Accueil PowerCarp
2634 articles 628 blogs
17963 photos 1401 albums
25 enduros 6 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associé au thème Environnement et nature

Articles sur la pêche de la carpe - Environnement et nature

Flux RSS des articles de pêche de la carpe sur le thème Environnement et nature

Mes lieux de pêche préféré à Bordeaux

Votez pour cet article:Je vote pour cet article
Article de Remi33 publié le 15 Février 2019 à 21:30 dans le blog Mes lieux de pêche à Bordeaux
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Dans ce blog je vais essayer de vous donner tous les coins de Bordeaux ou je me rend pour pêcher tranquillement et me reposer. 

Les lacs et les étangs sont un excellent endroit pour commencer à pêcher. Vous pouvez pêcher dans les lacs et les étangs à partir d'un rivage ou d'un bateau. Vous pouvez pêcher en eau peu profonde ou profonde, en eau libre ou près d'une structure ou d'une couverture. Selon le lac ou l'étang que vous pêchez, vous pouvez attraper des espèces de poissons à grande et à petite bouche, le brochet, la perche, le poisson lune et la truite.

Lorsque vous arrivez à un étang pour la première fois, recherchez des endroits " poissonneux ", comme un arbre abattu, des nénuphars, des bordures de mauvaises herbes ou un quai. Qu'est-ce que tous ces endroits ont en commun ? Ils sont tous des structures, et structure égale poisson !

La structure fournit un abri, de l'ombre et un abri (protection) pour les poissons. La structure peut aussi attirer les poissons-appâts, et les poissons-appâts attirent les poissons gibier : les poissons que vous voulez attraper. La formule est simple : trouvez une structure et vous trouverez du poisson ! D'autres types de structures sont des objets submergés, comme des souches, des roches et des branches, des arbres et des broussailles en surplomb, des pointes, des anses et des bras de mer.

Poissons près de Structure !

La plupart des gens commencent à pêcher à partir du rivage ou d'une petite embarcation. Dans les deux cas, vous pêcherez probablement près du rivage. Par conséquent, nous nous concentrerons sur la structure sur ou près de la rive.

Les insectes et autres créatures aquatiques qui vivent sur et autour des nénuphars, d'autres plantes flottantes et des tapis flottants d'algues attirent toujours les poissons appâts, et les poissons appâts attirent toujours les poissons plus gros. D'énormes plaques de nénuphars peuvent aussi créer de l'ombre, ce qui attire aussi les poissons. Couler dans les bords et les ouvertures. Sinon, vous risquez d'emmêler votre équipement.

Les bancs de mauvaises herbes servent de nourriture et d'abri aux poissons appâts, qui attirent les poissons gibier. Recherchez les herbiers de mauvaises herbes qui mènent à de l'eau plus profonde, ou recherchez les herbiers de mauvaises herbes enfoncés dans de l'eau profonde et libre. Pêcher les bords du lit de mauvaises herbes. Les poissons aiment naviguer sur le bord à la recherche de nourriture.

Quand la plupart des pêcheurs à la ligne voient un arbre coulé, ils ont envie de pêcher à proximité ? Pourquoi ? Parce que c'est un endroit idéal pour pêcher ! Les branches et le tronc fournissent un abri et de nombreux insectes vivent sur le bois. Les insectes attirent les poissons-appâts et les poissons-appâts attirent les poissons gibier. Assez dit !

Les rochers, les branches et les souches sont d'autres objets submergés autour desquels on peut pêcher.


Thème: Environnement et nature Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags:

L'arbre à graine

Votez pour cet article:Je vote pour cet article14
Article de antistressfishing publié le 1 Juin 2013 à 07:11 dans le blog La carpe en toute simplicité
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

L'arbre à graines 

 

L'arbre à graine Je suis une carpe commune nageant paisiblement et passant des jours heureux dans ma rivière le Cher. Une bien belle rivière qui traverse les départements du Cher, du Loir-et-Cher pour finir dans l'Indre-et-Loire. C'est près de Tours que cette aventure m'est arrivée et que je vais vous conter.

Mes amies et moi avons l'habitude de nous réfugier sous un magnifique arbre afin de nous mettre à l'ombre par les fortes chaleurs, mais surtout nous alimenter de tout ce que la nature veut bien nous offrir. Nous y trouvons également notre bonheur et notre tranquillité.

Seulement voilà, depuis plusieurs jours la nature nous honore d'un drôle de mystère. Figurez-vous quil se met à tomber de notre arbre des graines. Et pas n'importent lesquelles, celles que nous adorons plus que toutes, celles qui représentent d'habitude un repas rarissime, je veux parler du maïs, des noix tigrées, du blé, du chènevis et des graines d'oiseau. Tous les jours notre festin arrive vers 13h30. Comme nous sommes généreuses nous le partageons avec nos amis les gardons qui nous préviennent par la fête qu'ils font à la tombée des graines. Viennent également les brèmes, mais elles sont trop gourmandes et nous sommes obligées de les éloigner. A nous le festin, nous arrivons par groupe nous laissons les plus petites devant, pour enfin finir le festin. Cela va durée toute l'après-midi jusqu'à 17 heures.

Vous avez très certainement entendu parler de "l'Arbre aux sabots"? Mais il s'agissait de cinéma et d'un remarquable film d'Ermano Olmi, alors que là il ne s'agit pas d'un conte de fèe. D'ailleurs pour nous le rappeler certaines d'entre nous dont moi avons voulu avaler des grains de maïs, ils étaient piquants. Bizarre! Vous ne trouvez pas, car nous voilà installées hors de l'eau sur un tapis moelleux devant un curieux bonhomme qui nous prend en photo et nous remet gentiment l'eau. C'est sympa, nous pouvons continuer à casser la croûte.
Jusqu'à quand notre arbre va-t-il produire des graines? Nul ne le sait mais en attendant nous en profitons bien et nous revenons tous les jours.

J'espère que cette histoire vous a plu et qui sait, peut-être qu'un jour nous nous retrouverons sous notre arbre.


Thème: Environnement et nature | Département: Indre et Loire (37) Lien permanent | Voir les 2 commentaires
Tags: -

compagnon de session

Votez pour cet article:Je vote pour cet article6
Article de pierrecarpiste27 publié le 23 Janvier 2013 à 01:37 dans le blog pierrecarpiste27blog
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

petit rouge gorge

voila un petit rouge gorge pris en photo lors de ma derniere session ..pas du tout farouche on va dire quil ne cracher pas sur la petite poigné de pinki rouge!! "c'est aussi sa la peche etre dans la nature dans le silence j'adore sa et que on a le bonheur d'entendre se silence briser par un bip quand on et passionner c'est que du bonheur !!c'est sur le but ultime de la peche a la carpe et evidamen de prendre de beaux specimens de prendre du pl;aisir a chaque combat c evident mes moi rien que le faite d'etre au bort de l'eau de voir les cannes tendu d'observer les moindres signes d'activités j'adore et sa suffit en partie a me faire prendre du plaisir mais je cache pas que je prefere logiquement ne ma pas rentrer bredouilles!!! voila un petit article qui vous fais part de mon etat d'espris de peche .voila salut a tous

Thème: Environnement et nature | Département: Eure (27) Lien permanent | Ajouter un premier commentaire
Tags: -

Piège de glace

Votez pour cet article:Je vote pour cet article16
Article de Dadou publié le 18 Février 2012 à 16:56 dans le blog évolution-carpe Mag
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Nous somme le vendredi 17 février 2012 , en fin d'après-midi , le redoux de l'hiver , me pousse a me rendre à la pêche , mais pas encore pour tenter la carpe , car nos rivières et étangs sont encore pris par la glace , donc je me rabat sur une petite pêche au coup sur un secteur que j'aime , et particulièrement en cette saison , c'est le petit ruisseau Boyer sur la commune de lunéville . 



                                             

 

Un seau , une boîte d'asticot de couleur , ma petite canne au coup pour débutant , et hop direction le ruisseau. Il me faut a peine 2 minutes pour me retrouver sur le lieu, ou la première chose que je remarque en sortant de la Dadoumobille , c'est un cormoran sortant d'une plaque de glace avec un hotu d'environ 30 cm , d'un coup de tête il le positionne tête en bas et commence a le faire glisser dans sa gorge , ouf je suis sur le cu.... j'ai même pas eu le réflexe de le prendre en vidéo ce truc !

Je m'approche et ma présence n'a pas l'air de le dérangé , car je le vois de nouveau plongé sous cette eau super clair , une chasse en direct devant mes yeux , de ce cormoran qui tourne a une de ces vitesse , dans une masse noir que je pense être un banc de poisson qui éclate à chaque passage du volatile, qui dans son élan donne quelques coup de tête ici et là .

Puis il remonte de nouveau avec ce coup-ci un superbe chevaine qui n'a pas eu le temps d'avaler , car seulement 5 mètres me sépare de lui. Je peu voir son yeux bleu clair , super impressionnant , mais ce coup-ci d'un battement d'ail frappant la surface de l'eau , il fini par s'enfuir . C'est pour moi la 1ère fois que je vois un cormoran sauvage d'aussi prêt .

Bref je me dit que les poissons ne vont pas être facile a dupé après sa , et tente de rechercher dans cette eau claire le banc de poisson que j'ai aperçu, mais je ne vois plus rien , comme si tous était partie avec cette saleté de piaf . Peu importe je décide dans un premier temps de tenter une petite couler dans le secteur le moins profond , histoire de voir si je peu toucher quelques beau hotus , mais 20 minutes plus tard , je laisse tombé , pas une touche rien de rien !

Je décide donc de posé ma canne au sol et d'observer la surface de l'eau dans l'espoir de localisé ce fameux banc de poisson fantôme. Au dessus de moi le cormoran fait des aller-retour , d'un air de dire "barre toi de mon garde-manger mec", pas de chance pour toi l'oiseau je suis là encore une bonne heure !

Mon regard ce fige sur une plaque de glace face a moi , ou j'ai eu l'histoire d'un moment apercevoir un petit éclair vif , et me souvient lors de mes nombreuses observation sur le terrain , que certains poissons aime être en contact direct avec la glace , pour quel raison ? Certainement par souci de sécurité ! Bref je décide d'aller y jeter un petit coup d'oeil et effectivement je remarque de suite une forte masse noir d'environ 3 mètres de long sur 1,50m de large sous cette grosse plaque de glace. Je décide donc de filmé ma progression vers cette plaque , tout en prenant soin de ne pas glisser sur ce terrain encore geler .

Une fois devant la plaque , un petit tapement au sol pour essayer de confirmé mes dirent, et je vois un banc complet de poisson tournoyer sur eux même , ou je peu apercevoir , gardons, rotengles, chevaines, ablettes, et de beau hotus, image magnifique qui ce présente a moi , voilà pourquoi l'autre volatile ne voulais pas déloger de ce secteur , chasse facile .

Comme mon attention était de pêche à la base , je décide de tenter ma chance le long de la plaque de glace , pour voir si les poissons était malgré tout mordeur ! Je règle mon fond entre deux eau et il ne m'aura fallu à peine 2 seconde pour harponné un gros gardons , la je me rend compte que ce n'est pas la pêche que je souhaite, mais décide tout de même par curiosité de sortir ce poisson de l'eau !

De suite je remarque que le gardon semble engourdit et présente une blessure importante sur le flan droit . Effectivement il présente un trou énorme ou je peu apercevoir ces viscères, résultat du satané cormoran , et me doute bien que ce gardon et condamné a mourir de ces blessure lorsque l'eau aura une température plus clémente .

Je décide donc de le relâche tout de même dans son élément par respect ! Puis décide de refaire une autre tentative et pique de nouveau un gros chevaine qui lui aussi présente des signes d'attaque , par le manque d'écailles, et une nageoire caudale en petit bout ! Je suis a ce moment un peu dégoûté de la chose , et décide de ne plus les pêcher aujourd'hui . Une fois mon matos dans la voiture, un petit coup d'oeil au dessus de ma tête ou l'autre piaf tourne encore , je prend donc la décision de brisé cette plaque de glace , et ainsi donner une nouvelle chance au pauvre poisson de ce secteur , malgré que je suis conscient que le cormoran et un chasseur redoutable . En brisant cette glace , j'ai eu la surprise d'apercevoir un jolie brochet qui lui aussi semblait bien engourdit par le froid , et ce dispersa en même temps que le banc de poisson dans le centre du petit chenal !

Moment magique , moment rare aussi !

                                                                 Petite vidéo de ce truc de ouf

 

                               

 

 

                                                                Affaire à suivre !                          Dadou

Thème: Environnement et nature | Département: Meurthe et Moselle (54) Lien permanent | Voir les 4 commentaires
Tags: -

10 pages  1 2 3 4 5 6 7 8 9»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2019 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages