Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 1 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des définitions des articles du blog carpiste

Blog carpiste - Nouveau départ ! - page 3

Flux RSS de ce blog de pêche de la carpe

09 & 10.06.2013 - baptème et WE de feu !

Votez pour cet article:Je vote pour cet article17
Article de seb28 publié le 13 Juin 2013 à 22:33 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Il était convenu qu'en ce dimanche 9 juin, je devais pêcher avec Ludovic en Province, mais compte tenu du temps annoncé (pluie pour changer ...) nous décidions d'annuler cette sortie carna en rivière et de nous rabattre sur l'étang à coté de chez nous pour une journée carpe.

 


 

Ca fait d'ailleurs plusieurs fois que j’emmène Ludo à la carpe sans grand succès il faut le dire ... il s'est équipé en Décembre dernier et toujours aucun départ ... il fallait que ça change ! Ainsi nous nous installons sur un poste que je connais quasi par cœur,  et comme je ne suis pas un chien, je lui place ses 3 cannes sur des spots que je pêche habituellement et que je sais productifs. Il est inenvisageable qu'il reparte une fois de plus avec une valise !

De mon coté je m'installe également, nous sommes un peu à l'étroit, mais ça va l'faire ! Bien entendu nous nous installons sous le parapluie que nous ne quitterons pas de la journée.

L'attente peut commencer et nous espérons tous les deux voir du poisson, et je prie pour que Ludo puisse se mesurer à une carpe dans la journée !

En ce qui me concerne je n'aurais pas à attendre bien longtemps puisque j'ouvre le bal très rapidement avec une petite commune qui s'empare du montage placé en bordure gauche, le combat est rapide, et au moment où elle s'approche de l'épuisette un des détecteurs de Ludo donne de la voix sans s’arrêter !

"Départ, départ Ludo !!!! Sur tes cannes !!!! Départ !!", lui crie-je, l'épuisette qu'il tenait prête à recevoir le poisson que j'étais en train de combattre vole,  et le voila auprès de son rod-pod à prendre contact avec sa première carpe ! En ce qui me concerne le poisson est glissé dans l'épuisette, décroché et mis en sac, et ce moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire !!

Me voilà donc aux cotés de Ludo qui se fait maltraiter d'entrée de jeu, la carpe lui prend du fil et ne lui laisse pas l'occasion de reprendre la main, au bout d'un moment, il peut enfin commencer à pomper, les gestes sont hésitants, le frein pas très bien réglé, mais je le laisse faire en lui distillant au fur et à mesure quelques conseils ... je le vois bien concentré sur sa bagarre, silencieux, sauf lors des runs que le poisson lui inflige et qu'il me lance "pu**in, c'est énorme !!!!" La lutte commence à se faire longue, et pour la première fois de sa carrière de pêcheur il a mal au bras ! Et bah oui, c'est ça la pêche de la carpe !!! Je suis content pour lui et m'applique à mettre sa captive au fond du filet !

 

 

Une jolie commune repose alors sur le tapis, et c'est tout sourire que mon comparse admire le résultat de cette bagarre acharnée ! Il est aux anges ..."génial ! mais quel combat ! J'adore ! ..." les mots défilent et qualifient une satisfaction mêlée de bonheur ! La photo est faite et il peut dès à présent remettre ce poisson à l'eau.

 


 

Je pense qu'à ce moment là, son univers de la pêche à basculé et je le sens bien piqué ! D'ailleurs après avoir replacé la canne, il en est encore tout excité, demandant un nouveau départ dans les brefs délais !!! C'est ce que je lui souhaite ! D'ailleurs nous n'attendrons pas longtemps pour qu'un gros tout droit intervienne sur une de ses cannes !!! Quel festival !!! Malheureusement la décroche arrivera au bout de quelques secondes, surement due à un ferrage complètement raté ... mais c'est sa journée au père Ludo, puisque, alors qu'il remonte son montage, c'est a nouveau la canne n°2 qui décolle !!! Wouhou !!! Aller, un poisson de raté, voici une chance de se rattraper ! Étant donné qu'il a déjà une canne dans les mains, je m'occupe du ferrage, et c'est pendu, à lui maintenant de se débrouiller ! Lors de ce second combat, quelques erreurs sont gommées, c'est plus fluide et il se fait moins balader ! Résultat : une seconde commune au tapis !

 


 

C'est l'overdose pour lui, après de longues attentes non récompensées, le voila avec 2 carpes au compteur dans la même journée !!! Chers lecteurs, je peux vous annoncer l'arrivée d'un p'tit nouveau dans la sphère des pêcheurs de carpe !!!

Malheureusement pour lui, il n'enregistrera plus de nouveau départ de la journée, il y aura bien eu une jolie tirette, histoire de faire monter l'adrénaline,  mais pas de nouvelle photo pour lui ...

En ce qui me concerne, après sa deuxième carpe, j'ai pris le relai, on va faire simple, grosse série de départs avec des poissons de toutes tailles dont une très belle miroir en fin d'après-midi. Je ferai même un dernier poisson alors que je suis en train de ranger le matos et qu'il ne restaient plus que 2 cannes en action de pêche.

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle journée!!! Alors le temps, une fois de plus, a rendu les moments d'attente très désagréables, j'ai réussi a mettre le pied gauche dans l'eau dès le début de la session (il parait que ça porte bonheur !), là aussi très désagréable la journée avec un pied trempé, les fringues moites ... bref, mais cela n'a pas entaché notre plaisir d'être au bord de l'eau pour une journée où le tapis de réception aura vu défiler pas moins de 8 poissons !!

 


 

Un gros carton plein d'émotions, autant pour Ludo que pour moi, puisqu'à titre personnel, faire 6 poissons dans la journée, c'est quand même très rare, mes dernières sessions avaient été riches avec 2, 3, voire 4 carpes dans la journée, mais là, ça frôle l'indécence !!!!

 

C'est complètement cassés que nous rentrons, exténués à la fois par les conditions climatiques que par les combats à répétition. D'ailleurs, en ce dimanche soir, je ne suis pas certain de retourner pêcher le lendemain (qui est mon jour de pêche habituel), et plutôt profiter de la maison et se poser un peu !

 

Pourtant, lundi matin je me retrouve à nouveau au bord de l'eau ... pffff il y a des moments, je me dis qu'il va falloir que je me soigne ! Il faut dire, que le temps a radicalement changé et que le soleil, bien présent, m'invite a profiter des ses doux rayons, tellement absents ces derniers jours ... semaines .... mois .... oui absents depuis ces derniers mois !!!

 


 

Et par pure fainéantise, je m'installe au même poste, et puis avec l'amorçage fait ça ne peut être que bénéfique ; bon, je ne m'attends pas à un déluge de départs comme la veille, mais je suis confiant !

Je devrais attendre 11h30 pour  mettre au sec une première miroir, un combat sous le soleil c'est tellement bon !

 


 

Voilà, au moins je ne rentrerai pas bredouille et ça me rassure sur le fait d'avoir préféré la pêche au repos à la maison. L'attente peut reprendre, et c'est détendu que je bouquine, zen .... tout est parfait ! Limite, la journée pourrait en rester là que ça ne me dérangerait pas. Et pourtant ...

14h : second départ, avec jolie bagarre en pleine eau, face à une commune qui sera également immortalisée par l'appareil photo !

 


 

 

 

Vous remarquerez, que pour cette journée, même si le soleil est de la partie, j'ai pris mes bottes ! La parapluie attend même sagement dans la voiture au cas où ... mais non, je ne suis pas traumatisé par le temps pourri, mais non !!!

15h - Un autre carpiste s'installe sur la berge opposée, je l'avais déjà vu il y a 15 jours de cela, un fan le l'amorçage à la benne ! D'ailleurs la dernière fois, je faisais 4 poissons le matin et après son arrivée, plus rien ... concours de circonstances ? je ne sais pas ... on verra bien pour cette fois.

J'assiste donc au même manège, à savoir un amorçage qui dure 10 mn avant même d'avoir monté le matériel ! J'ai même poussé le vice à compter les billes qui arrivaient au fond de l'eau : 164 très précisément, et ce pour 3 montages ... quand je vois que je fais du poissons avec 10 billes autour de l'hameçon, ça me parait complètement disproportionné, mais bon, chacun sa pêche, chacun sa stratégie ... n'empêche que, à nouveau comme la dernière fois, pas une touche de l'après-midi, ni pour moi, ni pour lui d'ailleurs... j'en arrive quand même à me poser la question si, pour ce plan d'eau, autant amorcer dès le départ ne serait pas une grosse erreur ? Malheureusement je ne peux que subir ! Sur les coups de 18h, je décide d'utiliser des sticks solubles et de replacer les montages ... plus quelques billes, bien entendu !

Je retourne à ma lecture en ne me faisant pas trop d'illusions ... et c'est vers 19h30 qu'un départ précédé de quelques bips me fait sursauter ! Ah c'est classe ! Je suis content d'avoir à nouveau un poisson au bout de la ligne, surtout que ça s'annonce comme pas vilain du tout ! De grosses accélérations qui font pleurer le moulin, du scotch au fond, les premières minutes sont palpitantes ! Et c'est à ce moment là qu'un second départ intervient ! Double départ !!!! D'une main, je bloque la bobine de façon à ce que le poisson ferré, j’éteins le détecteur, et je laisse filer en attendant de finir la lutte avec le premier poisson ... qui ne l'entend pas de la même oreille; j'aurais beau essayer d'abréger et de "forcer" un peu, rien n'y fera, c'est une vraie combattante face à qui je me retrouve, elle ne lâche rien, même quasi dans l'épuisette elle me mettra 10 mètres dans le vent sur un énorme rush ... à coté de ça, je vois la bobine de l'autre moulinet qui continue de se dévider ....Au terme d'une longue bataille, une très belle et imposante miroir est au fond du filet et rejoint immédiatement le sac !

 


 

Je peux enfin m'occuper de ma deuxième invitée, qui est partie loin ... très loin, mais déjà fatiguée par sa fuite elle n'opposera pas  une résistance fabuleuse, plutôt un petit combat rondement mené.

 


 

 

Après ce moment de folie, je ne toucherai plus rien du tout, je suis rincé par ce WE et quitte les lieux vers 21h. A la maison, je me mets dans le fauteuil, allume la musique, le PC et décharge les photos ... et là je me rends compte que nous avons passé un WE exceptionnel : 10 poissons pour moi en 2 journées, 2 carpes + 1 décroche pour Ludo qui a déjà planifié une sortie carpe samedi prochain tout seul !

Je sais que ces genres de sessions sont rares, et je suis vraiment content de l'avoir vécu, mais également heureux d'avoir pu transmettre le virus de la pêche à la carpe à Ludo qui ne jurais que par les spinners et autres leurres souples !!!

 


 

 Seb.

 

 

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir le commentaire
Tags:

03.06.2013 - Vent de nord, rien ne mord

Votez pour cet article:Je vote pour cet article15
Article de seb28 publié le 5 Juin 2013 à 21:41 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Certains dictons ont la vie dure, qui n'a jamais entendu le p'tit pépé d'à coté nous sortir ces phrases toutes faites genre "Noël au balcon, Pâques au tison", "Mars venteux, avril cotonneux", ou "si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour, si tu lui apprends à pêcher il finira obèse derrière un rod-pod à boire de la bière" ou même le fabuleux "Les femmes c'est comme les pruneaux, au début c'est bon et après ça fait chier" ... bref, il y en a un en particulier qu'on entend régulièrement sur les berges, c'est le fameux : "vent de Nord, rien ne mord", et en terme de vent, j'allais être servi en ce lundi.

Après avoir bravé la pluie il y a15 jours, je n'ai pu aller pêcher la semaine dernière, alors que le temps fut splendide avec un soleil généreux ... un peu dégouté pour le coup ; ainsi, ce lundi, c'est avec impatience et motivation que je m'installe au poste que je squatte depuis le début de l'année. D'ailleurs je commence a connaitre la chanson et c'est rapidement que je positionne les montages, tous en pleine eau, sauf un qui, comme d'habitude, explorera la berge de gauche, spot qui m'a régulièrement offert des poissons bonus.

 


 

9h, tout est d'équerre, quelques nuages, mais surtout un vent de Nord - Nord/Est qui fouette la berge sur laquelle je suis installé ; pour le moment c'est tenable, si, bien entendu, je conserve ma parka sur le dos.

Je m'affaire à ranger et à rendre le poste présentable et me pose dans le level, prêt à passer une belle journée au bord de l'eau. A peine une demi-heure plus tard, un premier run est enregistré sur le montage n°4, mais la bobine stoppe sa rotation avant même que je n'ai pu me saisir de la canne ! Aaaaah !!! je peste tout seul, mais relativise en me disant qu'une touche arrivant si tôt ne peut qu'augurer une pêche active !

Sur les coups de 10h30 je reçois la visite de Bruno, lui aussi pêcheur mais de carnassiers avec qui je passerai le reste de la matinée à discuter de tout et n'importe quoi. Peu de temps après son arrivée c'est au tour du hanger n°3 de s'activer .... doucement, mais il est clair qu'il y a quelque chose au bout, je m'empare de la canne, ferre, et effectivement de timides coups de tête me confirment bien la présence d'un poisson s'étant laissé piégé par une bouillette accompagnée d'un mini stick soluble. L'excitation sera de très courte durée, puisqu'il ne fait aucun doute que je suis en train de treuiller un gros blanc (brême très certainement), qui au final se décrochera à 10 mètres du bord.

Deuxième espoir évanouit en fumée ...

 

11h, à nouveau un départ franc, qui ne s’arrête pas, le montage au ras de la berge aura piégé un poisson qui s'enfuit à toute vitesse, je prends contact, et à nouveau c'est très léger, très nerveux, mais quasi incapable de me prendre du fil ... le combat est étrange, le poisson part dans tous les sens et à toute vitesse, par deux fois il décidera de revenir vers la berge, et par deux fois j'ai eu l'impression d'être décroché ! Et c'est une petite carpe qui arrive dans l'épuisette ... d'où cette nervosité !

 


 

Bon, j'évite assez tôt dans la journée le capot, mais ce serait sympa d'avoir d'autres départs ! J’espère et je suis confiant ! Et j'ai bien raison, puisqu'une nouvelle fois la discussion avec Bruno est interrompue par une série de bips émanant du détecteur n°2 ... le hanger fait du yo-yo ... le scion tremble de façon continue .... et enfin la bobine crache le nylon !!! Lors du ferrage je sais que c'est lourd, et le combat est typique d'un poisson dont le gabarit est nettement supérieur à celui de la carpette faite précédemment, ça racle le fond, tout en lourdeur, et c'est au ralentit que je pompe, régulièrement et fermement ... les premières accélérations auront lieu en bordure de la berge mais ne seront pas suffisantes pour lui éviter de poser avec son gros ventre devant l'appareil photo !

 


 

Deux poissons alors qu'il est à peine 12h00, c'est chouette, mais sans réellement m'en rendre compte le vent à véritablement redoublé de vigueur, et malgré le soleil présent, je suis congelé par ces rafales en provenance du nord ... parka + capuche + tour de cou en polaire, franchement difficile de croire que nous sommes au mois de juin ...

Mais, les poissons sont au rdv, et ça permet de passer le temps en oubliant ce énième désagrément météorologique.

13h00 Bruno quitte les lieux, me laissant à nouveau seul, j'essaye tant bien que mal de me mettre à l'abri du vent, mais sans succès. Assis, je bouquine et profite quand même de ma journée. A peine 40 mn plus tard, ça hurle à nouveau, le piège à ras de la bordure a de nouveau fonctionné ! Le combat est brutal, le poisson me prend régulièrement du fil... j'adore ... les minutes s'écoulent et la carpe ne semble pas faiblir, et plus je la rapprocherai de la berge, plus ce sera hargneux ! Un combat au top qui me réchauffe bien !

 


 

Et pour se réchauffer il faut bien ça ! le vent est devenu impitoyable, grosse galère pour repositionner les montages, impossible de balancer les billes correctement (en plus avec du 14 mm, c'est loin d'être simple !), je m'arrache le bras en amorçant au cobra !

L'attente reprend, pas très agréable avec ce vent glacial, je suis même étonné d'enregistrer autant de touches avec de vent de nord réputé pour clore le bec des carpes ! Mais elles sont toujours là ! Ainsi, vers 15h, je suis à la lutte avec un 4ème poisson ! Quelle journée !!!

Et c'est pour la 4ème fois que je remettrai à l'eau un poisson qui m'aura fait le plaisir de me rendre visite.

 


 

Peu de temps après, je vois arriver un autre carpiste, qui aura la bonne idée de se mettre sur la berge d'en face .... ensoleillée et à l’abri du vent ! Son arrivée coïncide avec un arrêt net de l'activité des poissons ! Dommage pour lui, mais également pour moi qui aura passé le reste de la journée, jusqu'à 21h30, à combattre le froid et ce satané vent ...

Quoiqu'il en soit, ce fut une belle journée, avec des poissons au rdv, je suis, une fois de plus, vraiment heureux d'avoir passé cette journée au bord de l'étang ! Ah ... et puis, le dicton"vent de Nord, rien ne mord" .... pas sur ce coup là non !!!!! ;-)

 

A bientôt,

seb.

http://www.facebook.com/fishnchipsofficiel

http://fishnchips.jimdo.com/

 

 


 

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 2 commentaires
Tags:

20.05.2013 - De l'or pour les braves

Votez pour cet article:Je vote pour cet article18
Article de seb28 publié le 21 Mai 2013 à 20:47 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

S'il y a bien un truc sympa avec la pêche c'est qu'on se jamais sur quoi on va tomber ... en ce qui me concerne j'étais certain d'une chose : j'allais me faire rincer !!! En effet, j'avais beau consulter tous les sites météo du web, tous étaient d'accord pour dire que ce lundi 20 mai 2013 allait plus ressembler à une fin d'automne qu'à un joli lundi de pentecôte !

Rien à faire, j'ai la motive en ce lundi matin, j'irai passer la journée au bord de l'eau quoiqu'il arrive ! A 8h55, je suis au supermarché devant le rideau métallique qui ne s'ouvrira que dans 5 mn ... et je suis clairement en compétition avec une faune étrange, l’œil vif, équipée d'un caddie de compétition, prête à s’engouffrer dans les rayons dès les premières secondes d'ouverture !! Bah oui, je dois acheter des sandwiches et à boire pour tenir cette journée qui s'annonce éprouvante ! Lorsque je passe à la caisse la caissière me regarde un peu étonnée, me demandant si je prévoyais un pique-nique ... et bien non, je lui répondis tout simplement que j'allais pêcher toute la journée ... j'ai vite compris qu'elle me prenait pour un dou-dingue, me souhaitant tout de même une bonne journée en croisant les doigts pour que les poissons soient au rdv !!!

 


 

9h30, je suis au bord de l'eau, je monte d'entrée de jeu le parapluie, mon fidèle allié qui m'accompagne dans mes sorties les plus périlleuses, puis le matériel est progressivement amené à l'abri afin de tout mettre en place au sec.

Je mets en place 4 coups différents : bordures gauche + pleine eau 40m +  pleine eau 70m + bordure droite. Chaque montage est accompagné par une poignée de bouillettes et un mini stick soluble glissé sur le bas de ligne. Il est un peu plus de 10h, tout est OK, j'en profite pour enfiler ma combinaison de motard anti-pluie, et l'attente peut commencer.

La météo ne s'était pas trompé, il pleut sans discontinuer depuis mon arrivée, il est 12h00 et je n'ai pas quitté mon abri, je suis bien au sec et tranquille pour déguster mes sandwiches acheté le matin ... alors ok, je suis bien au sec, peinard, mais pour le moment seules les grosses rafales de vent auront fait légèrement sonné les détecteurs de touches ...  un peu d'action serait bienvenue !!!

Et c'est à 12h30 qu'arrive ma première sortie hors du parapluie ovale ; un départ sur la canne n°3, en pleine eau à 70m, m'indique un combat imminent !! Le poisson ferré s'engage dans un joli bras de fer avec un début de combat tout en force et une avalanche de démarrages, jusqu'à ce qu'il décide de revenir à toute vitesse vers moi ; obligé de mouliner plus vite que la nage de la carpe, puis, nous voila à une quinzaine de mètres du bord, où sa technique des rushes à répétition reprend du service ! Je prends mon pied, je suis déja trempé, mais peu importe, la combi me protège bien, et après la session avortée de lundi dernier, je suis heureux de pouvoir prendre ma revanche ! Les dernières minutes me semblent interminables, je ne veux pas perdre ce poisson, car je veux bien affronter la pluie pendant toute une journée, mais il hors de question de rentrer la queue entre les jambes avec la carte mémoire de l'appareil photos vide !

Mon adversaire commence à s'essoufler et abdique au bout d'une bagarre où il aura tout donné.

 


 

Après la remise à l'eau, je replace le montage au même endroit, poignée de billes sur le spot, par contre pour le stick soluble j'abandonne, j'ai les doigts trop trempés pour en réaliser un sur le moment.

Je suis à nouveau assis sur le level, et profite d'avoir enfin les mains sèches pour me faire un petit stock de stick ... on ne sait jamais, il est toujours permis d'espérer ! héhéhéhé !!

Malgré le parapluie, la pluie ne me laisse aucun répit, le vent, souvent changeant, aidera d'ailleurs les gouttent à s’engouffrer périodiquement sous mon abri ... je lutte, je résiste ... oui je prouve que j'existe !!!! L'ambiance est bien humide, mais l'arrivée de cette première miroir me fais donc oublier la météo exécrable, du moins jusqu'à 14h où une seconde excursion en milieu hostile est inévitable si je veux aller ferrer un second poisson trop curieux ou trop gourmand.

Le combat est plus lourd, la carpe racle le fond et est bien moins bien nerveuses que sa comparse précédemment posée sur le tapis et mis à part lors de la fuite effrénée du poisson lors de la première piqure, la bobine n'aura pas trop eu l'occasion de prendre des claques. Tout se passe bien et c'est en bordure que se déroulera la majeure partie de l'affrontement.

Fantastique, 2 poissons et nous ne sommes qu'au début de l'aprèm' ...  

 

 

 Je regarde ce beau poisson regagner son habitat et fonce à nouveau sous le parapluie ovale qui, mine de rien, me sauve la vie !!! Bon, il est clair que la manipulation de matériaux solubles est proscrite, la lecture également ... en gros je n'ai qu'à glander et profiter du temps qui passe ... mais difficile de "profiter" dans ces conditions climatiques

15h15 : le hanger de la canne tout à gauche placée en bordure, tressaute, puis s'affaisse pour se stabiliser, remonte légèrement, retombe .... puis plus rien ... j'ai toujours été nul dans la gestion des touches à retour, mais là, j'ai vraiment été un gros mauvais ... ainsi, me voila au cul de la canne, attendant un nouveau mouvement de mon indicateur visuel, les mains à proximité de la poignée et du moulin pour un éventuel ferrage .... mais rien ne viendra ... pffff

Sur ce coup là, je suis un peu dépité, mais bon, ça fait de l'action, la journée continue sur les chapeaux de roues !  D'autant plus que 45 mn plus tard c'est le montage n°2 qui décolle, un vrai run que je m'empresse de stopper, malheureusement la décroche interviendra au ferrage ! Autant les deux premiers poissons étaient piqués ultra proprement dans la lèvre inférieure, là le montage n'a pas du correctement jouer son rôle.

Rater deux touches coup sur coup, là c'est définitivement les boules ! Mais le moral reste bon même si physiquement ça commence à être dur ... je ruissèle de partout après chaque sortie, l'atmosphère est ultra humide et surtout je commence à avoir froid ... seul avantage de ce temps, c'est que le tapis de réception est toujours prêt à accueillir une carpe et qu'il se nettoie tout seul.

 


 

Ne nous plaignons pas, je suis à la pêche et ça vaut tout l'or du monde, surtout que le poisson est bien actif !

17h30 : c'est encore la canne n°3 qui enregistre un nouveau départ, là, il va falloir assurer et faire mentir le fameux proverbe "jamais deux sans trois", non, il n'y aura pas de troisième raté aujourd'hui !!! La prise de contact est rugueuse, le premier rush plein de hargne, me faisant gicler au visage l'eau accumulée sur la bobine, le reste du combat, je ne vais pas vous mentir, fut bien plus classique que les deux premiers. Mais quelle surprise lorsque je découvre la carpe : un écaillage absolument superbe, limite une full scaled !  Ha ça fait super plaisir, le poids n'a aucune importance pour ce type de poisson et c'est avec une réelle joie que je pose pour la troisième fois devant l'APN qui résiste tant bien que mal à la flotte omniprésente !

 


 

Là, ma journée est faite, 3 poissons sympas, je suis rassuré et  content d'avoir bravé ce temps pourrave ! je m'empresse ensuite de lancer à nouveau le montage et d'y adjoindre une nouvelle poignée de bouillettes ...

18h45 : la journée n'est pas encore terminée, même si ça fait un moment que je me tâte à rentrer car l'attente est devenue désagréable ! Un autre départ fait voler le hanger. Cette fois le poisson adopte un combat alternant les phases nerveuses avec de gros status quo dans le fond, le combat est long et rugueux, je suis même à deux doigts de glisser la carpe dans le filet lorsqu'elle me gratifiera d'une fuite énorme me reprennat 20 mètres d'un coup !! Après une lutte épique sous le scion elle capitule enfin !

A nouveau une belle surprise, puisque ce poisson présente lui aussi un écaillage très sympa, avec de petites écailles ressemblant à de petites pépites d'or ... et pour ne rien gâcher, le gabarit est plutôt sympa !

 


 

Cette fois, j'abandonne, je n'aspire plus qu'à une chose : me mettre dans la voiture avec le chauffage à fond ! C'est avec le coeur léger que je range le matériel trempé en me félicitant d'avoir joué le brave !

 

Seb.

http://www.facebook.com/fishnchipsofficiel

http://fishnchips.jimdo.com/

 

 

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags:

13.05.2013 - Lundi pluvieux ... lundi heureux ?

Votez pour cet article:Je vote pour cet article11
Article de seb28 publié le 18 Mai 2013 à 15:41 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Mariage pluvieux = mariage heureux ; ça c'est une certitude, maintenant est-ce qu'un lundi pluvieux sera un lundi heureux, ça c'est moins certain, d'autant plus que la motivation n'est pas là du tout !

Je passe la matinée chez moi, avec mon père dans la salle de bains qui a besoin d'être carrelée. Vers 11h30, tout est fini, mais la pluie me pousse à rester au chaud ... vraiment pas envie d'affronter le vent et la pluie ! Pourtant je me surprends à être assis derrière le volant de la voiture, chargée de matériel moins d'une demi-heure plus tard.  

 


 

Bon, et bien, voilà je suis au bord de l'eau, le matériel est installé, l'amorçage envoyé par le fond, même si la pluie à cessé, le parapluie est grand ouvert, prêt à m'accueillir en cas d'averse.

Je n'aurais pas à  attendre bien longtemps pour ouvrir les hostilités, puisqu'à peine deux heures plus tard je me retrouve debout, la canne entre les mains à me bagarrer avec un poissons qui colle le fond ! En effet, un départ timide sur la canne n°3 annonce un début en fanfare. Dès les premières secondes je sens un poisson qui a décidé de combattre tout en lourdeur, sans utiliser des démarrages en force afin de faire hurler le moulin ; non,, il reste au fond, et c'est en pompant fermement que j'arrive à difficilement gagner les mètres qui nous séparent ! Je suis même assez étonné de voir arriver en surface une commune, espèce pourtant habituée des combats dynamiques à base de rushes ravageurs ! C'est donc à l'issue d'un combat ou la patience était de mise qu'une très belle commune est mise au sec !

 


 

Ca commence bien, la pluie n'est plus qu'une histoire ancienne et la carte mémoire de l'APN a quelques clichés supplémentaires à son actif !

Tout irait pour le mieux, si je n'avais pas cette migraine qui commence à pointer le bout de son nez ... une migraine à la pêche ça ne m'était pas encore arrivé ... là c'est une première et j'ai bien peur de devoir écourter la session, car une fois bien installée, cette migraine m'empêche tout simplement de vivre, je dois être couché, dans le noir, aucun bruit et .... attendre que ça passe ... attente ponctuée par sévères nausées (mon record étant 7 allers/retours aux WC ...pff), bon, je vous raconte ma vie, mais tout ça pour dire que l'après-midi qui commence bien risque de mal finir pour moi ...

Malgré ça, je repositionne la canne et continue le siège de mon poste. Les minutes passent et le mal de crâne s'intensifie, pourtant je veux rester, je veux profiter au max de ce lundi au bord de l'eau et bien m'en a pris puisqu'une une heure après la capture d'une première commune, j'ai droit à un run de dingue ! Un gros tout droit fou furieux, violent à faire fondre la roulette du détecteur ! Le combat est tout simplement génial, quand je prends 15 m de fil, le poisson en dévide 10 !!! C'est nerveux et la carpe défend très chèrement sa peau, d'ailleurs dans les derniers mètres elle me fera un festival de démarrages ... autant vous dire que là, je suis certain d'avoir au bout de la ligne un bon gros poisson !

Et bien non, c'est une petite commune qui surement abusé des bouillettes aux stéroïdes qui se laissera donc glisser dans l'épuisette après un combat homérique !

 

 

J'ai toujours mal au crâne .... je dois même vous avouer devoir forcer un peu le sourire pour la photo ... et c'est devenu intenable ... je suis cette fois, obligé de quitter les lieux, je range le matos la mort dans l'âme dégouté de ne pouvoir continuer et de profiter de l'aprèm + de la soirée ...

Soyons quand même positifs, 2 poissons dont une très jolie commune,  je me rattraperai la semaine suivante, ça c'est sûr et certain !!!!

 

Seb.

http://www.facebook.com/fishnchipsofficiel

http://fishnchips.jimdo.com/

 

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir le commentaire
Tags:

31 pages  «1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
seb28
Google
Domaine des Carpes Sauvages