Accueil PowerCarp
2633 articles 625 blogs
17963 photos 1398 albums
20 enduros 11 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag marne

Articles de pêche de la carpe associés au tag marne

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag marne

Quitte ou Double Sauvage en Seine et Marne !!!

Votez pour cet article:Je vote pour cet article8
Article de skullcarp95 publié le 16 Août 2010 à 07:10 dans le blog Jimmy du SkC 95
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

C'est en ce vendredi 13 Août 2010, que mon ami Gilles et moi, décidons de partir en session, avec une idée en tête  !!!

       Le défi de ce week-end, été de capturé quelques belle mémères. Une sorte de " Quitte ou Double Sauvage !!! ", sur des eaux vierge, en pleine nature, où les carpes n'ont jamais vu une bille ou très peu.  certaines renfermant, de beau spécimen de carpe. Souvent déserté par les pêcheurs, pour des raisons d'accès difficile ou simplement lié à la difficulté de la pêche dans ces eaux. Pourtant , à force de persisté, ce type de pêche peut s'avérée, très payante !!!

          11h00, le 806 est chargé au taquet, et me voilà partis en direction de la Seine et Marne.

          12h15, j'arrive à destination, un petit bled perdu dans le 77, Gilles m'attend de pied ferme, et décidé plus que jamais, nous chargeons son matos dans la voiture. Après une tasse de café et un petit briefing concernant les lieux, les techniques et les méthodes d'amorçage à adoptées, nous sommes fin prêt à partir, direction..., dans le 77 !!!

          14h00, nous venons d'arrivé, et les lieux sont déjà occupé par un pêcheur du sud ouest, qui nous annonce un verdict plutôt fatidique. Un seul poisson depuis sept jours, dur dur !!!

Tant pis pour cette fois-ci, nous décidons de pêcher l'étang d'à côté, tout aussi sauvage et difficile, mais avec une moyenne de poids un peu plus basse.

          Nous passons plus d'une heure à choisir LE poste idéal pour ces 48 heures. Nous sommes décidés et nous choisissons de pêcher un poste plutôt stratégique, puisqu'il nous offres pas mal de possibilités (arbre immergés, île, bordure, tombant en cailloux, queue d'étang), enfin le top du poste ...

Après un sondage méticuleux..., mauvaise nouvelle, le fond et lisse comme un terrain de foot, quelques variante mais sans utilités possible.

          Pour ma part, sur ce coup je vais me la joué franco !!! Première journée, pêche test, avec 2 cannes face à moi, en extra bordure d'île, eschées de deux tiger équilibrées et accompagnée d'un stick mix de ma fabrication. Une autre sera placée sur ma gauche, à 15 mètres de l'île sur un fond dur et propre, où nous avions remarquer une activité plutôt suspecte. Toujours sous influence de la tiger light, elle sera accompagnée d'un amorçage moyen composé de tiger, de pellets et de maïs.

          Pour ce qui est de la dernière, elle, sera placée à 200 mètres, sur mon extrême gauche, juste avant un arbre mort immergé, dans 3 mètres de fond.  Pour les appât, ben !!! pareil, je suis convaincu du pouvoir des noix tigrées, qui reste pour ma part " la graine d'exception " !!!

Autour de Gilles de placé ses cannes.

          Sur sa droite, la queue de l'étang où l'on peut apercevoir une activités flagrante des carpes, une canne y sera déposée. Face à lui, à environ 100 mètres, une bordure sauvage riche en obstacles, 2 cannes y serons placées. La dernière, à droite de l'île devant un arbre immergé.

          La fin de la journée plutôt venteuse et fraîche, pointe son nez et toujours aucun départ ...pas étonnant, vu la composition et la quantités du benthos dans ce plan d'eau. Je décide alors, pour la nuit, de relancé mes canne avec un  petit rappel d'amorçage aux cas où.

          La nuit commence et passe, tranquillement, seulement deux bips qui je croyais, intempestifs. La centrale m'indique que c'est la canne située à gauche de l'île, sur le fond dur repérer plutôt.

          Il est 5h30 quand enfin, un de mes RX sonne (pour de bon cette fois-ci) et transperce le calme plat de la nuit, je sursaute et croie à une hallucination. Un deuxième bip bip, me sort du bed, je part illico presto au cul des cannes et là que dalle !, rien !, nada !, le hanger n'as même pas bouger.

Truc de dingue !!! Je commence sérieusement à me poser des questions !!!

          Je fait le tour du proprio en deux second, attendant la suite, un demi bip se fait entendre, j'suis au taquet,  je prend la canne directe,  suivit d'un ferrage dans les règles de l'art. C'est pas lourd, mais elle réussie quand même à ce tanquée dans les branche tombante de l'île, se qui m'oblige à la rejoindre en zod.

Arrivé à l'aplomb du poisson, je vois directe le problème, que je résous immédiatement, en cassant un bois mort pour libéré madame.

          je l'épuise, la décroche, une p'tite biz, et hop !!! à l'eau. Je lui chuchota bien sûre... d'appeler sa mère, sa grand-mère et ses tantes, qui elles, sont beaucoup plus imposantes. De retour sur la terre ferme, mon ami Gilles m'attend, on debrief vite fait sur cette prise et direct, je repose la canne.

          Le jour est maintenant levé, bilan de cette nuit autour d'un café, pas lourd...Une seul carpe nous auras rendu visite, une miroir de 3 ou 4 kilos, prise sur une tiger.

          La deuxième journée s'annonçait belle et ensoleillé, mais avec une température, en dessous des moyennes habituels pour un mois d'Août.

          Après analyse de la première nuit, je décide finalement, d'exploité les bordures sur mon extrême gauche, en gardant le spot a gauche de l'île, qui m'as déjà donné satisfaction et l'arbre immergé, situé à 200 mètres, lui aussi sur la gauche.

En vue, une trouée dans des arbres en surplomb, situé à environ 160 mètres, dans une zone très calme au fond propre et une tache de cailloux repérée plutôt à la canne.

          Pour ce faire, 5 mètres de Quicksilver sera monté sur les deux cannes les plus exposées aux obstacles, quand au deux autre, une simple arraché en amnésia suffira. En ce qui concerne, les bas de ligne, j'ai opté pour des hameçon wide gape taille 4 de chez Korda,  sur une tresse gainée soigneusement dénudée au dessus de l'œillet de l'hameçon, permettant ainsi, de présenté mon esche le plus naturel possible. Un mélange de souplesse,de rigidité, et de solidité, le top selon moi,  pour une présentation optimal des appât équilibrés.

          Nos montages seront replacés avec minutie, toujours accompagnés de tiger équilibrées avec la preuve que les carpes passeront par là pour ce nourrirent,  j'ai pus apercevoir sur les bordures, des gammares, des dressènes en masse, accrochées aux racines immergées, misent à nue par les carpes à la recherche du festin, qui dans le cas présent était plus que probable.

          L'après - midi fut mouvementé, par l'arrivé de quelques brèmes sur ma canne  située à gauche de l'île, qui se goinfraient de mes graines.

 Le soleil s'étant pointer, nous avons gardé le moral et  replacées  les cannes à trois reprises. Gilles, quand à lui, nous feras l'honneur en début d'après midi, de posé sur le tapis une jolie commune taillé façon missile et qui nous auras donnée du fil à retordre, en se nichant sous un arbre à ras de la flotte (galère garantit en zod).

 

 

Vers 19h00, surprise, Biiiiiiiiiiip !!! la canne placée sur l'arbre immergé s'emballe !!! le hanger au taquet, mon RX régler sur vibrations niveau 4 (à 200m, il faut être très précis), se met à chanté la marseillaise !!!

 

Je me saisis de la canne un ferrage robuste sera nécessaire, elle est dessus, de loin difficile d'évalué la taille, je décide alors d'allée au contact avec le zod. Elle réussira finalement pendant le combat à rejoindre cet obstacle. Arrivé sur place,  je la sent au bout de ma ligne mais impossible de la dégagée, ça m'agace de la savoir tanquée sans pouvoir faire quoi que ce soit, d'autant plus qu' elle a l'air plutôt belle.

Bilan, une casse majestueuse..., elle auras eu raison de moi...snifff !!!

 

Cette deuxième journée ce termine sans trouble,  nous sommes rassasié d'un bon repas et la tasse de café à la main, nous observons la nature calme et paisible. L'eau ressemble à un miroir gigantesque, une beauté abstraite, que l'on  garde dans un coin de sa tête pour se rappeler ce qui nous lient à cette passion et qui parfois nous obsède ...

 

La nuit tombé, il est l'heure de rejoindre nos beds, pour un voyage au pays de Morphée. Après plus d'une heure de discussion sur la science des appât nous tombons littéralement !!!

 

Le sommeil fût bref..., puisque vers 2h30, heure local, une carpe en avait décidée autrement, toujours la canne de l'arbre mort, ce coup-ci, pas de surprise, j'avais pris soins de reposé le montage quelques mètres avant l'obstacle et de changer mon montage, pour un  coulissant, ce qui m'as permis de ne pas avoir de latence au niveau de la touche.

 

Je ferre !!!, elle est dessus, je la dirige d'une main de fer pour l'éloignée du moindre bois mort, elle rejoint le milieu de l'étang sans embrouille, ouf !!!

Moment crucial !!!

 

Elle est sur ma zone de combat, le plus dur reste à finir, les rush vifs et sec des madame mettent à rude épreuve la canne. c'est une belle carpe, pas un monstre, mais une miroir puissante et sauvage, qui accusera au final 14 kilos !!!

 
Voici la belle !!!, du haut de ses 14 kg, elle fut très combative !!!


          Gilles s'étant lever entre tant me tandis l'épuisette, pour plus de liberté de combat, j''ai du monté dans le zod qui était amarré entre nos deux rod-pod. Juste le temps de tendre un bras pour attraper l'épuisette, qu'elle me lâche un rush surpuissant dans l'autre bras, j'ai failli en perdre ma canne !!!

          Épuisette en main et après moult refus d'obtempérer de Madame (ce qui aurait pu lui couté 3 ans ferme et 2 ans de mise à l'épreuve), une négociation à pue être engagée avec celle-ci, qui c'est ensuite rendue tiger au dents (pharyngiennes bien sûre !!!).

          Un YES !!! sortit de ma bouche instantanément. Suivi d'une mise en sac soigneuse et sécuritaire pour la carpe. Une poignée de mains à mon ami, une petite réaction à chaud, repose de la canne et retour au dodo...

          Notre dernière nuit se termine, aucun signalement de carpes à l'horizon... Le sommeil nous emporte doucement, je repense au combat, les émotions qu'il m'a procuré !!! et je m'endors avec le sentiment profond d'avoir vécu un moment magique à 100%, une moment intense et sauvage, un rapport unique, entre l'homme et la nature.

          Au réveil , pas surpris de voir la pluie, vu le temps du weekend qui était à tendance dépressionnaire... Vers 13h30 nous décidons malgré la pluie, de remballé le matos afin de partir au plus vite. Trempé, mais matos remballé, c'est le temps de la pesée !!!

Nous remontons la nerveuse prise quelques heure auparavant sur le tapis, j'essaie de sécurisé la miss un max pour ne pas qu'elle se blesse et l'arrose abondamment afin de la déstresse un peu...

Elle se calme et c'est le moment de prendre la photos, toujours sous la pluie, clic, clic, et en un déclic, regagne ses eaux d'un turquoise magnifique !!!

C'est ainsi que cette session s'achève ...

         Malgré, le peu de carpes piégées pendant notre session, nous nous sentons privilégié d'avoir pu capturé une infime parti, de ce cheptel inconnue ou méconnue, que renferme ce genre de plan d'eau sauvage. Nous repartirons enrichie de cette expérience, et nous garderons en tête, les moment partager sur ces eaux.

Ce n'est que le début d'une grande émotions à partagé, avec tous le pêcheurs qui se reconnaissent...

Nous reviendrons !!! , En Octobre, c'est promis................ peut être pour une deuxième partis qui sait !!!

JIMMY.P                

Thème: Destinations et lieux de pêche | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 6 commentaires
Tags: - - - - -

Les grands moyens

Votez pour cet article:Je vote pour cet article11
Article de marcus77 publié le 27 Novembre 2009 à 22:53 dans le blog pêcheur tout simplement
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email
 

     Profitant d'un rabais exceptionnel de la rivière marne prévu pendant deux semaines

  (pour travaux sur les barrages), les  membres du bureau de notre association ainsi que quelques pêcheurs, se sont mobilisés  pour libérer le bras de rivière situé au centre du parcours de pêche de nuit des arbres qui obstruaient sont lit.  Certains, tombés depuis la tempête de 99, nous ayant résistés à plusieurs reprises commençaient déjà à retenir les sédiments et  à provoquer l'envasement.

 

Cette fois devait être la bonne, après quelques jours pour laisser aux berges le temps de sécher un peu, nous arrivons sur le terrain, bien décidé à utiliser notre arme secrète :

 

 

 Didier notre garde pêche multifonction : Super équipé... Super motivé .... A qui rien ne résiste.

 

 

 

 

 

 

 

On coupe, on attache, il tire.

On tronçonne, il transporte, on brule.

 

 

 

 

Deux jours complets d'efforts  pour nettoyer le bras. Déjà on pense à attaquer d'autres chantiers plus loin sur la rivière pour le weekend prochain, mais le retour de l'eau à son niveau normal plus tôt que prévu, ne nous en laissera pas le temps.

Dommage,  il  reste encore tant de travail.

Mais carpes et brochets pourrons revenir se mettre à l'abri des crues.

Voilà un exemple du travail de notre association.

 

 

Dans vos régions, vos AAPPMA ont surement besoin de bras pour effectuer des travaux identiques,

        Pensez à leur donner un coup de main.

                                   Merci pour elles.

PS :

Quand vous passerez  faire une session chez nous, n'oubliez pas votre permis et évitez de rouler dans les cultures, pour la plupart elles appartiennent à notre garde et il n'aime pas qu'on abime son travail.

Et encore merci à Phil pour ses photos.

 

                                               Marcus                       Philosophie pêcheur tout simplement

Thème: Environnement et nature | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 7 commentaires
Tags: - -

Réunion à la Fédération de Seine et Marne

Votez pour cet article:Je vote pour cet article24
Article de MacoCapa publié le 22 Novembre 2009 à 20:03 dans le blog Maco Capa. Philosophie Carpiste. 77.
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Blog de Maco Capa "Philosophie Carpiste"


Réunion des AAPPMA de Seine et Marne à l'initiative de la Fédération Départementale

 

 

Samedi 21 novembre 2009 une réunion informative et consultative a regroupé les acteurs de la pêche en Seine et Marne. Invité par Marc Leloup, Président de L'Association Agréée pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques de Varreddes-Germiny-Congis, j'ai pris part aux débats. Il est important que la voix des Carpistes soit entendue dans les instances décisionnaires. Je remercie à cette occasion l'écoute des présidents et des représentants des pêcheurs présents.

Léopol Sarteau (premier plan), Président de la Fédération du 77 nous a présenté l'objet des travaux entrepris pour améliorer ou faciliter l'accès à la pêche en Seine et Marne mais également en France.  >>>>

 

 

 

  • Possibilité de rejoindre le groupement EGHO (en quittant l'alliance nord).

En 2011, après vote définitif, il est très pobable que la Seine et Marne rejoigne l'EGHO. Par ailleurs, il est bon de rappeler que notre département est le seul d'Ile de France à ne pas en faire partie.  Depuis l'UPIF nous étions donc restés en marge du regroupement Francilien, la réciprocité n'étant pas favorable à l'économie fédérale départementale.  Le timbre EGHO sera facultatif, ainsi les pêcheurs pourront aquiter leur carte classique et seulement, en cas de besoin, ajouter ce timbre (environ 20 euros) et accèder à plus de 32 départements...

Les avis sont favorables pour cette démarche. Une avancée simplifiant la pêche... Nous en avons bien besoin. Autre simplification les dates d'ouvertures/fermeture.

  • Uniformisation des dates d'ouverture/fermeture pour le brochet et la première catégorie.

La disparité entre les départements enjendre une complexité néfaste au développement de la pêche. Tel est le constat que les Fédérations ont fait ces dernières années. Ainsi à titre d'exemple une berge appartenant à un département était autorisée alors que la berge en face, ne l'était pas. Les ingénieurs, présidents d'AAPPMA et pêcheurs, sont  majoritairement en accord; la date d'ouverture/fermeture généralisée est favorable... Ne nous en privons pas!

  • Simplification dans la gestion des cours d'eau

Partons d'un constat :

 - Les petites AAPPMA ont bien souvent des difficultés pour trouver des membres de bureau, des gardes...

- Avec  très peu moyens il est difficile d'agir.

- Une petite structure n'a que peu de poids et est ignorée des collectivités locales.

- Les enjeux et les missions confiées aux AAPPMA sont grandissantes.

- Un tissu associatif  trop complexe est incohérent avec la mission intiale d'une AAPPMA.

Ansi il est souhaité un regroupement des associations. A mon avis, une restructuration par logique hydrographique est pertinente, elle permettrait un contrôle, des actions  en parrallèle avec les syndicats de rivière. Je suis certain que des intérêts différents, avec des financements différents, des structures gérant ces eaux doivent travailler en commun sur les fonctions  "Gestion et Protection des Milieux". Pour avoir été technicien au SIAAM (Morbras), je peux affirmer que l'enfermement politique peut conduire à des dérives négatives desservant l'intérêt commun.  Les AAPPMA doivent avoir les moyens d'intervenir dans les actions des autres acteurs de l'eau de façon consultative obligatoire. Les fédérations de pêche départementales doivent, au même titre que l'ONEMA, l'AEV (Agence des Espaces Verts) ou encore les ENS (Espaces Naturels Sensibles) avoir des commissions spécialisées dans les gestion des milieux. L'expertise des fédérations a une expérience fondamentale tant dans l'analyse sociologique des usagers de l'eau, que tant dans la connaissance de la biodiversité aquatique. 

 

  • Présentation des objectifs des SDAGE

Depuis 20 ans des solutions de maîtrise des écosystèmes aquatiques ont été justement pensés, mais les mises en oeuvre se faisaient attendre. Les renforcements de loi sur l'eau, les directives cadre européennes ont bien du mal à se faire appliquer. Il est présenté les points essentiels comme l'effacement des ouvrages inutiles et nuisibles aux migrations, les objectifs d'amélioration de la qualité des eaux(...).

 

Une Commission " pêche spécifique" a été mise en place, René Charles Allard en est le reponsable (ci-contre).

Il m'a été suggéré à plusieurs reprises de faire partie de cette commission. Ainsi je souhaite, au titre de carpiste, de technicien en réablilitation des espaces naturels spécialisé sur les milieux aquatiques, rejoindre ce groupe de travail. J'ai présenté ma candidature afin de faire entendre la voix des carpistes. Les nombreux échanges avec Frédéric Babec ( représentant Ile de France du GN Carpe), les différents acteurs du monde de la pêche, sont encouragants.

 

 

Je profite de cet article pour vous annoncer un projet de Rencontre Carpiste au Naturel; de réaffirmer ma position de défendre la pêche de nuit, de favoriser le domaine Public pour que nous, carpistes, nous puissions y vivre notre passion en harmonie avec la nature et les autres usagers de l'eau.

 

 


 Adresses Utiles

Fédération Française de Pêche Sportive au Coup (FFPSC)
3 Impasse Lorailler - 27600 GAILLON
Tél. 02 32 53 03 35 - Fax 02 32 53 77 12
E-mail :
jdupuis@ffpsc.fr - Internet : www.ffpsc.fr

 A.A.P.P.M.A. "Varreddes Germigny Congis"
 Président Marc Leloup.  
Pêche autorisée sur une longueur de 1650 m sur le lot M 18 en rive droite, Du P.K. 121.250 (50 m en aval du pont de Germigny L'Evêque au P.K. 122.900 (890 m en amont de la pointe amont de l'Île Francon) sur la commune de Varreddes       e-mail:  aappmavgc@orange.fr
Réf : Arrêté N° 2008/DDAF/SFEE/102 (valable jusqu'à révocation)

Mouvement "Philosophie Carpiste" 

Carpiste au Naturel, rencontre halieutique, conseil en aménagement de berge. Maco Capa

Maco Capa :   Tél.  06 16 07 02 44      e-mail : MacoCapa@hotmail.fr

Fédération Française de Pêche à la Mouche et au Lancer (FFPML)
73 Quai Auguste Deshaies - 94854 IVRY CEDEX
Tél. 01 45 21 01 69 - Fax 01 46 71 25 59
E-mail :
siege.ffpsml.fr@wanadoo.fr - Internet : www.ffpml.com

Fédération Française des Pêcheurs en Mer (FFPM)
Résidence Alliance, Centre Jorlis - 64600 ANGLET
Tél. 05 59 31 00 73 - Fax. 05 59 63 67 26
E-mail :
feder.pecheurs.mer@wanadoo.fr - Internet : www.ffpm-national.com

HandiPêche-France
114 rue E. Leguillermic - 94290 VILLENEUVE LE ROI
Tél. et Fax : 01 45 97 36 63

Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA)
Immeuble "Le Péricentre" - 16 avenue Louison Bobet - 94120 Fontenay-sous-Bois
Tél. 01 45 14 36 00 - Fax 01 45 14 36 60
E-mail :
dg-mcp@onema.fr

Fédération Nationale de la Pêche en France
et de la protection du milieu aquatique

17 rue Bergère - 75009 PARIS
Tél. 01 48 24 96 00 - Fax 01 48 01 00 65
E-mail :
fnpf@federationpeche.fr

Thème: Associations et clubs carpistes | Département: Seine et Marne (77) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: - - - - - - - - - -

Première session en privé: l'etang des marraines

Votez pour cet article:Je vote pour cet article49
Article de ardennecarpe publié le 15 Mai 2009 à 14:05 dans le blog ARDENNECARPE
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

                                            l'etang des marraines

Une peche de six jours sur l'etang des marraines, une sablière située à saint-just-sauvage dans la marne. En fait notre première session en privé, et quelle session! nous y avons arraché tous nos record!

 

Ca y est enfin! depuis le temps que l'on attendais ça, moi et mon pote de peche Romain nous sommes devant l'entrée du domaine de la Ferme des Tommelles, un ensemble d'etang dedié à la peche sportive. Cette session qui durera six jours du 25 avril au premièr mai est le cadeau que nos deux compagnes nous ont offert à noel, j'en profite pour remercier à nouveau Amelie et Noemie pour ce super cadeau, on est vraiment gaté!

Francine la gérante des lieux  nous accueil et nous emmene sur les postes 1 et 2 de l'etang des marraines, celui-ci fait 11 hectares, il possede un cheptel impressionant en carpes mais aussi des esturgeons (dont le plus gros avoisinerais les 40kg) et quelques silures. Je debuterais la session au poste 1, il permet de pecher une ile  alors que mon collegue pechera le poste 2 qui donne sur le large. aprés un rapide sondage on remarque que les fonds sont irréguliés avec quelques haut-fonds et une nette cassure à environ 70 metres du bord. La peche se fera en spot avec de petites bouillettes au gout carné et quelques poignés de micro-pellets en amorçage et une petite bouillettes equilibré du meme parfum sur le cheveu, le tout emmené au bait boat pour plus de précision.Les poissons ont l'air present sur nos postes et nous assistont à plusieurs sauts devant nous et aussi au niveau des iles. Mon premier montage est deposé sur la gauche de l'ile en extreme bordure dans moin d'un metre d'eau. Pas le temps de monter ma deuxième canne que la premiere deroule déjà! Malheureusement je casse au bas de ligne aprés quelques secondes de combat, se sera d'ailleurs la seule casse à deplorer durant toute la session. Pas grave, je replace rapidement le montage au meme endroit, on est confiant car les carpes continuent d'eclater la surface de l'eau régulierement sur nos postes, celles ci semblent concentrées à cet endroit de l'etang. Un deuxième montage rejoint l'extremité droite de l'ile dans 1,80 metres d'eau. pendant ce temps la canne de gauche se remet à derouler, je sors le premier poisson de la session, une miroir d'une dizaine de kilos,cool! Durant cet aprés midi les cannes situées aux deux extremités de l'ile demareront regulierement jusqu'à la nuit avec une moyenne de poid allant en augmentant notament trois miroirs de 15.5, 17 et jusqu'à 19 kilos, mon nouveau record personnel, ça commence vraiment trés fort.

                                   19 kilos                                                                       17 kilos

Le poste de mon pote reste beaucoup plus calme jusqu'au lendemain matin ou il enchaine deux déroulés pour une miroir de 14.5 kilos et une commune de 12 kilos. De mon coté je sort deux autres poissons dont une commune de 14 kilos sur un pellet équilibré de 16 mm déposé dans la cassure. dans la matinée j'ai une  nouvelle déroule sur le montage situé à droite de l'ile, je ferre, le poisson est puissant et use de sont poids pour combattre, c'est un combat tout en force et j'ai le bras en vrac à force de tirer sur ce poisson. Mais celui-ci finit par se rendre aprés de longues minutes et c'est une commune enorme qui entre au fond de l'epuisette. A la vue du poisson je me rend compte que j'ai realisé un beau coup de ligne, le verdict du peson ne fait que confirmer: 22 kilos! Record à nouveau battu, pour une superbe commune en plus, que du bonheur!

                                        

                                                                          22 kilos commune

Après toutes ces émotions je decide de tenter ma chance à l'esturgeon, j'ai lu sur internet que le chorizo ne les laissaient pas insensible et permetait de selectioner. J'eche donc un petit morceau de cette saucisse sur mon cheveu que j'additionne d'un bout de liège pour le faire flotter de la longueur du bas de ligne, je place ensuite le montage dans la cassure à l'endroit le plus profond de mon poste. A peine 15 minutes plus tard j'ai une touche un peu bizarre sur ce fameu chorizo, le swinger descend puis remonte rapidement mais sans dérouler comme le ferait une carpe. Je ferre, le poisson est au bout mais se decroche presque aussitot. Tant pis, je replace le piege au meme endroit et une heure après à nouveau la meme touche bizarre, referrage et là le poisson est bien au bout, celui-ci est très puissant mais je parviens à lui reprendre quelques metres de fils petit à petit, arrivé à une dizaine de metres du bord les choses se compliquent, l'esturgeon (car s'en est bien un) ne compte pas se rendre aussi facilement, il il me fait des rushs de folie me reprenant parfois plus de 20 metres de fils sans que je ne puisse rien faire, c'est vraiment une locomotive, le frein de mon emblem n'a jamais autant fumé! Se n'est qu'après 25 minutes d'un combat enorme que la bete se rend, epuisée. L'esturgeon est un poisson fragile, et sur les conseils de Francine toutes les manipulations du poisson se feront dans l'eau, pesée et photos comprises. En tout cas c'est un magnifique baeri de 25 kilos que je vien de prendre, trop bien! Après une courte seance photo je resterais 20 minutes à le ré-oxygener avant qu'il ne reparte de lui-meme.

                                         

                                                             esturgeon baeri de 25 kilos

Après tout cela trois nouvelles carpes se ferons prendre jusqu'à la nuit sur les cannes pechant l'ile dont une miroir de 15 kilos. De son coté le poste de mon pote Romain est calme jusqu'à trois heures du matin ou une franche deroule sur sa canne située sur un haut fond nous reveil en sursaut. Prise de contact, le poisson est costaud et se sert de son poid pour combattre, ça a l'air serieu, mais après une quinzaine de minutes de lutte il finit par se rendre et entre dans le filet. C'est une miroir, elle a l'air vraiment grosse et effectivement le peson confirme: 20 kilos tout rond! C'est au tour de mon pote de battre son record personnel, ça devien vraiment une session antologique!

                                         

                                                                             20 kilos

Le lendemain 8 heures, déroule sur une de mes cannes pechant l'ile, encore un super combat et encore un super fish: miroir de 18 kilos, le collegue sort une 12 kilos dans le meme temps.

                                         

                                                                               18 kilos

 Cette journée sera une nouvelle fois bonne pour moi avec une dizaine de poisson sortis, dont une commune de 14 kilos.

                                        

La plupart se font piéger par les montages situés au bord de l'ile. La nuit suivante, nouvelle deroule sur un montage situé à l'ile, je ferre et après un nouveau combat de titant, je me rend compte que je viens à nouveau de prendre un poisson de dingue: c'est une lineaire de 16 kilos qui est alongée sur mon tapis de reception, elle est magnifique, par contre les photos sont faites de nuit car les sacs de conservation sont interdit sur le domaine, et se n'est peut-etre pas plus mal pour la santé des poissons.        

                                               

                                                                     lineaire de 16 kilos

Je prend deux autres poissons cette nuit là, deux miroirs de 13 et 16 kilos. Nous sommes mardi, midi approche, c'est bientot le milieu de la session et il est temps d'echanger nos postes, je me retrouve sur le poste 2 alors que Romain va heriter du poste 1 avec la fameuse ile si productive. Nous avions prevu de de faire ca si un des postes se revelait plus productif que l'autre, et c'est clairement le cas. Comme cela c'est equitable et c'est normal entre potes de peche.

On peut dire qu'il entame la peche sur l'ile en fanfare puisque son premier poisson sur ce poste est une magnifique fully scaled de 14 kilos, trés beau poisson encore une fois.

                                      

                                                                    fully de 14 kilos

Il enchaine ensuite les départs tout l'aprés midi avec six poissons dont deux miroirs de 17.5 et 18 kilos.

 Mercredi est de la meme trampe avec sept poissons touchés, tous sur l'ile, notamment une miroir à 17 kilos, ainsi que jeudi avec 5 deroules et dans le lot 3 miroirs de 16, 17 et 17.5 kilos! quelle peche!

 

Le vendredi, qui sonne la fin de la session permet à Romain de sortir ce qui sera les deux derniers poissons de la sessions, deux miroirs de 10 et 17 kilos

                                         

De mon coté, durant mes trois jours sur le poste 2, cela aura été le calme plat, les poissons qui étaient déjà discrets ont visiblement quittés le secteur et se sont contentés de rester autour des iles. tant pis, ma peche était de toute façon déjà faite et mon pote en grand seigneur m'a laissé tirer sur quelques fishs pendant ces trois derniers jours histoire que je ne perde pas la main et je l'en remercie!

 

Pour  résumer cette session: 56 carpes prises pour une moyenne de 13 kilos, plus grosse commune à 22 kilos, plus grosse miroir à 20 kg, 18 poissons au dessus de 15 kilos pour un poids total supérieur à 720 kilos de poissons, sans compter un esturgeon de 25 kilos et 4 silures de 5 à 11 kilos.

C'est vraiment une session qu'on est pas prés d'oublier, avec des poissons superbes et en pleine santé qui nous fesais à chaque fois des combats de dingue, meme si je pense qu'on a eu la chance de tomber sur le poste ou se  tenait le poisson, et que la peche et certainement plus simple qu'en secteur public de par la densité de poissons, on a su en profiter et se faire plaisir pendant les 6 jours de cette session, et tout cela dans un cadre superbe en plus.    

 

            

 

               

-

            

 

 

                                   Une chose est sure, ferme des tommelles nous reviendrons!

Thème: Sessions de pêche | Département: Marne (51) Lien permanent | Voir les 8 commentaires
Tags: - - - - -

4 pages  1 2 3 4»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2018 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages