Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17967 photos 1402 albums
12 enduros 2 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag seb28

Articles de pêche de la carpe associés au tag seb28

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag seb28

Briser la malediction !

Votez pour cet article:Je vote pour cet article11
Article de seb28 publié le 4 Mai 2014 à 18:23 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Salut,

il faut avouer que ce début de saison est encore pire pour moi, que celui de l'année précédente ! En effet, le redoux arrivé très tôt, m'a poussé à revenir très vite au bord de l'eau, et pourtant les résultats ne suivaient pas ! Pas un départ, pas une touche, rien, nada, peau d'zob ! Je ne comprends pas, les postes étaient bien préparés, les montages déposés au millimètre, mais ça ne voulait pas ... ce n'est pas moins de 4 journées passées au cul des cannes sans avoir la moindre touche ; autant vous dire, que le désespoir pointait le bout de son pif.

Lundi 28 avril, je décide, d’arrêter de pêcher les parties profondes d'étangs et de me positionner en queue d'étang, là où il y a le moins de fond, et où, j'imagine, l'eau se réchauffe le plus vite, et où l'activité sera plus importante.

Lorsque j'arrive sur le poste, je suis accueilli par une fouille absolument énorme qui se déplace lentement ... je monte le matos très confiant, et le premier montage est directement envoyé sur la fouille qui n'a pas encore cessée ... j'ai du assommer le poisson avec le plomb, car à l'arrivée de mon piège, les bulles ont cessé de crever la surface et je ne verrais plus rien de la journée ...

Les autres montages sont positionnés de façon assez stratégiques, le n°2 sur un haut fond, les N°3 & 4 à droite vers des herbiers naissants ... amorçage au poil, envoi  de quelques spomb de particules ... il est impensable de repartir avec la carte mémoire de l'APN vide !!

Pourtant les détecteurs seront muets pendant de longues heures, je sens le capot arriver pleine balle ; ce n'est vraiment pas possible, pourquoi, ça ne veut pas décoller ????? Je dois passer à coté d'un truc, mais je ne sais pas quoi, je dois avouer que j'ai passé de longues heures à ruminer ... Mais je n'abdique pas, d'ailleurs tous les montages seront repositionnés vers 17h, les appâts changés, les bas de lignes chargés en sticks solubles de billes écrasées, et le montage n°4, se verra, en plus du stick, équipé d'un chapelet de billes sur fil soluble ... autant se donner le maximum de chances ! 

Certaines bouillettes sont rognées, surement par les blancs, je prends la décision de les protéger avec du filet ... je veux être certain que tout pêche à 100%

Je suis donc paré pour le coup du soir, mais ça n'a pas l'air bien plus actif que le reste de la journée ... si, un saut de carpe, hors de portée des cannes, et surtout bien loin de mon poste amorcé ... alors je me rabats sur le bouquin du jour ... les minutes défilent la rouste se rapproche dangereusement.

Pourtant à 19h05, le montage n°3 s'envole ! J'ai, sur le moment, un peu de mal à percuter, le départ est bel et bien là, et je fonce, avec un temps de retard sur le rod-pod pour arrêter ce premier adversaire depuis maintenant 1 mois ! Après le ferrage, le poisson enchaine un très gros run impossible à stopper, et pendant ces longues secondes je mesure le plaisir que je prends à combattre cette carpe. Le combat est d'ailleurs relativement violent, par de très nombreuses fois je suis obligé de rendre du fil, mais au final, c'est une très jolie miroir que je glisse, avec satisfaction, dans l'épuisette !

 


 

Le coup du soir serait-il mon issue de secours ? J'y crois et replace très vite le montage salvateur ! :-) Je me pose à nouveau dans le level, reprends ma lecture, non sans avoir pris le temps de regarder les photos sur l'APN ... depuis le temps que je n'avais pas vu l'écaille d'un poisson ....

Et c'est quasi une heure plus tard ... qu'une envie pressante arrive ... je m'éloigne du poste, fait mon affaire et reviens avec une certaine nonchalance, lorsque j'entends un bip, puis un long cri strident émanant du détecteur n°4 ... je cavale et suis accueillit par une canne complètement cintrée, un swinger droit comme un I et une bobine qui crache du fil sans s’arrêter !!! Wouhouuuuuu !!!! Un second départ, pour un second combat qui sera un poil moins musclé que le précédent, mais qui me fera tout autant monter l'adrénaline !

 


 

Lorsque je remets le poisson à l'eau, je suis rassuré et me dis, que je peux à nouveau me pointer sur les berges confiant !

Moi qui m'attendait à un capot supplémentaire, je suis comblé avec ces deux captures qui font du bien au moral ... maintenant, il faut continuer sur cette lancée !

 



Retrouvez la vidéo des deux départs en live sur : http://fishnchips.jimdo.com/videos/

 

seb.

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags:

Septembre 2013

Votez pour cet article:Je vote pour cet article2
Article de seb28 publié le 20 Octobre 2013 à 20:08 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Ça faisait un bon moment que je ne m'étais pas retrouvé derrière mon clavier pour vous raconter ma vie ! Et pourtant le mois de septembre fut assez sympa avec moi, puisque je me suis retrouvé au bord de l'eau par 3 fois, pour des journées bien agréables ! On ne peut pas espérer mieux pour reprendre doucement le travail après les vacances !!

Tout d'abord le 16.09.2013, où j'arrive au bord de l'eau sous un ciel clément, mais comme un seb avertit en vaut deux, j'ai bien entendu amené le parapluie qui sera installé d'entrée de jeu.

 


 

Je n'aurais pas attendre bien longtemps, puisqu'au bout de 2 heures, le montage n°1 enregistre un premier départ, timide, mais assez convainquant pour que j'aille faire sauter la canne du rod-pod, malheureusement le poisson se décrochera juste après le premier rush ... un peu déçu, mais au moins je me rassure en me disant que les poissons sont sur mon amorçage.

Et pourtant il me faudra patienter jusqu'à 14h pour entendre la mélodie stridente du détecteur une seconde fois ! Elle est au bout et commence la lutte en partant directement sur la gauche droit vers les herbiers, j'arrive à la contrer en profitant d'une pause entre deux rushes, et peux reprendre la main en pompant le poisson qui continuera à tenter de rejoindre les herbiers. Après une lutte où je sortirais vainqueur, c'est une petite commune, nerveuse, qui posera en ma compagnie devant l'appareil-photo.

 


 

Bon, la pêche à l'air d'être compliquée en cette journée venteuse, mais au moins je ne repartirais pas avec une valise !

Le montage est replacé à l'identique, je peux retourner sous le parapluie dans l'attente d'une nouvelle touche. Il ne pleut toujours pas, mais le vent se renforce d'heure en heure, pas très agréable mais je suis certain que le changement de temps aura une incidence sur les résultats ... ainsi j'attends maintenant avec impatience la pluie !

Pourtant, un second départ interviendra, vers 16h30, avant l'arrivée de la pluie ! Un bon tout droit que je m'empresse de contrer ! Et c'est à nouveau un combat très nerveux que m'inflige ce second adversaire. Heureusement que je combats les pieds dans l'eau, car la carpe a décidé de me faire un finish dans les herbiers et roseaux au ras de la berge à gauche , ma position m'a donc permis de la contrer assez facilement.

Une jolie commune, un peu plus grosse que la précédente, confirme la réussite de cette journée.

 


 

17h30, la pluie arrive, c'est même un orage qui me tombe dessus ... certes, c'est pénible, mais je suis tellement persuadé que ça va déclencher des départs en rafale, que je me frotte les mains ... malheureusement, le déluge n'aura pas l'effet escompté, et je devrais plier en fin de journée avec un compteur qui n'aura pas bougé ! Dommage.

 

23.09.2013

La journée s'annonce splendide, je m'installe au bord de l'eau sous un soleil radieux qui se maintiendra toute la journée ! Quel bonheur ! Je place donc les cannes avec minutie, réalise un amorçage au poil et pose, avec un plaisir non dissimulé, mon derrière dans le level et ouvre un bouquin qui me tiendra en haleine toute la journée ...

 


 

Oui toute la journée, car aucune touche ne m'aura fait lever les yeux du polard ... plus d'action dans celui-ci que sur les berges ! Alors si, je ne suis pas honnête avec vous ... 2 brèmes auront tâté le fer des hameçons.

Durant toute la journée je tenterai par tous les moyens de déclencher la touche, en utilisant tous les moyens à ma disposition : changements réguliers des  appâts, sacs solubles, modification des postes, mise en place d'une canne "mobile" relancée toutes les heures, mais rien n'y fait, les poissons ont le bec cloué.

Contre toute attente et en fin de journée le montage n°4 s'envole !!!!! Ouf, il s'agit de ne pas faire n'importe quoi, et d'assurer le combat ! Je me jette donc sur le moulinet qui crache du fil, bloque la bobine et prends contact avec le poisson ; c'est lourd, la carpe colle le fond et me voilà engagé dans une lutte féroce durant laquelle je m'applique, je prends mon temps pour travailler le poisson lorsque quelques bips se font entendre ... ha non, pas maintenant, pas un second départ alors que je suis déja occupé !!! Et bien si ! C'est la canne n°2 qui enregistre un départ quelques minutes après la première touche ... quelle poisse ! Je décide donc de bloquer la bobine d'une main, d'éteindre le détecteur en espérant que ce second adversaire serait toujours au bout lorsque j'en aurais fini avec le premier ... qui d'ailleurs ne l'entend pas de la même oreille !

En effet, le combat continue sur le même rythme du début : lourd et violent ! et je ne suis pas étonné de voir une belle miroir lorsque je glisse le poisson dans le filet de l'épuisette ! Rapidement la carpe est décrochée, et fonce voir si la seconde est toujours prête à en découdre ... malheureusement, non, elle s'est décrochée ... dommage, mais au moins ça me laissera le temps de faire les photos tranquillement et de ne pas utiliser le sac !

 


 

La nuit est là, je suis bon pour tout ranger.

Une très belle journée de septembre, compliquée, mais qui au final m'aura réservé un final en fanfare avec un très joli poisson, et surtout un double départ !!!!

 

 

 

30.09.2013

Pour le coup je décide d'aller sur le petit plan d'eau, où, en début de saison, nous avons pas mal ramé lorsque j'étais allé pêcher avec Ludovic ( 29.04.2013 ) ; histoire de voir si cette fois les carpes seraient plus coopératives !

 


 

Il n'y a personne au bord de l'eau, comme d'habitude, et je m'installe sur mon habituel poste qui me permet de quadriller la quasi totalité des spots intéressants.

Les 3 cannes sont montées, les montages placés, l'amorçage réalisé et c'est avec espoir que je débute cette journée. je suis bien conscient que les cartons réalisés lorsque j'ai commencé à pêcher cette mare appartiennent désormais bel et bien au passé. cela se confirmera par le fait que devrais attendre la toute fin de matinée pour voir le hanger de la canne de droite s'écrouler ... après un petit moment d'observation, je me rends compte que le fil alors détendu, enregistre quelques timides tirées qui m'incitent à prendre contact. Le poisson est au bout, mais se laisse treuiller, normal, puisqu'arrivé au bord je verrais que c'est un bel amour blanc qui se battra comme un beau diable en bordure ... d'ailleurs pendant ces quelques minutes de bagarre la canne n°1 enregistrera quelques tapes faisant sonner de façon sporadique le détecteur ... L'amour blanc est alors au tapis, je le décroche, et les bips continuent, et histoire d'en avoir le coeur net, je fonce ferrer ; bonne idée, puisque me voilà à nouveau à la lutte avec un second poisson, un second amour blanc !!! le combat est très vite expédié, puisque la défense de mon adversaire fut assez faiblarde !

 


 

Et voila deux amours partageant le même tapis ! Là j'aurais tout vu !!! Ce qui est étonnant, c'est que les poissons ont mordu sur deux appâts différents, sur deux spots différents et ce à quelques minutes d'intervalle ... étonnant !

 


 

Bon, finalement la journée s'annonce plutôt bien !!!!!

Mais ne crions pas victoire trop vite, car la journée sera surtout rythmée par la capture des gros blancs : carassins, gardons et petit carpeaux ... dur de faire de la carpe !

Heureusement pour moi j'arriverai à déclencher deux départs qui se termineront par une séance photos. les poissons ne sont pas gros, mais qu'importe, j'ai passé une nouvelle fois une belle journée.

 


 

 

 En cette fin septembre, pour mon anniversaire, je suis fait offrir de nouveaux détecteurs ainsi qu'un fourreau, mais malheureusement je n'ai pas eu l'occasion de les baptiser, puisque le mois d'octobre fut un mois sans pêche pour moi ... vivement la prochaine !!!!

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir le commentaire
Tags:

La fin des vacances !

Votez pour cet article:Je vote pour cet article
Article de seb28 publié le 1 Septembre 2013 à 13:11 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Voilà, nous sommes le premier septembre, pour les enfants cela signifie que la rentrée est imminente, et pour nous la fin des vacances ! Nous les avons attendues pendant 1 année entière, et ces trois semaines sont passées à la vitesse de le lumière ! J’espère que vous en avez bien profité pour passer de bons moments en famille ... et à la pêche !

 


 

En ce qui me concerne, les vacances furent très agréables, comme vous avez pu le lire précédemment, je me suis fait deux journées avant de partir au bord de la mer ... 15 jours pendant lesquels je suis resté en, famille à passer du bon temps, me balader, aller voir un match de foot, passer de bonnes soirées Mojito ou me prendre des raclées aux jeux de dés ... pourtant, 2 jours avant le départ, je décidais me m'organiser une pêche sur la digue. La marée étant à 22h30, je me suis dit que ce serait la bonne occasion pour pêcher tranquille.

Équipé d'un ensemble à brochet acheté sur place pour 3 fois rien me voilà prêt à affronter les monstres marins de l'atlantique ! Pour le coup, Clément (mon beau frère) m'accompagnera, j'espère qu'il verra du poisson !!

Comme je l’espérais, la jetée est vide, aucun pêcheur à l'horizon, tant mieux, je n'avais pas vraiment envie de me battre pour avoir une place. Nous y sommes et je ne me pose pas de question, nous nous installons au bout de la digue, ce qui nous permettra d'avoir un champ d'action des plus larges.

Le montage est simple : un flotteur classique de 30g, coulissant et arrêté par un stop-float, émerillon à agrafe, bas de ligne de 30 cm terminé par un hameçon de 4. Le fond est réglé aux environs de 2m et comme appât, je ferais très simple : languette de flanc de maquereau.

C'est parti ! D'ailleurs nous n'aurons pas à attendre bien longtemps pour voir le flotteur plonger sous la surface, mais un ferrage bien trop long permettra au poisson d'esquiver la piqure !

Arrive alors un autre pêcheur, qui à l'air de savoir ce qu'il fait ... puisqu'après 10 mn de discussion, nous apprenons, qu'il a fait la veille 2 lieus ici-même ! Ah oui quand même, on sent le professionnel ! D'autant plus pro que mon montage semble lui poser quelques soucis : "ha, vous mettez autant de fond ? Ça me parait beaucoup trop !" et "du maquereau en appât ? Ha, non, moi je pêche avec des têtes d'éperlans ! " ... vous voyez le genre ...

On ne se laisse pas démonter, il retourne pêcher dans son coin et nous continuons à observer notre flotteur qui tangue au rythme des vagues ; Quand d'un coup, ce dernier disparait de manière brutale ! Aucun doute nous sommes aux prises avec un poisson !! Premier ferrage et c'est au bout ! Bon, ça ne se bagarre pas comme une carpe, mais le poisson est là, et c'est le principal ! Au bout de quelques secondes mon adversaire décide de faire un premier bon hors de l'eau : une orphie !

 


 

Comme quoi, mon montage n'était pas si naze que ça ! Il est même plutôt correct puisqu’en une heure nous toucherons 4 poissons, dont 2 décroches, alors que notre voisin, lui le pro, ne fera rien du tout !

La nuit commence à arriver, nous gratifiant d'un coucher de soleil magnifique. Nous profitons, vraiment agréable ... quelques promeneurs viennent voir les deux clowns que nous sommes, car il faut reconnaitre que nous tranchons radicalement avec les pêcheurs habituels du lieu !

Une nouvelle touche ! Cette fois ça ne fait pas de bonds ! Et c'est avec surprise que nous remontons un petit lieu ! Pour rigoler je hurle "hooo un poisson chat ! un poisson chat !" Je me fais vite remettre en place par un passant qui me signale que non, ça ne peut pas être un poisson-chat, appuyé par notre pro de la digue "bah non, c'est un lieu" .... hum ... merci messieurs ... et comme je me sentais d'humeur débile en cette soirée, j'insistais à base de "si, si c'est poisson-chat !!!" !! Hahahahaha vous auriez vu leurs têtes de désespérés !!!! Mais ils n'étaient pas au bout de leurs surprises, lorsque j'annonce que je vais remettre le poisson à l'eau, puisque bien piqué sur la lèvre supérieure, là ce sont des yeux ronds comme des billes qui me fixent ! "Il ne va quand même pas remettre un lieu à la flotte ce con ... ha bah si, il l'a fait ...". Avec Clément nous sommes morts de rire

Ensuite, nous enchainerons avec 5 nouvelles touches et 5 autres lieus au sec, notre voisin est fou, d'ailleurs, nous le verrons se rapprocher de nous à chaque nouveau poisson mis au sec ... pour que sa canne finisse juste à coté de la mienne ... et pourtant il repartira sans aucune touche, en avouant discrètement à mon beau frère "bah finalement demain, je vais acheter un maquereau" !!! hahahahahaha !

 

 


 

La nuit est tombée, la mer commence à descendre, il est temps de rentrer, nous avons bien profité de cette soirée, bien rigolé, nous avons fait du poisson, puisque ce sont au total 10 touches, dont 4 d'orphies (2 décroches) et 6 lieus (2 remis à l'eau) ; nous en ramènerons 4 puisque piqués trop profondément pour espérer survivre (et que j'aurais tenté de vendre à la criée sur la digue aux promeneurs !!!).

Clair que l'année prochaine je retenterai ma chance !

 

 

 Mais que serait une bonne fin de vacances sans une nouvelle journée à la carpe ? Ce serait un peu comme un montage bonhomme de neige sans pop-up, ou un carpiste sans son treillis camouflage de l'armée des GI-Joe !

Samedi, me voilà, une fois de plus au bord de l'eau, j'arrive assez tôt, le vent ne s'est pas encore levé, et je peux voir des fouilles droit devant mon poste ! Je me frotte les mains, monte le matériel très rapidement et dépose les montages directement sur les fouille repérées ... il ne fait aucun doute que les détecteurs vont fumer.

Au bout d'une petite heure, un des 4 hangers s'écroule, puis plus rien ne bouge ... il ne s'agit clairement pas d'une carpe, je mise plutôt sur un blanc qui casse la croute à mes frais ... je décide de remonter le montage pour en avoir le cœur net, et l'état des billes ne laisse aucun doute sur le visiteur ...

 

 

Les blancs sont actifs, voire même hyperactifs en cette belle journée ! Je passerais ma journée à sursauter lors des bips intempestifs provoqués par les pique-assiettes et surtout à changer régulièrement les appâts qui tiennent 3h max ... assez pénible ... surtout que les carpes ont l'air de bien bouder mon amorçage. Néanmoins, cela me permettra d'explorer un max de spots : les bordures, à 20m, à 50m, avec des noix tigrées, des appâts allégés ... bref tout y est passé ou presque ... mais aucun résultat.

Je n'attends donc plus qu'une chose : le coup du soir ; il n'y a plus que ça qui pourrait me sauver ! Mais je n'aurais pas à attendre jusque-là, puisqu'à 17h arrive enfin le premier vrai départ de la journée !

Hooo que c'est bon !!!! le combat est plaisant, et c'est avec une joie non dissimulée que je glisse le poisson au fond de l'épuisette ! Certes ce n'est pas un monstre, mais le résultat d'une recherche constant du spot depuis 9h du matin ! il fallait que ça prenne à un moment ou un autre !!!

 

 

Je repositionne le montage au même endroit en espérant qu'un autre poisson ait la même bonne idée de s'emparer de mes bouillettes !

Les tirettes et fausses touches provoquées par les blancs ne cessent pas et semblent même s’accélérer avec l'arrivée de la fin de journée, ça en devient infernal ... Peu après 20h, un énième drop-back me fait lever les yeux de mon bouquin, mais je ne m'excite pas ... le hanger se stabilise, puis commence à doucement remonter .... ha ... là c'est inhabituel .... je me lève, m'approche du rod-pod et c'est à ce moment là que la bobine se met à se dévider au ralenti .... pffff, encore une grosse brème qui s'est piquée ... mais par acquis de conscience je m'empare de la canne, pose la main sur la bobine et ferre. En retour le poisson m’inflige un run monstrueux !!! le blanck se comprime, le moulin crache du fil !!!! Ce n'est pas un blanc !!!! Et cette fois ça s'annonce bien plus lourd que la première carpe de la journée !

Commence alors une lutte d'une rare violence entre l'animal et moi  ! Je me suis clairement fait baladé pendant 10 mn, incapable de contrer le moindre rush, récupérant à peine quelques mètres de fil, pour immédiatement me les faire reprendre, j'ai beau resserrer le frein mais rien n'y fait ! Le poisson reste en pleine eau et je commence à trouver le temps long, en soufflant de désespoir à chaque nouveau run ! La seule chose de positive, pour le moment, c'est que la carpe n'a pas encore décidé de m'embarquer dans les herbiers à gauche de mon poste, car il est certain que si elle se réfugie sur cette portion de berge, je ne vois pas comment je pourrais l'en sortir !

Quand, d'un coup et contre attente, la carpe abandonne la lutte, nous sommes encore à plus d'une vingtaine de mètres de la berge et ses démarrages sont de plus en plus courts et surtout bien plus espacés dans le temps ! Je profite de cette accalmie pour pomper et ramener le poisson dans mes pieds ! Dans l'épuisette, ouf !!! Et c'est encore un bien joli poisson que m'offre ce plan d'eau ; la journée est sauvée !!!

 

 

A 21h je décide de plier, la journée a été compliquée, mais au final on m'a offert un beau poisson avec un combat de dingue !

Voilà, les vacances sont bien terminées (et se terminent bien), dès la semaine prochaine il faudra retrouver son bureau, ses collègues et attendre une nouvelle année pour profiter de ces moments magiques que seules les vacances peuvent nous offrir ! heureusement qu'entre temps nous profiterons des WE pour à nouveau traquer notre poisson favori !

 


 

Seb.

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir le commentaire
Tags:

Bis repetita

Votez pour cet article:Je vote pour cet article
Article de seb28 publié le 17 Août 2013 à 13:00 dans le blog Nouveau départ !
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Alors soit je suis un négociateur hors-pair, soit ma copine est un ange ... tout ça pour dire que j'ai réussit à obtenir une journée supplémentaire au bord de l'eau avant de partir en vacances !!

Bon, je dois vous avouer, que ça commence limite ... je m'explique ... pour une fois, j'avais prévu le coup de la bouffe, donc je n'ai pas à passer au supermarché faire mes emplettes, c'est déjà ça de gagné ! Par contre suite au sac de nœuds réalisé par mes dernières captures dans les bannières, je me suis dit qu'il était temps de changer le fil de mes moulins.

Bon, le magasin ouvre à 9h00, je suis donc debout à 8h00 (environ !), prépare le matériel, et je prends la direction du Pacific Pêche. 8h45, je suis sur place et j'ai la désagréable surprise de voir qu'au final, l'ouverture ne se fait qu'à 9h30 ... pfff ... et me voilà à attendre comme un gland dans la voiture l'ouverture des portes !

Une fois dans le magasin, je ne traine pas à faire mon choix, je m'oriente directement sur le fil, qui, à mon sens, présente le meilleur rapport qualité/prix du marché actuel : le Daïwa infinity duo, en 31 centièmes ... je fonce à la caisse, et ..... bah je commence à taper la discut' ... raaaah c'est plus fort que moi, j'ai beau être pressé, mais c'est tellement agréable de parler avec les gars, que je me fais prendre au piège ... et hop encore 20 mn de perdues ... 

Cette fois, je suis équipé, je peux foncer sur les berges de l'étang ! J'arrive il est 10h20 passées et c'est un soleil de plomb qui tape sur le poste où il n'y a pas un poil d'ombre !

Bien entendu, il est hors de question de tendre les lignes immédiatement puisque j'ai le fil à changer ! Et c'est parti pour une opération que je déteste, car si il y a un truc que je hais par dessus tout, c'est bien de remplir les moulinets ...  mais je n'ai pas le choix et c'est quasiment une heure plus tard, que je peux enfin envoyer les montages au fond de l'eau.

Je pars du principe, que la stratégie qui a fonctionné il y a quelques jours sera la même aujourd’hui, ainsi ce sont  4 montages au loin, et quand même un en bordure ... on ne sait jamais.

L'attente est éprouvante, comme je vous le disais, le soleil tape fort, aucun endroit pour me protéger (ou alors s'éloigner de façon significative des cannes, et ça je ne veux pas), et surtout rien ne se passe !

Enfin, rien ... si vers 15h, départ, le détecteur hurle, tout s’arrête ... et 3 secondes plus tard, le hanger s'écroule, je ferre, le poisson est au bout, je m'attends à un combat de titans .... et non, une brème ... pfffffff .... non, vraiment il ne se passe rien !

Je devrais attendre 16h30, pour à nouveau voir le hanger de la canne n°2 donner signe de vie ... avant de voir la bobine tourner tout doucement ! J'espère que ce n'est pas une brème qui vient casser la croute sur mon amorçage ! Et au ferrage je sens bien que ce n'est un un indésirable ! Bien au contraire, si le départ n'a pas été franc, le premier rush, qui fait suite au ferrage, ne laisse aucun doute sur mon invitée. Le gros du combat commence d'entrée de jeu en pleine eau ou le poisson m'infligera de gros démarrages impossibles à stopper ! 1, puis, 2 et enfin 3 rushes de dingue sans que je puisse récupérer 1 cm de bannière !!!! Clairement, le poisson n'est pas un adepte des hameçons !

Tout en puissance, le combat commence à s'éterniser, alors j'ai réussit à amener la carpe à quelques mètres de l'épuisette, mais ça ne veut pas, dès que je lui sors la tête hors de l'eau, elle repart sur 5 mètres ! Ça fait beaucoup rire des promeneurs qui se sont arrétés pour assister au spectacle, mais de mon côté je commence à craindre la décroche ! et pourtant après 2 essais infructueux, j'arrive a glisser une sublime commune au fond du filet !!!!!!

 


 

 

Bon, la journée est réussie ! un tel poisson fait monter mon indicateur de satisfaction à 9.5/10

Cette capture m'en ferait presque oublier le soleil qui tape, mais c'est tellement intense que je ne me sens pas bien, ma bouteille d'Ice-Tea est vide depuis longtemps ...  je ne peux plus tenir, je vois des nuages qui arrivent, mais c'est devenu intenable, si bien que je me vois contraint d'aller voir les habitants des maisons qui bordent l'étang pour quémander de l'eau ! Une charmante jeune fille aura pitié de moi et me donnera une bouteille,un vrai trésor que je m'empresse d'ouvrir pour profiter avidement du contenu (je parle de la bouteille d'eau, bien entendu, pas de la demoiselle ....).

Ça va mieux, les nuages sont arrivés, et le vent de sud à laissé sa place à un vent de nord-ouest, bien plus agréable !

Et visiblement ça plait également aux carpes puisque sur les coups de 18h, j'enregistre un second départ, bien franc ! Joli petit combat, je suis aux anges !

 


 

Poser avec un second poisson, après un début de journée bien éprouvant, c'est top !

Vers 19h30, je reçois la visite de Bruno, qui aimerait faire des vidéos de carpes, mais malheureusement pour lui, rien ne se passera !

La nuit arrive, et là je ne pose pas de question, je reste jusqu'à 00h00 comme lundi dernier ... et à peine la pénombre arrivée, la canne n°4 enregistre une grosse touche en retour .... puis, plus rien ... le fil est retendu ... l'écureuil s'abaisse légèrement par deux fois faisant, par la même occasion, sonner le détecteur .... alors, question du jour : brème ou juste la bannière pas assez tendue ??? Je mise sur la seconde solution, puisque rien ne bougera par la suite.

22h00 : la lumière de la diode bleue du détecteur n°3 déchire la pénombre, le moulinet crache du fil de façon continue, là il est clair que ce n'est pas une brème ou une tanche ! J'espère maintenant que le poisson aura la décence de se comporter de façon plus urbaine que sa comparse qui m'aura embraqué les autres bannières la dernière fois !! Et c'est le cas, le combat se passe bien, je profite de cette bagarre nocturne lorsqu'un second départ, sur la canne n°2 intervient !

Bon, c'est la crotte .... je bloque la bobine qui déroule,  et m'occupe déjà du poisson qui s'approche de façon régulière de l'épuisette ... jusqu'à y entrer !

 


 

 

La photo et la remise à l'eau sont faites, allons voir ce qui se passe sur la canne n°2, qui a enregistré un départ il y a quelques minutes. Je ressers le frein, mouline pour prendre contact avec le poisson, qui se trouve encore au bout !!!!! YES !!! 

je ne vais vous raconter que poisson m'a offert un combat de dingue, bien au contraire, le combat fut  assez classique, par contre la mise à l'épuisette fut assez acrobatique ! En effet, lorsque le poisson arrivait à ras du filet j'allumais la frontale, histoire de voir ce que je faisais, mais ça ne lui plaisait pas du tout !!!! j'ai donc du enregistrer au moins 5 ou 6 redémarrages alors que je pensais le combat plié !!!! Il a donc fallu que j'épuise cette miroir dans le noir ! Pas simple, mais j'y suis arrivé ! 

Et me voilà, pour la 4ème fois avec un poisson dans les bras !

 

 


 

 

 Bien entendu, je ne repositionnerai pas les 2 cannes qui viennent de dérouler, et laisse donc les cannes 1 et 4 pêcher ... il est 22h40, j'espère que jusqu'à 00h00 j'aurai la possibilité de batailler avec un dernier poisson ... lorsque je vois la diode du détecteur n°4 s'allumer de nouveau ... rappelez vous c'est la canne qui avait enregistré une touche à retour et que j'avais retendue ... là je crois bien que c'est une brème qui est resté prisonnière depuis le départ ... et effectivement, je ramènerais un poisson blanc qui se décrochera quelques mètres avant la berge ...

Mis à part cela, rien ne viendra perturber le calme de cette nuit d'Août, et c'est à nouveau très heureux de cette journée que je rentre à la maison ... bon cette fois, c'est réglé, demain on prépare les valises et on fonce au bord de la mer pour le plaisir des filles !!!!

Sur le chemin du retour, je ne peux m’empêcher de m'étonner des départs simultanés qui ont eu lieu à la fois ce jour et lundi dernier ! Exactement la même configuration sur les deux jours ! Un vrai bis repetita !

A bientôt,

Seb.

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags:

16 pages  1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2019 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages