Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17971 photos 1403 albums
0 enduros 4 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag stick

Articles de pêche de la carpe associés au tag stick

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag stick

24h Chrono !

Votez pour cet article:Je vote pour cet article9
Article de Lo01 publié le 23 Mai 2012 à 15:35 dans le blog Passion and pleasure
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

 

 

  

Informations sur le cadre spatio-temporel :

Comme il était prévu, le mercredi 18 avril 2012 serait pour moi l’occasion de pêcher un splendide lac privé de l’ain (01).

Cette gravière de 3 hectares n'est pêché qu'une dizaine de fois par an et regorge de poissons. Ce domaine me fait vraiment penser aux lacs anglais, à savoir des postes aménagés, des berges très bien entretenues et une nature intact. La moyennes de poids se situe entre 6 et 7kg et les poissons les plus gros, CONNUS, atteignent les 17kg. Mais tout me laisse penser qu'une mémère ou deux résident dans les profondeurs de ce lac.

J’avais déjà eu l’occasion de pêcher plusieurs fois sur ce plan d’eau et le moins que l’on puisse dire c’est que les résultats étaient très fructueux. Beaucoup de touches mais beaucoup de poissons entre 3 et 7kg. Des départs en rafales ne laissant aucuns doutes sur le fait que les poissons de ce lac voyagent en banc. Mais voilà toute règles à ces exceptions, et tout me laisse penser que les plus gros sujets eux, rode en solitaire.  

Conditions de pêche :

  

 

A l’image de ce début de printemps 2012 le temps est catastrophique, du vent, de la pluie et des températures assez faibles. A noter qu’à mon arrivée, le sondage et spodage se déroule sous un beau soleil qui disparaitera 2 heures plus tard…

 

Repérage / sondage/ amorçage:

 

Il est 14h et j'arrive sur le lac. Je fais un rapide tour du lac à pied, aucun signe de marsouinage ni de saut. Je décide de pêcher un coin du lac qui est à l'abri du vent et donc pourrait être un refuge pour les poissons. 

Comme toujours je pêcherai à 2 cannes, je ne débâterai pas sur ce sujet, mes résultats me prouve depuis longtemps que 2 cannes valent mieux que 3 voire 4 VOIRE 5...  

Je commence à sonder (à la canne TOUJOURS!!!) et je trouve très rapidement un banc de gravier à 15 mètres du bord dans 2.5m d'eau sachant que la moyenne autour de ce spot est d'environ 3m70. C'est un véritable haut fond d'une dizaine de mètre de long et de 2 ou 3 mètres de large. Je décide d'y placer une canne à l'entrée (que j’appellerai canne n°1) en face de moi pour des soucis de repère nocturne. Ce spot sera amorcé à la rocket avec du micro-pellets (1kg) et des billes maison (2kg). L’esche sera un dumble essential baits ananas flottant et une bouillette d’amorçage dense. Le tout en équilibré.

Ma seconde canne (canne n°2) sera quant à elle le long de la berge (à ma gauche) où se noie des dizaines d'arbres se qui peut constituer une zone de sécurité pour les poissons et ainsi faire baisser leur méfiance (espérons ^^). Je choisis de mettre 1 noix tigrée et une pop-up mangue de chez CFC, le tout en équilibré. Même amorçage pour cette canne que la première.

 Il me reste à présent à marquer mes cannes à bonne distance. A noter que je marque toujours à la distance du Bait Rocket et non pas à celle du marqueur !

 La canne n°1 est montée avec 50cm de gaine korda, un plomb en dérivé de 48 grammes korda, un bas de ligne de 15cm en tresse guainée de chez ESP (strip tease 15lb), un hameçon Drennan n°12. Mot d'ordre pêcher FIN!!! Comme d'habitude...

Canne n°2 --> 50 cm de gaine korda, plomb in-line 70 grammes, bas de ligne en tresse gaînée de 20lb strip tease, un hameçon ESP Big T Raptors n°10. Montage plus résistent car pêche en obstacle.

 

 

 Chacune des deux cannes est lancée avec un stick PVA de micro pellets 

 

 

 

Il est 16h, les 2 cannes sont à l'eau, CA PECHE !!! 

 

 

C’est la fête à la grenouille !!!

 

 

Autant vous dire que le fin d’après midi et la soirée fut très calme, pas un bip, seulement 2 ou 3 sauts de carpes au dessus du spot de la canne n°1 ce qui me laisse confiant tout de même pour la suite. Et bien sûr une pluie qui tombe à torrent ce qui rend l’entrée de mon biwy pour le moins casse-gueule !

20h : J’engloutie une plâtrée de pâte et un yaourt en à peine 10 minutes chrono (ça creuse le plein air ^^)

20h20 : Je relance les cannes au centimètre près, pile poil sur la marque, armée chacune d’un stick de micro pellets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20h45 : Je suis au fond de mon duvet, mon portable est callé sur la table : Chelsea / Barcelone peut commencer !

22h30 : Le match est terminé Chelsea à gagné je suis un peu déçu mais bon comme dirait l’autre, c’est le jeu ma ptite lucette !!! Je vais donc me coucher sous une pluie toujours aussi battante.

23h30 : La pluie s’arrête et j’entends des bruits de pats derrière le biwy… Je sors armé de mon cobra (sait on jamais) et je tombe nez à nez avec deux sangliers en train se rouler dans la boue !!! Nous sommes rentrés moi et mon cobra, à toute vitesse dans la tente, je peux vous dire que je ne faisais pas le malin !!! Par chance les deux cochons ont eux aussi eu peur de moi et on filé dans les bois un peu plus loin… OUF !!!

03h30 : BIP ♫ BIP ♫ ………… Je saute dans mes bottes, arrive sur la canne n°1 , le départ parait timide… Je décide tout de même de ferrer ! Le premier contact avec le poisson est plutôt bizarre. J’ai l’impression que le poisson ne donne aucune opposition, pas un coup de tête NADA ! Tout à coup décroche !!! Puis finalement non pas décroche ?! Mais qu’est ce qu’il se passe !?! Je me rends compte que le poisson est toujours au bout de ma mirage mais à l’autre bout du plan d’eau dans le coin du lac ! Et voilà que mon autre canne se met à dérouler ! Je me rends très vite compte que c’est le poisson que j’ai ferré sur la première canne qui à tout embarqué sur son passage… La galère commence !

10 minutes de combat et le poisson n’a toujours pas décollé du fond !

20 minutes de combat toujours pareil !

Je commence à apercevoir le poisson en surface au bout de 25 minutes de combat. Impossible de l’estimer je n’ai aucune lumière. J’ai l’impression de ramener une vache !!!

30 minutes !! La voilà enfin dans l’épuisette avec en prime ma deuxième ligne !

Finalement le poisson n’est pas si gros mais tout en muscle ! Une belle miroir de 12.5 kg.

 

 


Je suis aux anges, quel combat, quel poisson !!!!  L’hameçon de 12 et la tresse gainée de 15lb n’ont pas bronché pourtant il y avait de quoi !

Je me coucherai à 5h du matin, et oui les deux lignes étant à remonter et n’ayant aucune lumière (les piles de ma frontale étant mortes) ce fut la galère !!!

06h30 : BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP ♫♫♫♫♫♫……………. Je prends contact avec le poisson, toujours sur la canne n°1, cette fois-ci le poisson semble bien plus léger. En 5 minutes le poisson est à l’épuisette. C’est une belle miroir de 7.2 kg.

Je replace ma canne toujours muni d’un stick, j’expédie une dizaine de rocket et le tour est joué !

Malheureusement la fin de la session ne donnera plus rien. La pluie et le vent qui souffle de plus en plus fort ont semble t-il coupé l’appétit des poissons du lac.

Je garderai un très bon souvenir de cette session en solo avec à la clé un très beau poisson. Vu le temps je me dis que ce n’est pas si mal !!!

Prochain article sur ma session prévue en Saône-et-Loire le week end du 26 Mai !  Biz à tous les frères carpistes !

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Ain (01) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: - - - - - - -

1ére carpe de l'année

Votez pour cet article:Je vote pour cet article9
Article de pierrocarpiste publié le 25 Février 2012 à 17:23 dans le blog aventures halieutiques
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Lundi 20/02/2012

Alors que je proméne ma chienne en compagnie de ma femme autour de l'étang de ma commune,je vois que les bordures commencent à dégeler doucemment . Je connait trés bien ce plan d'eau que j'ai déja décris dans un précédent article . Je sais qu'ici les carpes affectionnent les bordures qui sur certains secteurs ont une profondeur importante .

Le lendemain je me rend au bord du plan d'eau . La glace a fondue sur les 15 premiers métres . Je choisis un poste ou la bordure est profonde de presque 6 métres . J'étale le long de ce poste,au ras de la glace environ 150 grms de billes de 16 mm "Prologic orient spice"et environ 150 grms de ci de la sur la bordure des postes voisins . Juste pour tenter de faire bouger un peu le poisson .

Mercredi : même traitemment . Je constate que la glace restante ne fait plu que 3 ou 4 mm . Cool vendredi y'aura suremment plu rien!

Jeudi : pas d'amorcage . Je prépare rigoureusement le matos pour l'aléger un max . Le poste choisis est trés éloigné de la voiture (environ 1 km) . Je prépare à l'avance quelques bas de ligne et sticks garnis d'un mélange de billes moulues,d'amorce à carpe et de pellets de 2 mm que je stock dans une boite hérmétique . Comme ca au bord de l'eau j'aurais plu qu'à lancer .

                                                                   

Vendredi, jour J : 9H15 tout est en place . Je peche à deux cannes vu la taille du poste . Voyez vous même .

                            

9H20,incroyable ca déroule déja !!! Aprés un rapide combat ou j'ai bridé un max vu les obstacles,j'épuise cette magnifique commune que je ne pése pas ayant oublié de remettre des piles dans le peson . Mais à mes yeux,ca n'a aucune importance,n'étant pas atteint de "pésonite aigue" comme certains ...

                                                                     

Nouveaux départs de brémes cette fois ci à 10H00 et 11H30 . Je reste jusqu'a 18H30 (heure légale) sans entendre de nouveau le son de mes détécteurs . Mais je suis ravi j'ai fait ma premiére carpe de l'année ! La saison démarre !!!

                                          

Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir le commentaire
Tags: -

Poisson d'avril

Votez pour cet article:Je vote pour cet article15
Article de carpillon38 publié le 2 Avril 2010 à 20:06 dans le blog L'esprit no-kill38
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Il me reste des RTT à prendre alors je demande à mon patron s’il est possible de poser quelques heures, il acquiesce sans sourciller, super, donc jeudi se sera pêche. Je rentre à la maison tout content, je sors quelques bouillettes et le spod mix du congèle, prépare le matos pour qu’il me reste plus qu’à le charger, un petit tour sur internet pour voir le temps qu’il annonce et hop au dodo pour une bonne nuit car le réveil va sonner un peu plus tôt que d’habitude. 4h, je sors du lit, un petit coud d’œil dehors pour voir si la météo ne s’est pas tromper et pour une foi ils ont raison, la pluie est bien au rendez-vous, s’est pas grave j’ai l’habitude, chargement de la voiture et s’est partie pour une journée de pêche.

 

J’arrive sur le lieu de pêche, s’est le déluge, il n’y a pas âme qui vive, très peu de courageux ont décidé de braver les intempéries, j’ai donc une multitude de choix pour mon poste, je me dirige donc sur le poste d’il y a 15 jours qui ma bien réussit, je monte donc mon parapluie ovale à toute vitesse pour éviter que mon matos ne prenne trop la pluie, un bon café bien chaud me fera patienter jusqu’au lever du jour.

 

Les premières lueurs du jour font leur apparition, il est temps de monter le matos et d’amorcer un peu avant de mettre les cannes à l’eau, elles seront échées comme à mon habitude de 2 bouillettes ANCESS en diamètre 14 et d’un petit stick pour débuter la journée puis suivant comment elle évolue et surtout suivant le comportement de nos chère cyprinidé j’ai en réserve des petites POP-UP ANCESS maison (10mm, 14mm et 16mm) qui me seront peut être utile, il est 7h30 tout est en place, l’attente commence bien campé sous mon parapluie car le soleil n’est pas au rendez-vous pour le moment par contre la pluie elle l’ai bien.

   

Il est 8h30, le vent du sud se lève, combiner à une pluie qui n’est pas décidée à s’arrêter, je suis bien garnie sur se coup là, je me caille les meules, même si la cafetière italienne tourne à plein régime, il m’est difficile de me réchauffer, 8h45 un bip me tient sur le qui vive, biiippp, un départ timide me sors de mon level, le temps d’aller près de la canne plus rien, s’est bizard cette affaire, je ramène le montage pour contrôler le piquant de l’hameçon et le basculement de se dernier mais rien d’anormale à première vue, un petit stick et s’est repartie, 1 heure plus tard même scenario et même résultat, je commence à douter sur l’efficacité du montage, alors pour supprimer se doute je décide de le changer, mais une autre question me travail, dame carpe est peut être tatillonne, alors pour être sur je décide de passer en bonhomme de neige, ANCESS 14 couplé à une pop-up 14mm, un stick et l’attente reprend.

 

Il est 10h, le garde passe me dire bonjour, la conversation s’engage et au grès de cette dernière l’info tombe, depuis une semaine très peu de poissons se font prendre, il est possible que le temps joue énormément sur le comportement alimentaire de nos chère cyprinidé, espérons que le vent du sud les décident à s’alimenter un peu, la pluie a cessé et laisse place à une très jolie douceur, j’en profite donc pour sortir de mon parapluie et s’est à se moment là que le téléphone sonne, s’est un collègue qui vient prendre des nouvelles sur ma pêche, je lui dit que s’est un peu compliquer car dame carpe est très tatillonne en se moment, bref , la conversation continu et Biiippp nous somme interrompue, la canne échée du bonhomme de neige s’embale, je me précipite pour prendre contacte et le combat s’engage, il ne trainera pas en longueur car le poisson semble grogui, il faut dire que l’eau est à 10°, mais cette dernière finira sur la tapis de réception, retour dans son élément puis je redispose ma canne de la même manière, 2 petits spod en guise de rappel et ça pêche de nouveau.

   

Il est temps maintenant de casser la croûte car on réfléchit mieux le ventre plein, après avoir mangé un bon gros morceau je décide de changer mon approche, j’équipe 1 de mes cannes avec 2 POP-UP (14 + 10mm) de façon qu’avec le poids de l’hameçon se soit juste flottant et presque équilibré, j’additionne à cela un stick, la deuxième canne restera en bonhomme de neige avec également un stick, puis je place mes deux cannes juste avant ma zone amorcer de façon à se que le courant que crée le vent pousse le petite particule en direction de mes montages, l’attente n’est pas très longue puisqu’une demi heure plus tard la canne échée de 2 POP-UP déroule taquet, je me précipite pour prendre contacte, le combat s’engage et de suite je sent que s’est lourd et que ça tient bien le fond, le poisson revient tranquillement vers le bord et semble ne pas avoir donner toute ça puissance, le poisson arrive en bordure mais reste bien tanker au fond, elle sonde à chaque foi que je lui reprends un peu de fil, s’est un combat magnifique digne d’une belle mémère et après quelques rush bien lourd dame carpe se rend et finit dans l’épuisette, s’est une magnifique commune, j’improvise une petite séance photo avec le retardateur et 2 sceau, s’est folklorique mais réussit, un petit tour sous le peson puis retour dans son élément, ma stratégie s’avère payante alors je replace la canne de la même manière, je lui additionne 2 spod en guise de rappel et hop ça pêche.

   

Le temps tourne, il fait de plus en plus « chaud », l’activité de dame carpe sur mon poste est trahit par quelques sauts, il est claire qu’elle reste dans le coin soit par confort, soit pour s’alimenter et s’est à moi de trouver cette zone, le vent s’est arrêté et laisse place à une mer d’huile, je décide donc de replacer mes montages sur la zone amorcer depuis le matin et se changement s’avère payant quasiment de suite puisque un départ me sors de mon level, le combat s’engage mais tourne court quand dame carpe arrive prés du bord, s’est la dépique, arrf s’est ragent, il m’a semblé au vue de combat que s’était un jolie poisson et je me dit s’est le jeu ma pauvre Lucette, à la foi déçu (perte du poisson) et content (par le changement de stratégie), je place mon montage au même endroit puis l’attente reprend.

 

Le soleil est maintenant au rendez-vous, décidément la météo ne s’est pas trompée pour une foi, je lézarde donc sur mon level en attendant un nouveau run, chose qui se produit sur les coup de 16h, s’est un départ franc et rapide, contacte et le combat s’engage, cela me semble encore bien lourd cette histoire, le poisson est un peu plus puissant que les autres car il prend du fil même à 70 mètres, le combat traîne en longueur, il me faut un petit moment pour la ramener prés du bord où cette dernière me mène la vie dure encore une foi, mais j’aurai le dernier mots puisqu’elle finira dans l’épuisette, puis s’est la photo toujours improvisé car je suis seul, petit tour sous le peson et retour dans son élément.

   

Il est maintenant l’heure du « coup du soir », il me reste plus qu’une heure de pêche, j’ai espoir de faire un dernier run tant l’activité subite de dame carpe est surprenante sur cette fin de journée, je décide donc de regrouper mes affaire et de plier mon parapluie et attendant la fin de ma journée de pêche qui est déjà bien remplit, tout est près à être ranger sur mon chariot, il me reste plus que les cannes à enlever quand tout d’un coup Biipppp, contacte, le combat s’engage, le poisson revient tout tranquillement, mais s’accentue en bordure, une petite commune viendra donc clôturer ma journée déjà bien remplit au vue des dire du garde pêche, ma stratégie et ma remise en cause m’a permis de mettre au sec 4 fish pour 5 run je suis très content de moi car j’ai sue m’adapter au comportement de nos chère cyprinidé.

Thème: Passion de la carpe Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: -

Nouvelle journée concluante

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de carpillon38 publié le 19 Mars 2010 à 13:46 dans le blog L'esprit no-kill38
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

En se jeudi s’est repos (faut bien récupérer les heures supplémentaires), j’ai donc décidé d’aller taquiner dame carpe, le réveil sonne un peu plus tôt qu’à l’habitude mais cela reste agréable quand s’est pour partir à la pêche, en bref, je bois le café, je charge la carpo mobil et s’est partit, direction le plan d’eau.

 

Arriver sur le lieu de pêche, il me reste plus qu’à déterminer le choix du poste, la veille j’ai jeter un coup d’œil sur la météo du jour, un vent du sud est annoncé ainsi qu’un soleil radieux, je choisirai donc un poste avec le vent de face et très bien ensoleiller, mon choix est fait, je me rends sur le poste choisit et je commence à monter le matos puis je prépare mon spod mix ainsi que mon stick mix pour qu’il est tous 2 le temps de bien imprégner les aromes, ensuite je sors la canne à sonder pour déterminer la zone que je vais pêcher et après plusieurs essais, je trouve une zone très intéressante dans 5 mètres 50, je m’arme de la canne à spoder et commence à amorcer la zone choisit de quelques spod puis je dispose mes 2 cannes de part et d’autre de l’amorçage, elles seront écher de 2 billes ANCESS en diamètre 14 agrémenter d’un joli petit stick, il est 8h tous est en place y’à plus qu’à attendre. 

  

Le garde pêche me rend une petite quelques minutes plus tard, la discussion s’engage et les nouvelles ne sont pas très réjouissantes car en se moment peu de carpiste font du poisson, le garde me laisse donc combattre dame nature seul avec ses infos, je me dis que se sera dure mais pas impossible, je patiente donc sur mon level d’en l’espoir de faire au moins un fish dans la journée et au vue des conditions météo je suis sure que s’est jouable.

 

 Il est 9h quand un Bip surgit de nulle part, il semblerait qu’il y est de l’activité sur mon poste, Biiippppp, un départ net et franc me sors de mon level, je prends contacte et le combat s’engage, il est très puissant et d’une beauté énorme au vus de la température de l’eau, le combat traine légèrement en longueur car dame carpe n’est pas décidée à se laisser faire, le poisson est tout proche de l’épuisette quand une chose impensable se produit, ma deuxième canne se met à dérouler, wahou je comme un dingue, je ne m’affole pas et sert légèrement le frein pour pas qu’elle déroule de trop, je finis de m’occuper de la première qui termine dans l’épuisette, s’est une très joli commune (que je connais déjà car Benoit l’a déjà prise il y a 1 an et demi) mais hélas le deuxième fish s’est dépiqué, je ne ferais pas mon premier doubler de l’année, tant pis pour cette fois, je dispose de nouveau mes 2 cannes à l’endroit voulue (écher de la même manière ANCESS+stick) quelques spod en guise de rappel et l’attente reprend.

   

Le vent souffle toujours face à moi mais modérément et dessine à la surface de l’eau de très jolie vaguelette, une légère écume pointe le bout de son nez en bordure, le soleil brille de mille feu et rend cette journée très agréable, l’activité commence à être présente, quelques sauts trahisse l’activité débutante de nos chère cyprinidé, je contemple se magnifique ballet quand se produit un nouveau départ, Bbiiiipppp, ma canne de droite se met à dérouler taquet, je me précipite, contacte, le combat s’engage, il est très modéré en terme de puissance mais relativement agréable dés que dame carpe arrive en bordure, cette chère demoiselle n’est pas décidée à terminer dans l’épuisette et me mène la vie dure en sondant à chaque fois que je lui reprends du fil, après 5 bonnes minutes d’un combat puissant en bordure, j’aperçois une très joli commune qui terminera sa course dans l’épuisette, petit tour sous le peson et hop retour dans son élément, la canne est remise en place et de nouveau l’attente reprend.

   

Il est maintenant 10h, bien campé dans mon level, je savoure un bon café quand à ma grande surprise je vois que je suis accompagné, une charmante gallinacée et venu me rendre visite, elle n’est pas du tout sauvage, elle s’approche même très près de moi en caquetant, pensant qu’elle a un petit creux, je décide de lui donné quelques poignées de mon spod mix et à ma grande surprise je constate qu’elle en raffole, à tel point qu’elle pourrait presque me manger dans la main, au vue de l’effet occasionner sur une poule j’imagine un peu l’impacte que cela peu avoir sur nos chère cyprinidé et pour le moment je n’en suis pas déçus, après cette brève incartade fort sympathique, je décide de réalimenter mon spot de 2 spod par canne.

   

Le temps tourne et l’heure du repas approche, je prépare donc de quoi cassé la croûte, un réchaud et une boite de ravioli feront bien l’affaire, la cuisson vient à peine de débuter que je suis interrompue par un départ de ouf, je prends tout de même le temps d’éteindre le réchaud pour éviter que cela brûle (car des raviolis brûlé s’est pas très agréable à manger) puis je me précipite pour prendre le contacte et le combat s’engage, il est d’une rare puissance car dame carpe est au moins à 70 mètres de la berge et elle me prends encore du fil sans interruption puis elle se calme un peu avant de remettre ça à une vingtaine de mètres du bord, j’en ai même mal au bras à force de contenir ses rush très puissant, le combat dure depuis au moins quinze minutes, le poisson est maintenant en bordure mais elle est toujours pas décidée à se montrer et sonde de plus belle, le combat est vraiment d’une intensité hors du commun pour l’époque, cela maintenant vingt minutes que je bataille et enfin elle pointe le bout de son nez, wahou s’est un magnifique poisson, mon cœur s’emballe, les rushs s’enchainent les uns derrière les autres mais le combat s’approche doucement de la fin car elle semble avoir un petit coup de fatigue s’est à se moment là que l’épuisette la recouvre YES !! Elle est au sec, petite séance photo en solo avec cette charmante demoiselle, un petit passage sous le peson pour confirmé son obésité et hop retour dans son élément, je viens de faire mon premier très joli poisson alors que la plupart des carpistes au alentour sont capot, s’est tous simplement énorme, je suis au ange, je dispose une nouvelle fois ma canne au même endroit en espérant que sa sœur jumelle soit dans les parages.

   

Il est maintenant temps de reprendre la cuisson de mes raviolis et de me sustenter un peu après se joli repas il est maintenant l’heure de faire une petite sieste au soleil histoire de bien digéré, le réveil se fait tout en douceur une heure trente plus tard avec un bon petit café, je réfléchis tranquillement aux suites à donner à ma journée au vue de l’activité qui à bien baisser et des résultats sur les autres postes je décide d’arrêter ma pêche et de rentrer (j’ai déjà fait ma pêche que demander de plus) en plus ma femme est à la maison, je plis donc les gaules sur les coup des 15h pour passer un peu de temps avec elle, je rentre donc à la maison combler par cette journée (4 runs pour 3 fish) et fier de mes recherches aussi bien sur le choix du poste que sur mes recettes pour le stick et le spod.

Thème: Passion de la carpe Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: -

2 pages  1 2»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2019 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages