Accueil PowerCarp
2633 articles 625 blogs
17947 photos 1397 albums
13 enduros 6 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe dans le 60

Articles sur la pêche de la carpe par département - Oise (60)

Flux RSS des articles sur la pêche de la carpe dans le 60

wild river carp's

Votez pour cet article:Je vote pour cet article16
Article de lecarpodu60 publié le 22 Janvier 2013 à 16:45 dans le blog Carpo Nokill
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

                                                                                             Salut a tous !!! Sourire                                                                                               ↑↑

   

                      Carpo Jimmy


                                                                                           Une nuit sur l'Oise. 
   

Ayant déjà plusieurs fois posé mes cannes sur les berge des plans d'eau en ce début d'année, il me fallait changer "d'eau" et de pêche, malgré de bons résultats... Ce n'est qu'après plusieurs long mois d'attente et d'impatience que le débit de la rivière qui passe non loin de chez moi commence enfin a bien baisser suite a de forte crue pendant l'hiver ! Effectivement, la météo annonce plusieurs jours de soleil sans pluie, le débit du courant vas beaucoup chuter et presque retrouver sont débit habituel !! Je m'empresse donc de profiter de ce radoucissement pour faire ma première pêche de l'année 2012 sur ma rivière favorite, l'Oise Sourire

 
                                                                        
 
 
 C'est par une belle après midi d'un mercredi que je me décide a préparer tout ce qui faut... Les bouillettes (fraîchement roulées), cannes, tapis, épuisette, bateau.. enfin tout est prêt et chargé dans la voiture, impatient de retrouver les berge de cette rivière qui m'a vue faire mes première pêche en eau courante !! 
 Je serrai solo pour cette sessions d'une nuit, je choisi donc un poste ou je suis certain d’être tranquille. Pour çà il me faut donc gonfler le bateau, le charger, puis ramer sur 300 mètres sous un soleil de plomb afin d'arriver sur celui ci. 
 
J'accoste sur une plage de sable, où corbicule et anodonte repose paisiblement au gré des vagues que font les péniche en passant ! je m'installe tranquillement et part sonder les fonds de la rivière à l'aide d'une canne et d'un plomb... n'ayant pas de moteur, il me faut remonter le courant et tâter le fonds en me laissant descendre, puis remonter plusieurs fois pour balayer toute la zone... 
   J'y trouverai des chose intéressantes : grosse cassure, retour de courant, zone plus profonde, des trouées dans les herbiers sur le bout de la plage par 1 mètre 10 de fond, lit de rivière, etc.... Le choix des spot est compliqué. Je dispose déjà d'un gros pilonne en béton à pécher sur son abords (en gardant une petite distance de sécurité car il y'a beaucoup de rocher au ras du pilonne qui risqueraient de rendre mon montage non pêchant, et dans l’éventualité d'un départ, la probabilité que le poisson frôle celui ci, ce qui couperai mon corps de ligne en tresse ^^). 

Après plusieurs minute de réflexion, je décide de mettre un montage dans le lit, une en hot spot dans les herbiers, et les deux dernière autour de ce fameux pilonne !!

 



 

Pour ce qui est du montage : 

 

 

une tête de ligne de dix mètres en 50 ctm , plombs de 140 et 180 gramme pour celle qui pêche dans le lit, c'est suffisant bien que la rivière soit assez chargée en détritus... Coté bas de ligne, j'utilise  quasi 90% de mes pêche une tresse gaînée. Elle est très résistante et de plus, la gaine qui l'entoure évitera la frottement des cailloux sur la tresse, ce qui pourrait me coûté la perte d'un poisson, lui laissant un hameçon dans la bouche ! 

 

 

       En appâts, j'opte pour les   "TESTE 3" fraîchement roulées, en    taille de 24 mm pour limiter les    touches des poissons blancs              assez présent sur le secteur.         J'en profiterai pour les rouler           sous différentes formes pour              une  bonne tenue sur le fond.

J'ai choisi cette bille car elle est très nutritive et travail rapidement dans l'eau en diffusant énormément. De plus, la rivière sortant de crue, les poissons risquent bien d’être à la recherche de nourriture pour refaire le plein d’énergie... 

                                                                                                                          Sencuré  -----> 

     


 

    Au fil du temps, je place les cannes chacune sur son spot avec un amorçage composé uniquement de billes. Je pêcherai avec deux présentations différentes : bonhomme de neige et la seconde avec un bon dumble de 24  bien enrobé de pâte d'enrobage sur l 'esche comme le plomb... Le soleil commence à tomber et je finalise mon installation, il n'annonce pas de pluie pour la nuit, je dormirai à la belle étoiles ! 

 
 
Apres l'effort, le réconfort : 
 
    Posé sur mon bed, bercé par le chant des grenouilles qui grouillent dans le petit marais juste derrière moi, je contemple le soleil se coucher tout en gardant un oeil et une oreille attentive à se qu'il se passe sur la surface plate de la rivière, à la recherche d'un signe qui trahirai la présence de Dame carpe. Pour l'instant ce n'est pas mes détecteurs qui m'y feront croire!  A part quelques bouteilles et autres objets polluants qui dérivent en surface emportés par les crues se prenant dans mes fils  qui m'offrent quelques petits "bip", rien d' intéressant a constater pour ce début de soirée !
Par contre si les poissons ne sont pas encore en appétit, j'en connait un qui vas pas se priver et s'entamer un bon sandwich Mort de rire 
 Devant moi, à quelque mètre des mes cannes, brochet et perche s'en donnent à coeur joie  chassant dans les bancs d'alevin.. J'aurai dù prendre une canne a leurre. arff ^^ 
La nuit est bien tombée. Les heures passent et une légère activité se fait sur mes spots. J’enchaîne 2/3 petites touches sans suite en a peine 5 minutes, puis plus rien. 
Dans le calme de la nuit a travers les ululement d'un hibou, un bip, deux bips, une cannes se met a dérouler. Yesss !! c'est celle dans le lit... Canne en main j'enfile mes claquettes et avance dans l'eau, le poissons se bataille bien durant une courte minute puis se suit une décroche ! Grrr, je viens de rater mon premier run, tan pis! C'est la pêche et puis ça ne serrait pas drôle si le poissons n'avait pas sa chance aussi ! Sourire 
Je suis déjà a la moitée de la nuit, tant que j'suis motivé je remonte mes autre cannes et remet tout bien a l'eau avec un léger rappel pour être a peu prêt sûr que tout est bien péchant !! 

Malheureusement le reste de la nuit sera aussi calme, je remonterai qu'une belle brèmes... Je perd espoirs de toucher une belle sauvageonne car je sais que quand les péniches vont commencer a passer cela vas être encore plus compliqueé.  

Au petit matin, réveillé par quelques touches; Le soleil se lève a peine, un léger voile de brume recouvre la surface de l'eau, je peu y apercevoir par ci par là une dorsale, une queue et même parfois un chevesne entier sortant de l'eau comme pour me faire un "signe". L'activité et a son comble, il faut que sa pêche ! Je refais eschage et amorçage à neuf,  sous le regard attentif d'un petit groupe de canard qui semble s'interroger sur une éventuelle offrande de ma part, ca tombe bien ! J'avais prévue un sot de graines qui finalement ne me servira pas pour la pêche, je leur en fait donc cadeau... Les billes pour les poissons, les graines pour les canards, et pour moi un petit chocolat chaud, comme sa il y'a pas de jaloux. Sourire
 
Accompagné par le champ des oiseaux, le soleil pointe le bout de son nez doucement mais surement. J’appréhende le passage des premières
 péniches et voila qu'un de mes talon de canne décolle du sol et le détecteur s'emballe ! Je prend contacte avec le poissons qui ne se laisse
  pas faire du tout, se rapproche dangereusement du pilonne, j'anticipe et monte directement dans le gonflable. Je pompe un peut histoire de me retrouver à l'aplomb avec le poisson qui colle le fond pendant 5/6 minutes, puis je met assez rapidement à l’épuisette une belle carpe bien sympathique. Ca fait plaisir malgré un court combat ! 

 

                              

 

   En vitesse, je met la belle en sac, elle attendra. Je replace rapidement mon montage pour tenter d’intercepter un autre poisson du banc qui, apparemment, passe par ici en ce moment. Puis je dois plier dans peut de temps, il faut donc faire vite. Un fil soluble et une quinzaine de bille suffiront en guise de rappel.

Bien content de ce joli poisson, j'installe le  trépied pour  mon appareil photo, à peine le temps de sortir le sac avec la carpe de l'eau que ma canne se met une nouvelle fois à biper. Cette fois ça a l'air moins sérieux à la vue de la touche, typique d'une brème... Mais lorsqu'il s'agit de ramener le poissons c'est tout autre chose! Et vu le rush frein serré que je me prend çà ne doit pas être une brème! En un rien de temps le poissons me prend une vingtaine de mètres et m'offre un combat musclé en pleine eau. J'ai le droit a une intense bataille en force. Je n'est pas besoin du bateau pour l'instant avec celle ci, elle continuera à sa bagarrer un bon quart d'heure avec autorité : je prends 5 mètres elle m'en prend 10, un poissons qui a du répondant, du caractère ! Aux anges, seul sur ma berge  et bientôt en compagnie d'une seconde dame carpe, si elle ne décroches pas comme celle de cette nuit... Après lui avoir fait plusieurs fois respirer l'air, c'est dans la poche, enfin, dans l’épuisette devrai-je dire !!
 Je repense au canards qui rate le meilleurs d’être parties trop tôt, même si je crois que pour eux le meilleur c'est plutôt les graines. lol Sourire 
 
 
 
                             
 
 
Je suis comme sur un nuage, elle est superbe.. un pur fish comme je les aime !! Apres celle ci, le temps de prendre les photos, il est pour moi l'heure de remballer avec dépit de devoir quitter le spot maintenant... mais bon, j'en suis tout de même largement content pour me première de l'année ! et je fini cette pêche rapide en beauté : 3 déroules, 2 fish au sec ! 
En l'espace de même pas une heure, je met au tapis deux superbes carpes de rivière, d'une très très bonne moyenne de poids. Je ne m'attendais pas à tant.. mais c'est ca qui est bon en rivière, tout peu arriver a n'importe quel moment !! Il ne faut jamais baisser les bras et pêcher jusqu'aux bout ! 
 J'y reviendrai c'est sur !! Cool
 
 
      A bientôt les amis,

Au plaisir  !  
 
 
 
Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: - - - -

Mes derniéres pêches sur l'oise .

Votez pour cet article:Je vote pour cet article5
Article de pierrocarpiste publié le 6 Août 2012 à 01:36 dans le blog aventures halieutiques
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Lundi 23 juillet ,

Fin d'aprés-midi, Je roule à travers champs sur un chemin conçu pour le passage des tracteurs, je me dirige vers un poste sur l'oise, repéré sur google-earth . J'espére ne pas m'être trompé de chemin car si il n'y a rien au bout, j'aurais du mal à faire demi-tour . Voyez plutôt !

Heureusement, c'est tout bon, je découvre au bout deux beaux postes . Je choisis de m'installer sur le plus grand et confortable .

Les cannes sont placées sur des spots variés à l'aide de l'écho-sondeur, bordure d'île, courant principal, premiére cassure et herbiers de ma propre bordure . Chaques montage est amorçé avec de la bouillette et quelques tiggers-nuts . Je réalise un eischage tricheur sur chaques cheveux . La stratégie est simple, séléctive et éfficace, c'est celle que j'utilise le plus souvent sur les postes que je découvre ou que je n'ai pas pu préamorçer . J'installe le bivouac et allume le barbecue, j'avale mon dîner en regardant le soleil se coucher sur l'oise .

Mardi 24,

6h00 ça déroule, je sort du bivie, un swinger est en bas, sans doute une bréme . Et oui c'est bien une bréme ! Maintenant que je suis levé je ne vais pas me recoucher, je replace les lignes, réamorce légérement et me prépare le ptit'dej . Je patiente sous un soleil de plomb, ici il n'y a pas un seul arbre, pas un poil d'ombre . Il est 15h00 environ quand j'obtiens un vrai départ sur la canne qui pêche la bordure d'île . J'ai beaucoup de banniére de sortit alors je choisis de partir en barque à la rencontre du poisson . Le combat est superbe et me rapporte une petite carpe de 7 kilos . Un promeneur me propose de prendre les photos .

                                                                                          Jolie petite carpe de l'oise !

Des photos sympas de remise à l'eau, pêcheur souvent solitaire, j'en ai pas beaucoup des comme ça !

Ultime départ vers 18h00, malheureusement le poisson se coince dans un obstacle au milieu de la riviére, je suis au dessus, dans ma barque et je sent qu'il tire mais je sent aussi mon fil frotter et je finis par casser .

Je resterais jusqu'a la tombée de la nuit ,sans autre touche . Il y a pas mal de carpes qui sautent sur la bordure d'île et prés de la passe à poissons . Je repart avec la ferme intention de revenir au plus vite .

Vendredi 03 Aout,

je suis de retour, cette fois-ci je décide de m'installer sur l'autre poste . Plus prés du barrage, je serais plus prés des poissons que j'ai localisés la derniére fois . Avant tout je mesure à grand pas la distance de ce poste par rapport au barrage, car il est interdit de pêcher à moins de 50 métres d'un barrage . Je trouve 59 métres, c'est bon, ça passe ! Ce poste est beaucoup moins confortable, je suis obligé de creuser 4 marches dans la terre pour pouvoir descendre à ma barque sans risquer de finir dans le bouillon (la petite pelle pliante sert vraiment à beaucoup de choses !) .

21h45 je suis entrain de manger quand je déroule sur une canne placée juste devant la passe à poissons . Le combat commence bien et sans que je ne sente rien frotter je casse ! Mon leadcore de 60 lbs est coupé net ! Incroyable, j'ai du toucher quelque chose de vraiment trés tranchant ! Je replace la canne, prend quelques clichés du barrage éclairé et vais me coucher .

A part le bruit assourdissant du barrage, la nuit est calme, trop calme ! Ce n'est qu'a 5h45 que je déroule, sur la même canne que la veille . Cette fois-ci je part directement en barque à la rencontre du poisson pour éviter de l'amener vers la zone ou j'ai cassé hier . Aprés un rude combat, j'épuise une belle miroir de 11 kilos .

récto.............................................verso

Aprés la remise à l'eau, je me fait un petit café et replace toutes mes cannes avec un leger réamorcage . Plus aucune touche jusqu'a midi, je décide de replacer de nouveau les cannes puis de passer à table . Alors que je suis entrain de manger j'observe un étrange ballet, des gens sont la à scruter le barrage et les berges alentours, jumelles autour du coup et talkie-walkie à la main . Ils finissent par venir à ma rencontre et m'informent qu'ils aident les gendarmes à la recherche du cadavre d'un homme qui s'est jeté d'un pont, il y a 36 heures, en amont, d'aprés leurs calculs il devrait se trouver non loin d'ici . Cette triste nouvelle vient plomber l'ambiance, j'ai vraiment pas envie d'avoir le malheur de faire moi même cette macabre découverte . Je commence à remballer tranquillement, le temps passe vite et la fin d'aprés midi approche quand je décolle . Ici il y a l'air d'avoir de belles pêches à faire alors je reviendrais sans doute bientôt .

@ + pour de nouvelles aventures et bonnes pêches à tous !

Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: -

Retour sur zone .

Votez pour cet article:Je vote pour cet article5
Article de pierrocarpiste publié le 20 Juillet 2012 à 14:05 dans le blog aventures halieutiques
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Cet article suit "c'est un bon début" que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien > http://www.powercarp.com/peche-carpe-blog-article.php?aid=4439&p=1

Mardi 18 juillet

Il est 16h00 quand, en compagnie de mes enfants, je m'installe au bord du plan d'eau de St Félix . Je n'ai plus pêché ici depuis plus d'un mois mais j'ai continué, tout de même, d'amorçer la zone deux ou trois fois par semaine . Toujours avec les même billes proteïnés en 24 mm . Cette fois-ci j'ai apporté ma barque pour éviter de subir les mêmes déboires que la dérniére fois . Les herbiers se sont dévelopés encore d'avantage, ma zone de pêche est envahit . Je dépose mes montages à l'aide de la barque dans des troués puis j'amorce largement autour de chaques montages . Une fois les cannes en place j'accroche un petit morceau d'élastique sur chaque fil pour pouvoir relancer avec précision cette nuit . J'installe le bivie et prépare des sacs solubles, montages et bouillettes protégées dans du filet pour ne pas galérer cette nuit .

Premier run

Il est 19h00, je suis en-train d'observer les marsouinages sur ma zone lorsqu'une banniére se tend . La canne est courbée, le poisson ne bouge plus . Je sais qu'elle s'est calée dans l'herbe, je ferre légérement et je pars en barque . Le combat commence une fois au dessus du poisson . Aprés de nombreux rushs, la carpe est dans l'épuisette . Je reconnais ce poisson, je l'ai pris le mois dernier à 15 kilos . Cette carpe s'est bien remplumée depuis car la pesé annonce 15.6 kilos .

Deuxiéme run

Nous sommes en plein barbecue lorsque une autre canne fait parlée d'elle . Je mêt vite fait les grillades dans un plat pour ne pas que tout crâme . Même topo, la carpe a le nez dans l'herbe . Petit ferrage et zou départ en barque . Beau combat qui finit bien... dans l'épuisette . Encore une belle miroir de 13 kilos cette fois-ci .

On peut enfin passer à table, les enfants sont ravis et moi aussi, il est 21h30 alors ont a trés faim .

Troisiéme run

Il est plus de 23h, nous sommes en-train de discuter quand un détécteur se fait entendre . Le poisson est encore coincé, c'est le momment de refaire un tour en barque ... beau combat ... beau poisson . Cette fois-ci une commune, longue, de 12 kilos .

Aprés la séance photo et remise à l'eau les enfants vont se coucher . Quand à moi je veille un peu, profitant de cette douce nuit . Malheureusement, d'un coup d'un seul, le vent se léve soufflant par bourasques . Ca deviens fort désagréable alors je fini par aller me coucher .

Quatriéme run

2h30 une canne s'emballe, à demi-reveillé canne en main debout dans ma barque je suis en-train de combatre cette carpe qui plutôt que de se caler dans l'herbe tire tout ce qu'elle peut pour me prendre du fil . Un comportement typique des petites carpes . Mes soupçons ce confirment dés la mise à l'épuisette, il s'agit d'une petite miroir . Je décide tout de même de la ramener sur la berge pour une mise au sac car j'ai promis aux enfants de garder mes captures nocturnes jusqu'a leurs réveil, afin qu'ils puissent les admirer . Sur le chemin du retour, toujours mal réveillé,  je fais preuve d'une grande maladresse en ramassant mes banniéres avec l'hélice du moteur . Le moteur est coincé, je coupe tout avec les dents, recupére les montages à la main et rentre à la rame . Aprés la mise au sac je remonte donc toutes mes lignes pour les replaçer tant bien que mal puis je me lance dans le démontage de l'hélice pour déméler tout le nilon pris autour de l'axe . 1h00 plus tard je peu enfin retourné me coucher . Le reste de la nuit sera calme. Il est 9h00 tout le monde est levé donc séance photo et pesée du poisson, 7.5 kilos .

Aprés la remise à l'eau, je sers le petit dej aux enfants puis replace mes lignes correctement avant de prendre mon café . Même si je n'ai pas l'intention de rester au-dela de midi, j'aime que mes lignes pêchent au top jusqu'au bout .

Dernier départ

Il est 13h00, la Ford démmare, c'est nous qui partons ! Nous aurions pu rester mais ici les bons résultats se font la nuit . Alors à quoi bon ?

Le bilan

1 nuit, 4 départs, 4 poissons, c'est pas trop mal mais j'avoue que j'avais éspéré mieux . Le ALT en juillet c'est pas top comme approche car même avec le mauvais temps la nourriture naturelle est trés développée en cette saison . La concurencer ? Non ça c'est de l'utopie ! Je n'aime pas le gaspillage alors je laisse tomber ma campagne d'amorçage pour les 5 ou 6 prochaines semaines . Je recommencerai en automne .

@ + et bonnes pêches à tous !

Thème: Sessions de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: -

Chronique de mes pêche sur l'oise, juin 2012 .

Votez pour cet article:Je vote pour cet article5
Article de pierrocarpiste publié le 1 Juillet 2012 à 04:24 dans le blog aventures halieutiques
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Retour sur l'oise .

J'ai depuis le début de l'année délaissé l'oise, qui restée longtemps en crue n'avait pas grand chose à offrir . Ces berges me manquent, il faut que j'y retourne !

Sortie du 05 juin .

Il est 5h45 quand j'arrive sur un poste repéré cet hiver, il se situe à l'aval d'un barrage à l'abris de la navigation . Le barrage est grand ouvert, l'eau est trés teintée et chargée de matiéres en suspension . La surface est pleine d'écume et de nombreuses branches dérivent au grée du courant . Je sais que la pêche va être trés compliquée aujourd'hui . Je racle le fond pour vérifier qu'il n'y a pas d'obstacles immérgés . Je n'en trouve aucun, le fond est plutôt dur et rocailleux . J'opte pour un placement des lignes en évantail et un amorçage léger . Je sais que je devrais relancer souvent alors je réamorcerais à ce moment la . Tout est installé, je me fait couler un café que je n'aurrais pas le temps de boire . Je déroule déja ! Je ferre, le poisson part dans le courrant, je pose la main sur la bobine et courbe la canne, le poisson fait demi-tour, le combat commence . Il ne faut pas faire de cadeaux aux carpes de l'oise, ici les fonds sont abrasifs et dangereux pour nos lignes . La carpe part dans une zone encombrée de pieux, véstiges d'anciens pontons . Je bride pour l'en éxtirper, mon 50/100 frotte mais ne céde pas . La carpe finit par arriver devant moi, aprés de nombreux rushs elle finit dans l'épuisette . Yeeesss, une victoire ! Un beau poisson de 15 kg .

 

Je passe le reste de la matinée à lutter contre les branches et objets divers pris dans mes baniéres, je remballe en tout début d'aprés-midi .

 

Je sais que j'ai eu de la chance et que vu les conditions je ne devrais pas revenir tout de suite . Mais si j'ai pris une carpe aujourd'hui je devrais être capable de le refaire . Nouveau challenge !

Sortie du 08 juin .

6h00 je suis au bord de l'eau . cette fois-ci je pêche la même zone mais du poste d'à côté, plus en aval, pour tenter de réduire l'angle formé par les baniéres . La pêche est bien préparée, j'ai confectioné des chapelets de demi-billes sur fil soluble en guise d'amorçage . Les conditions sont un peu meilleures que l'autre jour, il y a plus de trois heures que je pêche et je n'ai pas encore eu besoin de relancer . Je pique une bréme, j'en profite pour tout remonter, verifier l'état des appats . Mauvaise surprise, les fils solubles sont intacts . L'eau n'est pourtant pas si froide ! Le "soluron de carpe spirit" c'est vraiment de la MERDE !!! Je me ferais rembourser cette bobine, achetée la veille, le soir même . Je pique un chevesne un peu plus tard, puis en début d'aprés-midi je dois remballer car j'ai des obligations .

Sortie du 09 juin .

C'est en fin de matinée que j'arrive sur le même poste que la veille en compagnie de mes enfants . J'installe tout puis nous pique-niquons . Les conditions sont à peu prés similaires à celle de le veille . Nous passons l'aprés midi sur place, seule une bréme viendra nous rendre visite .

 

Sortie du 11 juin .

Cette fois-ci je viens pour la nuit . J'arrive le soir vers 21h30, les conditions ce sont dégradées et je passerais une nuit blanche à lutter contre les branches, sacs plastique, herbiers, ect...C'EST L'ENFER ! Je tiens le coup jusqu'en fin de matinée puis je remballe fatigué et énervé . C'est la plus longue session de la serie et j'ai même pas étais capable d'avoir une seule touche, je suis "vert" c'est vraiment "la loose" . Je prend même pas une seule photo de cette session .

Sortie du 26 juin .

15 jours sont passés mais j'ai toujours l'échec de la derniére fois en travers de la gorge . J'arrive à 7h00, les conditions sont encore pires que les autres jours . Il y a carrément des arbres entiers qui passent . Même en pêchant à courte distance ça le fait pas du tout . Peu de temps aprés m'être installé j'ai déja des problémes, montages qui dérivent et se coincent au fond baniéres arrachées par des branches . Bref je traîne pas à remballer . Tout est dans le coffre, je parts me promener le long de ce bief pour voir si je trouve un poste ou le courant serait amorti . Finalement je m'installe sur une buse en béton qui apporte des eaux pluviales . Je pêche à deux cannes sur cette buse en bordure . Je ne suis pas embeté mais ça ne me sauve pas du capot .

Seul point positif à ce changement de poste : je vois des carpes sauter en face le long de la berge inaccéssible, impraticable et impêchable d'ou je me trouve . Mais une idée vient de germer dans ma petite tête de pêcheur acharné !

Sortie du 29 juin .

J'arrive à 11h00 au bord de l'oise et je met ma barque à l'eau . Je compte pêcher depuis son bord ! Il m'a fallut de nombreuses heures pour préparer cette session car pour pêcher depuis une barque il faut une logistique sans faille . Sans emmener quoi que ce soit de superflu, il ne faut rien oublier non plu . Pour stabiliser une barque dans le courant il faut réaliser un double ancrage . La premiére ancre à mettre en place est un grappin . celui-ci est lancé à l'eau puis on met un petit coup de moteur pour qu'il s'enfonce solidement . on laisse se dérouler la corde jusqu'a arriver prés de la zone de pêche puis on bloque . Il suffit ensuite de remonter le courant à l'aide du moteur jusqu'au deuxiéme point d'ancrage . La deuxiéme ancre que j'ai utilisée est un bloc de béton, une fois largué j'ai laissé de nouveau dérivée la barque pour bloquer lorsque elle arrivait dans une position satisfaisante . Pour plus de claretée je vous ai fait un petit croquis .

Une fois la barque stabilisée il faut installer les cannes . Les baniéres doivent être détendue pour éviter que les montages ne se déplacent à cause du clapot . Le clapot oblige aussi a réduire au minimum la sensibilitée des détecteurs et a reculer au maximum les masselotes des swingers pour éviter les bips intenpestifs . Ci-dessous mon instalation en photo .

Aujourd'hui je pêche avec des tigger-nuts, pour que mon amorçage arrive vite et reste au fond j'ai incorporé ces graines dans une amorce lourde et collante .

13h15 ça pêche, l'attente commence, je mange puis j'observe la nature . Les renards viennent boire sur la bordure que je pêche sans se soucier de ma présence .

                                                      

La journée passe je n'ai pas de touche mais je n'ai pas non plus de gros probléme à part un arbre qui est venu me désancrer le grappin qui heureusement c'est racroché facilement . Juste une petite manoeuvre et j'étais remis en place . Pour le confort la barque c'est zéro mais bizarrement au fil de la journée on s'habitue .

21h30 ça fait presque 10h que je suis planté dans ma barque . Je me dis "encore 10minutes et je léve l'ancre" . 21h35 DEPART le poisson tente de rejoindre la bordure mais je le contre, alors il part dans le courant et je suis obligé d'effectuer la délicate manoeuvre de faire passer la canne sous les autres . Pas évident dans une barque mais j'y suis quand même arrivé ! Aprés un super combat elle finit dans le filet . Yeeessss encore une victoire . Il s'agit d'une petite miroir de 6.5 kg mais peu importe je suis trés content de cette prise !                             

                                                                   

Je vous souhaite à tous de trés bonnes pêches ! A bientôt .

 

 

 

 

 

 

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Oise (60) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - -

15 pages  1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2018 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages