Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 1 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag maco

Articles de pêche de la carpe associés au tag maco

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag maco

One Shot for speed fishing

Votez pour cet article:Je vote pour cet article23
Article de MacoCapa publié le 25 Mai 2009 à 19:10 dans le blog Maco Capa 2009 2010 Philosophie Carpiste
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Blog de Maco Capa Philosophie Carpiste.                                                                                                               Sourire  ^^


One shot for speed fishing


    20H30... éssoufflé, soulagé, ma maison Spro de 100litres est déposée au sol.  Les abords de ce bassin de retention sont constitués de berges relativement entretenues, quelques saules et de rares touffes de massettes rompent la monotonie linéaire. Précisement ou je me suis instalé, des blocs de roche plongent sur plusieurs mètres, de la berge jusqu'a un fond régulier de sable situé à environ 5mètres du bord et accusant une profondeur moyenne de 1,8 mètres...

        La nature respire et exulte de toute par, enfin le soleil  rechauffe l'air et berce les fleurs que Mai offre. Aux parfums de la nature s'ajoute une touche  de graines, de miel, de bird-food, de billes concassées pour bien préparer le mix du ground que je vais disperser sur ma première zone de pêche. Les farines, miel et arômes se répendront vite, les particules et le blé que j'y ajoute tapisseront le fond... Parfait pour  attirer puis retenir une carpe qui visite le coin.

 21H15.... A peine déposé le premier montage, un remoux pertube la surface... 3O secondes plus tard le scion de ma canne plie et ... çà déroule!  Enchainement immédiat : Contact, maîtrise, épuisette et capeau mirroir!  C'est de l'ultra light, ultra speed!  Une autre bouillette de 12 graine/miel, pain de chailloux... c'est reparti...   J'en profite pour relancer une deuxième canne, même esche de cheuveu mais sur un tapis de graine de gros diamètre. En bordure sur la berge d'en face, seul un enrobage de pâte de mix miel/graine assurera la diffusion à proximité de mon montage.

   22H30 :       Alors que j'ai de la visite de carpiste,    rappel de mini boules de ground. Réponse quasi immédiate un Aéro Gt s'emballe. Canne de 10pieds pliée en deux! Ca fuse en surface et éclate l'eau! Prendre contact à 14/15 mètres de son montage est parfois spéctaculaire surtout lorsque la profondeur est très faible. Connaissant le comportement du poisson en général et la réaction de mon matériel dans ces situations (les mesures nécessaires prisent: back lead et patience), un amour top du top arrive à l'épuisette!

       Innocent    Mission accomplie mais au lieu de rentrer, je cède à l'envie de changer de poste.      Innocent


   00h00 : A la recherche d'un  nouveau terrain de jeu...

    Sonder en pleine nuit est loin d'être evident ! De toute facon rester sur de courtes distance se révèle efficace. Cette foi-ci, comme j'aimerai toucher des fisch plus gros,  mon approche en terme d'appats est modifièe. Du sucré passage au carné pour deux cannes sur trois. Il vas être 1h00 du matin, l'abris  est enfin monté pour la nuit...

      06h00 :  Tandis que l'aube teinte de rose les horizons le silence meurt transpercé d'un cris de Basic. Une carpe lourde pousse sur sa caudale puissament afin d'échapper à la contrainte. La berge est parsemée de gros rochers, si la tresse fine touche, la coupure nette est assurée. La tête de ligne en fluoro pourrait ne pas suffire.

 

 

Si le poids est respectable la satisfaction est d'autant plus grande car les éfforts sont récompensés.

Une nuit,  3 poissons sur deux postes,  Tout va bien.  Innocent

 

A bientot!!

Maco Capa

Cliquez sur les photos pour agrandir et votez!! ^^Mort de rire

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 11 commentaires
Tags: - - - - - -

Merci Maco Capa

Votez pour cet article:Je vote pour cet article14
Article de LaMagie publié le 21 Mai 2009 à 22:01 dans le blog LaMagie :Pêche carpe entre potes à Mâcon
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Cette semaine, pour la première fois, je fais la connaissance de Maco Capa au téléphone.

On s'est loupé sur sa première visite en Saône, dommage Mécontent.

Au téléphone, il me donne des conseils sur ce qu'il a pu observer pendant cette session.

Ces conseils vont parfois à l'opposé des conseils que m'ont donné les habitués locaux.

J'applique tout comme il dit. Moi, chaque fois qu'un mec me dit de pêcher comme ci comme ça, ben moi, je teste.

Oui mais voila !!!!!

Ses conseils à lui me rapportent  mon premier succès en speed fishing : 5 départs d'affilée dont un poisson sorti et ce, en moins de 3 heures.

Elle est petite, certes, mais c'est mon premier combat dans les nénuf et tout le bastringue qui va avec. J'ai l'impression d'avoir battu un record Innocent.

Pour vous dire : d'habitude, je pose mes lignes et je m'affale dans ma guinde pour finir ma nuit.

Aujourd'hui, je n'ai pas pu fermer l'oeil, je suis aussi naze qu'excité.

C'est pas un coup de bol, j'ai appliqué ses conseils façon bon élève, na !! Perplexe

Je suis un peu fou de joie. Mort de rire

Heu, je vous rappelle que je n'ai pas eu un bip en 15 sessions de suite. Les habitués d'ici, s'il vous plait, allez vous rhabiller...

C'est pas Maco Capa, mais Maco CATOU Clin d'oeil

Et un banc Bourguignon pour Maco, un

(Nb : c'est un truc de chez moi, si vous ne connaissez pas, c'est dur à piger, mais c'est un super hommage)

 

 

 Bon, alors les conseils qu'il m'a donné sont les suivants ...

Heu, si je vous donne les conseils ce n'est plus lui le mec sympa, c'est moi Innocent.

Et vu que c'est SON article dédicacé, bon, ben, désolé, je ne peux rien dire alors ! Moqueur

 

Petite pensée aussi à CHNV10 : j'ai mis un sac à enculés dans mon paquetage et je l'ai rempli avec les détritus des enculés. Et j'ai rapporté cette poubelle à enculés pour la jeter dans une vraie poubelle.

Rappel du mouvement lancé par CHNV10 :

  • mettre un sac vide dans son paquetage
  • pendant un moment de glande en attendant des bips, remplir la poubelle avec tous le max de détritus que des GROS ENCULES ont laissé avant votre passage Horreur !
  • jeter cette poubelle à enculés dans une vraie poubelle
  • Sur le moment, ça fait chier de laver la merde des enculés, mais le jour où on les trouve en flag' d'enculage de la nature, putain, la haine dans leur face... Mécontent

 

 

Haaaaa, ça fait du bien aux bleus dans la tête, une journée aussi  bien remplie. Cool

_________________________________________________________

Résumé technique de cette session :

J'ai appris plus en 5 heures que les 6 mois précédents; , surtout grâce aux galères  !

Premier départ : 6 heuressur une bille maison "semoule de pellet", boost maison FreshWaterMussel (WaterSportCentrale). 

Je met 10 secondes avant de piger que c'est un départ!

Je ferre. Décroché : le plomb revient de 10 mètres en arrière. Mince, la banière est vide, je crois que j'ai cassé. Mais non, bizarre, comme retour. Je ne suis pourtant plus un adepte du ferrage-bourrin.

Second départ : 6 heures 30, sur un Frolic. Le fil se coupe au niveau de la tête de ligne. Constat : je suis toujours aussi nul en nœuds, désolé pour la bête qui part avec deux longueurs de fil en guise de laisse

Troisième départ : 7 heures. Sur une bille maison boost maison Muelberry (toujours chez WaterSportCentrale) Décroché, à peine la canne empoignée. Mes hameçons sont-ils trop petits  ???

Quatrième départ : 8 heures. Je lève la canne, je ferre normalement. Le fil coupe net au milieu du bas de ligne en fluoro. C'était mon premier montage "d'rig"

Je repousse au maxi mes piques au large, je relève le scion pour passer le fil au delà des nénuf  : les moulinets sont maintenant dans l'eau à la moindre vaguelette. Brrr, moulinet premier prix = moulinet pas étanche ? Perplexe

Cinquième départ : 9 heures. Yesssssss, elle reste enfin là, en tension. Mais je n'ai pas pris l'épuisette en courant, il faut que je recule au bord... Elle se barre dans les herbiers... Je perds le plombs, but du jeu du clip (mais, vous les connaissez, ils ne me coûtent pas cher). Et, enfin, elle rentre dans l'épuisette

  Conclusions

  • Mes nœuds de raccord Corps de ligne (30/100°)  / Shock Leader (tete de ligne 60/100°) sont NULS 
  • Ai-je enfin trouvé le truc pour mon boost maison ?
  • Investissement urgent dans des piques deux à trois fois plus longues. Bricolage possible ?
  • Le D'RIG semble super efficace au moins pour les Frolics, mais le fluorocarbone, c'est de la DAUBE sur les bas de ligne, vive la tresse
  • La cassure, le chenal ? Ben, pour des records et en balançant  des amorçages par dizaines de Kg, peut-être, mais les bordures, c'est amusant et peu coûteux, la preuve

Je fais quoi demain matin ??? ben, tester si ce n'était pas un gros coup de bol. En gros, j'y retourne Clin d'oeil

Allez, je vais au lit, rêver à quoi vous savez....

 LaMagie Mort de rire Mort de rireMort de rireMort de rireMort de rireMort de rireMort de rire etc...

 

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Saône et Loire (71) Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: - - - -

Marne1 caprices, difficultés, rivières sauvages

Votez pour cet article:Je vote pour cet article77
Article de MacoCapa publié le 17 Avril 2009 à 03:35 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 


  

                                                 Sourire       La Marne, une rivière surprenante...       Sourire


         Un poste en  OR  : 

    J'accoste doucement sur la berge, je jette les sacs et pose les seaux. Christophe mon collègue m'avait bien dit que le poste n'était pas spacieux. En effet, il semble bien que le rod-pod ne rentrera pas. Et puis la berge est haute de 3 mètres.

     D'un côté je suis content de voir que ce bief n'est pas une pêcherie ni un dépotoire pour ces soit-disant pêcheurs qui font tant de tort à notre passion...

      Ici c'est vierge  sur pas loin de 2KM. Armé d'une pelle et d'une scie, je me fraie un chemin, j'élague, je terrasse avec comme compagnie une nuée de moustiques prêts pour un festin qui n'aura pas lieu puisque je suis enduit de citronelle! Cool

    En pleine nature        poste en marne    intégration parfaite   

                                           

       Un environnement à prendre en compte:

   Large de 45 mètres en amont et 50/55 mètres en aval de mon spot, la Marne s'écoule vigoureusement dans un lit profond de 3,50m, pas très confortable sauf peut être pour les écrevisses puisque se succèdent zone pierreuse et lisse sablo-caillouteux. Enfin sur ma berge et sur celle d'en face les pentes sont constituées de limon et d'argile  sur lesquelles poussent saules blancs, aulnes et frènes. Evidemment cette végétation sous l'impact  de l'érosion dûe à de  fortes et régulières crues finit ou poursuit sa vie dans l'eau...    Surprise 

 arbres dans l'eau 60 mètres à gauche et 20 mètres à droite          

        Adaptation vitale:      Clin d'oeil

   Je fouille dans mon sac afin de mettre la main sur du 70 centièmes fluorocarbone pour la tête de ligne.          160 g minimun plombs plats et tresse gainée. A la vue de ce que me reserve la session j'amare le bateau sous le rod-pod, l'épuisette dedans. Chaque seconde sera décisive.

     Question amorçage:         

   Il va falloir se la jouer fine, on n'est pas en Seine ici. C'est la Marne et la population de poissons est sans doute différente. Je me laisse descendre au fil du courant et je disperse quelques poignées de bouillettes perso poisson/frolic de 18 et de 24 et un mélange de graines tiger/poids/cahuettes sous chaque obstacle sur 250 métres autour de mon poste. Je suis là pour une semaine, il faut réflechir à moyen terme. Afin de les détourner de leur alimentation naturelle, les poissons doivent absolument en trouver sur toute la zone. Selon mon expérience en rivière, c'est un excellent moyen d'obtenir de bons résultats à la bouillette et cela rapidement. Innocent

 

     Des montages placés stratégiquement:

    Du poste que je pêche j'ai devant moi environ 1,5 hectares d'eau à exploiter. Raisonnablement, tendre mes fils trop en aval est dangeureux. J'opte donc pour deux spots différents:

    Vers l'aval, 2 cannes au niveau de l'arbre noyer mais sur la berge en face à 15 mètres du bord et une au milieu du lit.

   Vers l'amont, le long de ma berge  à 20 mètres  du rod pod, au ras des branches. La dernière à la même distance mais au début du lit.

  Spot amont graine et spot aval bouillette. Les graines dérivant pas mal à cause du courant... En tout cas je couvre toute la largeur de la rivère à 4 cannes. On verra si c'est le bon choix.

 

    Qui  sème des graines (et des bouilles) récolte...  

   Il est 21H00 le temps est calme, doux en ce dimanche soir. Les 4 kilos de graines ont attirés pas mal de poissons blancs qui s'attaquent même aux bouchées destinées aux mammouths. Les touches se succèdent et j'ai rarement  les 4 cannes à l'eau. C'est de la pêche au quiver-tip que je fais et ça ne me plait pas. A tous les coups, les carpes vont flipper de ce remu ménage. Heureusement vers 23H30 accalmie. Je vais enfin pouvoir me reposer de cette journée (trop) bien remplie.

     Barbeaux et chevesnes non-stop       

 Dans mon biwy tout est prêt pour un départ:  centrale sur ON , wadders, lampe, imperméable. Il vaut mieux être bien organiser c'est vraiment la clé de la réussite.

 Pendant que je fantasme, BBBBIIIPPP!!!! Le rouge innonde ma demi sphère. En deux pas j'ai ouvert la tente, mis les wadders, saute les escaliers de terre, monte dans la barque. Le poisson flirt déjà avec l'arbre noyé en aval... C'est la canne dans le lit la plus proche des obstacles qui a démaré. Le combat est très difficile à gérer: Un fort courant et un poisson très très vif. C'est intense et après avoir couper 2/3 branches je dépose dans le triangle d'Alibaba (surnom de mon épuisette) une jolie mirroir avec une queue de compétition...

J'en ai plein les bras mais j'suis heureux, la stratégie paye. 6 heures de présence et first fish. Well, now réamorçage, je replace soigneusement le montage au même endroit avec une big boule de pâte d'enrobage sur le plombs et ZZZOOOUU au Bedchair!!!                     

Pas le droit de se reposer: 45 minutes plus tard Même canne, même effet...

carpe de marne mirroir petite carpe...        mais carpe quand même...

    Un troisième poisson se décrochera dans un obstacle cette nuit là. Au final je ne dormirai presque pas ...

Le lundi sous la pluie (Parodie de Claude François): Le lundi au soleil c'est une chose qu'on n'aura jamais, chaque fois c'est pareil. Quand on est au bord de l'eau, que ça flotte et qu'il tombe des seaux... etc...

    Bref, je ferais que du poisson blanc toute la journée. Je rappelle régulièrement avec insistance; elles finiront  bien par venir. En début de soirée, violent départ devant christophe le courageux qui s'est fait 1h de marche sous la pluie pour venir me voir.  Pas de chance pour lui, il ne verra pas de poissons, je décroche...  Quelque temps après que mon camarade m'ait quitté, de nouveaux poissons aspireront mes bouilles et viendront faire un peu de gymnastique sur le tapis que je leur mets à disposition.

 Big ventre        belle Couleur

 

          ALERTE : Plan hors-sec !!

  Nous sommes mardi matin. J'apprends que des innondations ont eu lieux dans l'est de la France, précisément sur le bassin versant de la Marne et ça se voit. L'eau devant moi monte d'heure en heure et devient trouble. Mon rod-pod fait trempette, je remonte tout d'un étage. Des souches dérivent au grès d'un courant toujours plus fort.Horreur ! ET il pleut toujours. ( Le mardi sous la pluie... lalala...)

  Back-Lead ou scions au ciel, que ce soit des touches (chevesne, barbeau) ou du dérivant, ça sonne dans   tous les sens. Je suis presque étonné je fais encore du départ. Je décide de ne pêcher qu'à deux cannes près de ma berge. Le niveau grimpant sans cesse je commence à remettre en question la poursuite de la session.Triste   L'après-midi, je retire d'ailleurs mes cannes quelques heures...

      

   

  Nous voilà mardi soir, il pleut encore et toujours, je vais me coucher mouillé de la tête aux pieds. A présent le poste est presque complètement sous l'eau. Deux cannes pêcheront cette nuit. C'est amplement suffisant et je ne rappelle plus. J'suis fatigué. En 48H, j'ai déjà 6 carpes et environ 30 poissons blancs à mon actif. Là, j'ai ma dose!! Perplexe

  La nuit sera plus calme que les autres. Je mets au tapis que deux barbeaux de 1,5 et 2,5 kg environ.

  Mercredi 07h00, je constate que la Marne a encore monté de 10cm, soit 80 cm en 24H...  Je combats une dernière carpe qui sera prise en photo à coté du biwy: Plus aucun endroit sec pour poser l'appareil numérique en bas de berge...

      avec un poisson comme ça avant de partir je n'ai, mais alors aucun regret...Sourire

     Du dimanche soir au mercredi matin je totalise 10 départs pour 7 poissons dans l'épuisette. Pour une première sur un secteur cela me va très bien, d'autant que je n'ai pas pêché assidument le mardi avec les conditions défavorables.

Je reviendrai bientôt sur ce poste .... Moqueur

 

 Clin d'oeil      

 

 

            A bientôt pour "Meaux le retour".                               Maco Capa.   

 

 

Thème: Sessions de pêche | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: - - - - - - - - - - - -

Marne le retour. acte 2..

Votez pour cet article:Je vote pour cet article163
Article de MacoCapa publié le 17 Avril 2009 à 03:33 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

 


 

MARNE LE RETOUR "

(second article, voir caprices et difficultées des rivières sauvages)


  Ce n'est pas  sans motivation que j'aborde ce retour sur les berges de la Marne. La météo capricieuse  m'aura presque fait perdre patience.

     Come Back .

           Pour la petite histoire, Meaux est l'une des villes qui m'a vu grandir. A peine sorti de l'école j'allais tremper mes fils dans le canal de l'Ourcq, de Chalifer,  la Marne ou les étangs de la Pierre Collinet... Revenir à l'endroit de mes débuts était comme une confrontation avec moi même : obtenir des résultats bien meilleurs  et constater ma progression... (autant dire que je me suis mis la pression, faut savoir être dur avec soit!) Innocent

           Enfin cette deuxième session en 3 semaines sur ce secteur s'annonce bien. Je suis confiant car j'ai pris 7 poissons en 3 jours la dernière foi (ça aide). Là, mon but est de faire les mammouths du secteur... quoique prétentieuse cette fin  est néamoins le rêve de tous les carpistes. C'est le mien et vous allez voir que sélectionner la taille des poissons on peut essayer!

(voir article précédent "caprices et dificultés des rivières sauvages", il y a un descriptif détaillé du poste et de la stratégie de pêche.).

  Début : Dimanche 22 JUIN 18H.

         Un groupe de jeunes gens fumant je ne sais quoi assis au bord de la Marne me regardent vider mon coffre de voiture et descendre la barque du toit . L'un d'eux me demande ce que je fais (j'ai envie de répondre que je pars skier...  ah les questions stupides...Horreur !). Je leur explique que je vais camper au fond des bois quelques jours... Ils hallucinent d'entendre ça! Moi je frétille à l'idée de me perdre dans le lointain.... 

 30 minutes de navigation et je monte le matos vite fait afin d'être ready for the night...

 ready to go!      le poste n'est plus sous l'eau!

 

              Amorçage : Changement tactique.

      J'avais abordé le poste avec de la graine et de la bouilette de 16 a 26. Cette fois-ci, la sélection est de mise; trop de perturbations occasionnées par la blanchaille et les carpeaux (bruit, agitation, et pas assez de sommeil pour moi...) 

La moyenne des prises était de 8kg environ et comme je suis sùr que le secteur compte aussi du big fish ...  Je vais y mettre les moyens.

 Là, c'est de la bouille de 26 à 40 que je mes dans l'eau. Rappel à la graine sur  un  seul petit spot en bordure.

                      15 kg de bouilles et 6kg de graines.

 

            Les Montages.

180g korda grippa en plombs, hameçon de 2 PB Product, bdl de 20cm en tresse gainée, tête de ligne .... j'ai aussi utilisé un montage dérivé de la pêche au quiver tip avec un plomb de 60g sur potence de 10cm et un bas de ligne tresse fine de 35cm et hameçon de 6 FOX Serie 2. Je ferai d'ailleurs un poisson et une décroche avec ce montage ...               

              Les résultats, ça n'attend pas!     

 

Dimanche soir et lundi matin.         

  Premier poisson 6/7 kg, spot graine bordure.   

 Deuxième 12,5 kg... dans un "profond"  dans le lit de la Marne avec une bouillette de 30, protéine de poisson/cury perso et un pellet solar flottant squid/octo.

  Lundi soir

   Commune de 6 kg env, séduite par une demie bouille fraise de 18 et une demie bouille poisson/frolic de 18 et un pois de fourage sur le spot en bordure.

 

  15,9 kg prise avec une bouille poisson/curry de 26 et une bouille décathlon monster crab de 18. (Et oui...)

 Un combat digne d'un poisson aussi beau. C'est magique la Rivière.  Moqueur

Mardi matin

  8 kg, bouille poisson équilibrée avec flottante monster crabe.

 

Mardi fin d'après midi

           11,7 kg bouille protéine poisson perso de 26 et pellet flottant solar squid/octo.

 

 

    11,2 kg (j'me souviens plus à quoi elle s'est faite prendre).

 

    Mardi soir et mercredi rien de la journée!!!!!!! La pêche se complique! les poissons auraient-ils peur ???? 

Changement de stratégie!!

       Petits appats d'hameçon, hameçons plus petits montage bi-matière fluo/tresse souple et sutout précision sur les hot-spots.

Mercredi soir

    presque 8 kg avec au cheveu un tricheur : pois/bouille potéine de poisson de 18 et cela présenté sur le fameux montage quiver  Clin d'oeil.

 

  Celle-ci regagnera le bentos sans passer par la case "pesée" vraissemblablement dans les 8/9 kgInnocent.

.  (Jeudi fin de la session) 

                          Morale de l'histoire :

      Augmenter la taille des bouilles d'amorçage produit des captures de taille supérieure (10 kg de moyenne).

      Pêcher un "slim spot" graine, constament rappelé par faible quantité a rapporté plusieurs petits poissons même la journée!  

     Pêcher plus technique a permi des prises sur les poissons méfiants.

                  Sourire          Sourire               Sourire                    Sourire                            Sourire                        Sourire              Sourire

  

                 

 

  

 

Retrouvez toutes les fotos dans les albums!

Thème: Stratégie et tactique de pêche | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - - - - - - -

10 pages  «1 2 3 4 5 6 7 8 9 10»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages