lorsque celui-ci retombe aussitôt , il y a pas de doute il y a bien un poisson au bout du fil , je prend la canne en main puis mouline lentement jusqu'à tendre légèrement le nylon pour du bout des doigts tenté de voir si celui-ci touche la ligne ou et vraiment au bout , un toc me confirme que le poisson et pris , je ferre et après un tout petit combat je met dans l'épuisette ma première petite carpe de cette session, avec la bille booster au sirop de pêche .

 

 

                                    

 


 

Comme je suis seul, cela ne va pas être évident de faire une photo car dans la précipitation du matin ou plutôt avec encore les yeux pas mal collé j'avais oublié de prendre le pique qui me sert de trépied pour mes photos/vidéos, quel galère. Je laisse donc la petite mémère dans l'épuisette qui ce trouve dans l'eau, pour chercher une solution à mon problème ! Finalement je trouve dans mon sac un pique provisoire est installe tant bien que mal l'appareil qui tient en équilibre , c'est après quelques teste dans le vide que j'arrive a trouvé l'angle exacte pour prendre enfin la belle qui a eu le temps de ce reposé est de me laissez prendre une petite photo !


Juste au moment ou je prend la photo une belle tiré sur la canne poster en extrême droite du spot, mon swinger recommence a descendre d'un coup puis remonte doucement , je me presse de remettre la petite carpe dans son élément , pour m'occuper de l'autre canne, ferre amplement est sent de suite qu'il s'agit d'une brème que je ramène en bordure pour la décrocher , je suis surpris de voir qu'elle aussi a succombé à une bille pêche Melba arôme sirop, prend une photo aussi de la belle , mais raté pour celle-ci l'appareil tombe au sol, dommage, je remet dans la foulé la brème dans son élément !


Il est maintenant 12h10 il est tant pour moi de cassé la croûte, est entame la petite salade de pâte préparer avec amour par ma petite femme Barbara . 10 minutes plus tard alors que j'ai encore le nez dans mon assiette, une nouvelle touche ce produit sur la dernière canne que je vient de relancé , comme les 2 autres canne avant le swinger retombe au sol, décidément je suis abonné aux brèmes, est me dit que si il y à brèmes il y à carpes , ferre est bingo pose une nouvelle brème sur mon tapis , pas de photo pour elle ce coup-ci , et la replace directement dans son élément, la belle à succombé au lupins boosté hot démon.


Le début d'après-midi ce passe tranquillement, est le coup de barre ce fait sentir, mais je ne voulais pas fermé l'oeil surtout en pleine après-midi ou il peu y avoir du passage , ont ne sait jamais , alors pour évité de piqué du nez je décide de reprendre ma pêche du chat au coup, mais ce coup-ci tente d'amorcer la bordure ou je pêche avec un peu de blé et quelques petits pellets, j'esche mon hameçon non pas d'un ver de fumier bien trop dur a retirer du fond de la bouche des chats , mais d'un grain de maïs doux avec comme arôme une petite goutte de hot démon , les prises ne tarde pas à ce suivre au bout de 2 h de pêche je remplis un demi-seau de ces satanées poissons qui ont une façon propre de ce dandiné de façon a vous piqué les mains.

 

 

                                    

 


 

Je décide d'arrêter le massacre et jette toutes ces petites bêtes derrière un buisson qui ce trouve hors de porté des yeux est des pieds maladroit des promeneurs ou pêcheurs. Il est 15h10 lorsque j'enregistre une belle tiré sur la canne qui est placé sur la gauche de mon spot , le poisson me prend un peu de fil , je ferre est pique une jolie tanche d'environ 2 kg aux couleurs or, je suis ravi de voir que celle-ci à succombé par le charme de cette bille pêche machin truc arôme sirop, trop bon ! Je replace le cyprin dans son élément sans prendre le risque d'une photo de cette savonnette vivante.


Nous somme en milieu d'après-midi, est je reçois la visite de l'ami Tintin, un collègue de travail est membre d'Evolution-carpe-54, Il était venu en repérage histoire de faire une petite nuit tranquille au bord de ce plan d'eau après avoir fait quelques jours auparavant d'une petite semaine à Saint-cassien ou il eu peu de résultats, mais une bonne expérience dans un cadre magnifique, seul point négatif à son séjour fut un nombres impressionnant de déchets sur ce lac mythique qui eu à une époque lointaine son heure de gloire. Bref après avoir papoté un petit moment il repart chercher son matos pour partagé cette session sur un des postes qui ce trouve sur ma gauche !


L'après midi fut sous le signe du passage, rare sur cette partie d'étang ou je me trouve car pendant que je relevait mes lignes pour préparé mon amorçage du soir à base de graines, un jeune arrive doucement à travers les buissons et les roseaux, me regarde surpris et me demande si je pêche la carpe ? Est si j'ai l'intention d'y passé la nuit ? Je lui répond que oui, puis me rétorque « bin tan-pis, ont va ce mettre plus loin que vous ! » Le gamin fait demi-tour et j'entend un autres pêcheur qui certainement l'accompagnais dire « puta... y toujours quelqu'un ou ont veux aller ». Je rêve il est 17h est des poussières est les gars arrive seulement à cette heure, de plus ce plaint de n'avoir pas de postes (amorcé par les autres), belle mentalité Messieurs !


Bref Je retourne à mes occupations est me prépare à recommence le même amorçage à base de graines , après avoir de nouveau sondé mon poste pour y trouvé le spot qui je l'espère sera productif cette nuit. Pendant que j'amorce l'ami Tintin arrive est le vois partir sur les postes de gauche , ou je n'ai même pas eu le temps de lui dire « Y déjà du monde mon ami », quelques secondes à peine je le voir revenir est me dire « y a plus de place derrière », je lui propose donc de ce placer sur un des postes à ma droite hors secteur de nuit, est lui donne l'autorisation de s'y placé « autorisation de garde pêche particulier dont je suis » donc aucun soucis pour lui ! Pendant que mon collègue de droite s'installe , je continue d'amorcer le peu de graines qui me reste lorsque je reçoit la visite de l'ami Jon qui partagera la nuit de pêche avec moi, après salutation d'usage Jon prépare son poste avec un mélange de graines diverses aprés avoir sondé ici et là sans vraiment trouve le spot qu'il lui faut ! Après tout sa repart pour revenir plus tard vers 23h pour terminé la session avec moi !


Je termine donc de placé mes lignes avec chacune d'elle une billes au sirop, et m'installe assis confortablement dans mon siège à regarder la tribu qui depuis ce matin qui se son installe sur la droite de Tof est ont fait un bordel monstre, entre cris, chansons aux noms d'oiseaux, de musique à fond la caisse, sans compter les coups de tronçonneuse pour coupé quelques brindilles, le rêve du pêcheur qui veux pêcher tranquille quoi ! Je finirait par fermé les yeux bercé par le calme qui m'entoure. C'est au alentour de 23h que j'ouvre un oeil lorsque je vois déboulé les bras chargées l'ami Jon qui ce presse de mettre ces lignes à l'eau sur les zones qu'il avais amorcé cette après-midi, puis nous siroteront 3 ou 4 petits verre d'alcool pour fêter l'anniversaire de mon collègue du moment .

00H30 pile poil une petite tiré ce fait entendre sur une de mes cannes, puis 20 minutes plus tard un départ directe ce produit sur cette même canne , la bille au sirop a encore frappé, je prend ferre la belle qui ne semble pas vilaine à pripriori, jarrive à tourné le poisson des branches de l'arbres qui ce trouve non loin de la berge ou je pense qu'elle était son objectif, puis avec un calme olympien vers sans encombres les 2 autres lignes qui ne sont pas très loin l'une de l'autres est ainsi évité une salade de fruit toujours contraignant à refaire de nuit !


Le poisson ne semble pas voulois ce laissez faire et me donne du fil à retordre, alors que l'on crois la belle fatiqué, c'est de nouveau une pile de nerf qui ce remet en route , 10 bonne minutes plus tard la belle ce retrouve enfin dans l'épuisette, heureux d'avoir mener ce surperbe combat avec cette commune de type rivière aussi nerveux dans l'eau que hors de l'eau ! Après quelques photos le cyprin retrouve son élément naturel. Jon enresgistra lui aussi quelques petites touches sans vraiment un départ, et piquera son premier poisson qui fut un chat !

 


 

                                     

 

                                   

 

                                    

 

 

2h35 une nouvelle fois une de mes cannes se met en action, mais vu la position de mon swinger je pense de suite à une bréme , c'est après avoir pris contact avec le poisson que mes dire fut fondé , un beau plateau d'environ 2 kg rejoindra son élément directement sans passé sur mon tapis, cette gloutonne des fonds vaseux avais elle aussi succombé a ma bille sirop !


Il est au environ de 4h et nous somme sur le point de vouloir allez nous couché lorsque au loin nous entendont le bruit d'un détecteur qui s'enballe, la lumière bleu du led nous indique qu'il s'agit du poste de Tof. Personne ne daigne à ce levé, cela fait maintenant 5 bonne minutes que le poisson lui prend du fil , puis ralentie pour ce stopé net , c'est a ce moment la que tof réagi et sort enfin de son bywi , ce dirige vers ces cannes ou je pense qu'il n'y a plus rien ! Difficile de là ou nous sommes de distinguer quelques chose dans l'obscurité, je passe un coup de fil a Tof pour les renseignement sur cette prise , est nous sommes supris de la réponse donné « non c'est rien ce n'est qu'une branche », ouai bon le réveil est difficile tof ! 20 minutes plus tard une nouvelle fois une de mes cannes rentre en action toujours sur un départ timide puis directe , ferre et pose sur mon tapis ma 3ème carpe de cette session. Difficile de vouloir ce couché après sa , mais la lueur du jour commencelégèrement à faire son apparition et la grosse fatique aussi, zou tout le monde au lit.

 

 

                                     

 

                                    

 


 

Il est 6h lorsque j'enregistre une belle touche retour qui me tire de mon sommeil, ferre un peu maldroitement en raison de mon état larvére, est pique une belle bréme du même gabarie que les 2 autres auparavant, elle ce décrochera finalement toute seul en bordure. Je rejoint mon lit pour terminé ce qui me reste a dormir , lorsque plus tard une nouvelle fois un de mes swinger ce met a tombé , cela bip quelques minutes avant que je décide difficilement à me lever , une fois derrière la canne plus signe de vie , je décide de retendre la ligne est d'attendre quelques minutes , mais rien ne ce passe , ok je retourne au lit !


Il est environ 9 h lorsque j'ouvre les yeux pour de bon, non pas que j'ai récupérer mon sommeil , mais simplement qu'il était intenable de tenir dans le biwy par forte chaleur , est dire qu'il avais annoncé un dimanche sous la flotte, même Jon qui a l'habitude du soleil ne tient plus, de plus j'en un de mal de tête terrible. Jon décide de vérifier ses montages et je fait de même, est m'apperçois lors de ma dernière touche ou le swinger, j'avais oublié de remettre le détecteur en route lorsque j'ai retendu la ligne, résultat je retrouve mon montage à plus de 150 métres du hot spot est par chance le poisson c'est décroché avant d'entamer les 100 métres qu'il restait sur mon moulin, comme quoi sur ce coup-là je me suis pris pour Tof ! Le reste de la matinée sera tranquille , ou seul Jon décrochera une belle tanche en bordure, en ce qui concerne l'ami Tintin qui ce trouvais sur ma droite , lui fera capot , mais pas totalement car il sortira tout de même une bonne cinquantaines de chats de l'eau à la canne au coup.


Conclution de cette nouvelle session , encore quelques testes pour moi a faire est une nouvelle approche a prévoir pour sortir d'avantage de carpes sur ce secteur qui n'a pas fini de me parler. Grand merci à Jon d'avoir pu partagé le reste de cette session en ma compagnie , est grand merci à Thierry (alias Fréretoc) d'être venu nous rendrent visite.

Thème: Pêche de nuit | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: -

35 pages  1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2018 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages