Accueil PowerCarp
2634 articles 627 blogs
17983 photos 1412 albums
8 enduros 0 annonces
5063 vidéos 74 lieux

Affichage de la liste des articles sur la pêche de la carpe associés au tag bouillette

Articles de pêche de la carpe associés au tag bouillette

Flux RSS des articles de pêche de la carpe associés au tag bouillette

Automne 1ere session .

Votez pour cet article:Je vote pour cet article34
Article de Nico2Renn publié le 22 Septembre 2009 à 18:25 dans le blog N2R
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Les feuilles jaunissent et tombent, les températures sont en baisse, l'automne se déclare et pour entamer cette saison Arno et moi décidons de nous lancer pour une session de trois nuits sur notre plan d'eau habituel.

La voiture chargée la veille nous décollons sur les coups de 6 heures de chez moi pour arriver sur les lieux une demi heure plus tard. En arrivant nous constatons que le niveau a encore baissé, les bons spots sont encore plus évidents... hauts fonds, tas de pierres, bancs de moules etc... mais malheureusement pour la plupart à découvert donc impèchable. Nous en profitons pour prendre quelques photos qui nous servirons au printemps prochain quand le niveau sera redevenu normal.

Il est 7h00 et après un peu plus de 20 minutes de marche nous arrivons enfin sur notre poste. Le campement est monté suivi du matériel. Nous amorcons la zone, une sorte de goulet au milieu du plan d'eau qui le sépare en deux parties d'environ 30 hectares chacune, un coin où les poissons passent régulièrement. C'est un secteur ou la nourriture naturelle est bien présente comme en témoignent ces photos.

 

Coté appats nous avons opté pour les mêmes billes que la derniere fois (Croquettes/Sardines) à un petit détail près, nous avons ajouté du bird-food à la préparation. Quatre kilos de 16mm pour l'amorçage et 500 gr de billes entre 20 et 35mm pour l'eschage. Pour donner un petit plus à l'amorçage, nous le trempons à l'huile de sardine.

11h30: Les lignes sont à l'eau depuis deux-trois heures et nous enregistrons notre premier départ, une touche fulgurente qui nous surprend tous les deux! J'empoigne la canne et commence à récuperer du fil. Le poisson se défend comme un diable! C'est toujours le meme plaisir, on ne s'en lasse pas! Elle nous fera quelques misères dans les autres lignes avant de venir s'échouer dans l'épuisette. 8 kilos au peson, la belle a succombé à un montage double bouillette 22/16mm... Petite photo et remise à l'eau dans la foulée.

 

Le reste de la journée est très calme et ce n'est qu'à 20h00 que nous aurons un second départ. Ca ne parait pas très lourd là non plus, et nous aurons la confirmation 5 minutes plus tard à l'épuisette, commune de 6 kilos longue et fine.

 

La nuit passe et rien ne se passe... jusqu'à 7h30, quelques bips me font sortir de mon bed-chair. Je saisis la canne entre deux montées de l'écureuil et prends contact. Là ça a l'air plus coriace! Le poisson cherche à prendre le large, elle ne vient pas aussi facilement que les deux premières. Elle nous fait le coup classique dans les autres lignes mais je parviens quand meme à éviter les sacs de noeuds. Joli poisson bien combatif, commune de 10 kilos qui m'a donné du fil à retordre!

                           

Nous prenons un petit dèj et relançons les lignes avec de nouveaux appats.

10h30: C'est chez Arno que ça repart cette fois ci. Etant juste derriere, il saisi la canne instantanément, le poisson est nerveu mais pas très lourd, il mettra moins de 5 minutes à mettre au sec cette petite nerveuse. Un poisson de 5 kilos Miroir qui reprend le chemin de la liberté à peu près aussi vite qu'elle a pris le chemin de l'épuisette!

 

S'ensuit une série de décroches, la première à 12h15, la seconde une demie heure plus tard et une troisième en fin d'après midi vers 17h00. C'est le genre de galère qui vous fait douter à mort sur la qualité de vos montages! L'heure qui suit est consacrée au changement des bas de ligne. Toutes les cannes y passent, hameçons neufs et cheveu adaptés au quart de poil à la taille des esches...

 

 

 

L'amorçage suivant ne doit avoir lieu que le lendemain matin pour des raisons de quantité et il y a eu du passage sur le coup dans la journée, peut ètre que tout a été nettoyé donc nous garnissons nos lignes de chapelets de billes sur fil soluble.

 

 

 

 

 

21h00: Nous sommes autour d'un bon p'tit plats de saucisses aux lentilles lorsque l'un de mes detecteurs s'enrage. Je chope la canne et ne sent que très peu de résistance. A ce moment là, je pense avoir soit une brème ou soit une tanche..

Un poisson qui arrive très vite au filet et finalement, c'est bien une petite carpe ou... un carpeau devrais-je dire. Pas plus de deux kilos, nous n'avons pas pris la peine de la peser, décrochage et remise à l'eau immédiate.

 

                     

 

21h40: C'est cette fois chez Arno que ça part. Un poisson déja plus combatif mais toujours pas monstrueux! Encore un poisson qui arrive vite à l'épuisette sans trop poser de problèmes...

Carpe miroir de 6,500kg déja piquée vue les nombreuses rougeurs dans sa gueule.

 

 

 

 

23h50: Rebelote chez Arno mais même topo, une touche pas très franche qui se solde par un poisson de 5,500 kg peu combatif.

Ca en deviendrai presque désespérant tous ces petits poissons! Où sont passées les 10 kilos et plus? Nous ne sommes pas non plus à plaindre nous prenons quand même quelques poissons, ça pourrait être pire!

En tout cas, quand l'automne sera bien avancé et que nous chercherons en priorité les plus grosses, nous saurons où ne pas aller. Visiblement avec la descente des eaux, les gros et moyens sujets ont rejoints les parties plus profondes du lac.

 

 Le reste de la nuit est calme, pas la moindre touche et nous nous réveillons sous une pluie fine. Après un petit dèj nous réamorçons la zone et relancons les huit lignes.

Le départ suivant n'interviendra qu'à 16h30, encore un carpeau d'environ 4 kilos sur une ligne pourtant eschée de deux billes de 26mm! Petit poisson glouton qui non seulement a pris ces deux grosses billes mais avec, les quatre bouillettes du fil soluble...

Après ce départ, nous envoyons tout ce qui nous reste d'amorçage pour les dernières 24 heures.

 

 

 

 

2h15: La nuit est déja bien avancée et nous attendons les départs derrière nos cannes.

Ca repart encore chez Arno sur une ligne qu'il avait lancé très loin en s'avançant dans l'eau. La carpe est à plus de cent metres et lui procure pas mal de sensations! Ce coup là il nous aura fallu une dizaine de minutes pour en venir à bout. Un poisson certes pas très gros mais bien combatif, Miroir de 7 kilos... cool quand même! 

 

 

3h30: Ca déroule de nouveau mais chez moi cette fois, le poisson se défend bien avec de bons rushs arrivé à 20 metres du bord. C'est encore une jolie commune de 8 kilos qui a la morphologie d'une carpe de rivière.. Petite photo souvenir et hop à l'eau!

 

5h00: Trois détecteurs sonnent simultanément, on se précipite vers les cannes et nous constatons que les bannières sont détendues... On entend sur notre gauche ce qui ressemble à un galop... Nous comprenons de suite qu'il s'agit d'une bestiole genre chevreuil ou sanglier qui s'est prit les pattes dans nos lignes. Le lendemain matin nous découvrirons des traces de bêtes partout devant les cannes, en fait il devait s'agir d'une petite famille de sanglier... Nous retendons tout ça et retournons dans nos beds pas trop rassurés!

 

Après cette fausse alerte, rien ne viendra perturber notre sommeil pour le reste de la nuit. Au réveil, les cannes sont relancées pour les 12 dernières heures. Nous balancons par la même occasion le reste de nos bouillettes d'eschage car à partir de ce moment, toute canne qui démarre ne sera pas relancée.

9h00: Une canne déroule au milieu. Le poisson est allé s'enfuir à l'extremité gauche de notre coup passant par la même occasion par dessus trois lignes semant un bordel que vous imaginez! On finit par l'en sortir tant bien que mal, en baissant les scions et elle s'échoue finalement dans le filet après 10 minutes de combat stressant. Nous découvrons sur le tapis une magnifique tarte aux pommes, un écaillage vraiment joli... 8 kg au peson.

 

Il faudra attendre 13h00 pour avoir le dernier départ, c'est Arno qui s'en charge et c'est encore un poisson qui cherche à s'enfuir sur la gauche. Pas évident avec toutes ces lignes... En se rapprochant de la berge elle se met à faire des allers-retours et à reprendre une dizaine de mètres à plusieurs reprises. Un poisson qui à la peche! En quelques minutes elle rejoint le tapis et nous la pesons. Verdict entre 7,5 et 8kg, pas très grosse mais un sacré potentiel de puissance, de l'énergie à revendre quoi!

C'est sur ce poisson que notre session s'achève, nous rentrons avec le sentiment d'avoir fait une bonne session mais il manquait tout de même quelque chose... des poissons plus gros, le gabari au dessus!  Ce sera justement le but de notre prochaine session courant Octobre l'un des mois, si c'est pas "LE" mois le plus propice de l'année pour les plus grosses! Un appat de bonne qualité, de bons repérages des fonds et un peu de chance devrait faire l'affaire, c'est ce que nous verrons!  

  -N-

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 11 commentaires
Tags: - - -

Conserver les bouillettes sous vide

Votez pour cet article:Je vote pour cet article17
Article de LaMagie publié le 14 Septembre 2009 à 09:08 dans le blog LaMagie :Pêche carpe entre potes à Mâcon
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Je conserve mes bouillettes de deux façons : soit dans des seaux avec du gros sel, soit au congélateur.

La congélation me semble la meilleure méthode, par contre, je dois négocier la place à chaque séance de roulage Clin d'oeil !

Je me suis posé la question pour mettre les sacs sous vide Perplexe. Cela prendrait moins de place, et les billes seraient encore mieux conservées.

Je vous propose de découvrir la méthode suivante, qui me semble assez facile et sans investissement Sencuré

 

 Le matériel est simplissime :

Des sacs de conservation (de 3 à 6 litres), de qualité pas trop faible car ils doivent rester assez costaud à la manipulation (les sac avec zip sont parfait, de plus, ils pourront se refermer après ouverture)

Un aspirateur

Un fer à repasser, après avoir promijuré que vous en prendrez grand soin

Une feuille de papier (pour protéger le fer)

Un petit tuyau, (idem pour aérer les aquariums)

 

 

 

 

 On commence par préchauffer le fer, à 180 dégrés, soit position **

 

 

 

 

 

 

On pèse la quantité

 On rempli le sac, on applati pour n'avoir qu'une seule épaisseur de bouillettes

On laisse 2-3 centimètres de plastique à l'ouverture

On insère le tuyau dans un coin de l'ouverture

On se bricole une jolie étiquette sur laquelle on écrit la recette pour info, le poids, la date de fabrication ...

 

 

 

 

 

On recouvre les 2-3 centimètres de l'ouverture avec une feuille de papier.

On vient mettre cette feuille jusqu'au bord du tuyau

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le fer, passer sur la feuille de papier
SANS JAMAIS TOUCHER DIRECTEMENT AU PLASTIQUE !

  

 

 

 

 Chauffer jusqu'au bord du tuyau :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Il faut s'entraîner plusieurs fois à vide pour trouver la bonne température, en sacrifiant un sac.

Si le plastique se décolle, le fer n'est pas assez chaud. Et si le papier colle au plastique, c'est qu'il est trop chaud !

Si le fer est tout noir et fume, vous avez oublié de mettre le papier, le fer est foutu !
Il ne vous reste que quelques secondes pour gagner la sortie et courir loin, loin, très loin, non, encore plus loin.
Car le drame qui est en train de se construire risque de vous coûter un œil ou une couille.
La gravité des coups que vous allez prendre est proportionnelle à l'âge du fer
Moqueur 

Voici la bonne texture attendue :

 

 Voici maintenant la partie technique.



 

On insère le bout du petit tuyau dans le tuyau de l'aspirateur.

 

 

Avec sa main, on bouche le tuyau de l'aspirateur tout en retenant le petit tuyau pour ne pas que l'aspirateur l'avale !

On branche l'aspirateur.

Le vide se crée, il faut vérifier que le bout resté dans le sac ne se bouche pas au contact du sac ou d'une bouillette

 

 

 

 Voilà le résultat attendu :


 Quand l'air semble tout aspiré, il faut :

  • Retirer d'un coup le petit tuyau
  • Appuyer avec le doigt à l'endroit ou le petit tuyau était pour ne pas que de l'air re-rentre
  • Eteindre l'aspirateur (attention à ne pas aspirer le petit tuyau !).
  • Remettre la feuille de papier à la place du petit tuyau
  • Repasser un coup de fer pour finir la fermeture (je ne l'ai pas précisé, mais il faut enlever son doigt !) :


 

Voili-voilà, le sac se tient bien, et permet un meilleur rangement dans le congèle

LaMagie


Thème: Appâts et amorces | Département: Saône et Loire (71) Lien permanent | Voir les 20 commentaires
Tags: - -

Session de fin d'été

Votez pour cet article:Je vote pour cet article56
Article de Nico2Renn publié le 2 Septembre 2009 à 00:29 dans le blog N2R
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

 

Un peu de temps libre et hop! Direction notre plan d'eau public favori pour deux journées et une nuit de peche soit environ 35 heures. Ca faisait deux mois que nous n'avions pas tapé de session et ça commençait à nous démanger! 

  

Nous nous installons donc sur notre poste habituel en début de matinée. Première constatation, le niveau est beaucoup plus bas que lors de notre dernière session. Il est 8h00 et toutes les lignes sont à l'eau avec des billes Fish maison que nous testons d'ailleurs. Cette fois ci nous avons essayé de faire la préparation la moins chère possible. Prix de revient: ~5 euros les 3 kilos.

   ingrédients:        - 2 kg de Granulés complets pour chats   1,20 euro

                              - 20 oeufs                                                 2 euros

                              - 2 boites de sardines à l'huile                  2 euros

 

Pas un départ de la matinée jusqu'a 12h10, une petite commune de 3kg. Le poisson est vite pris en photo et rendu à son élément. Il faudra attendre 17h00 pour avoir le second départ, une miroir de 5kg relachée aussi vite qu'elle est arrivée à l'épuisette. Ces deux premiers poissons nous rassurent, ça prouve que nos billes marchent pas trop mal donc confiants pour la suite!

 

La nuit arrive à grands pas et nous relançons nos montages. Après un bon petit repas, le détecteur de droite s'emballe. La défense du poisson nous laisse penser que c'est tout sauf un pin's! Elle nous fera des allers-retours entre les autres lignes pendant une petite dixaine de minutes! Une carpe miroir de 11,500kg toute dodue. Ce poisson nous l'avons déja chopé au Printemps sur le même secteur! 

La nuit se poursuit et vers 3h00 le son strident d'un détecteur nous réveille. Arno prends la canne et le poisson est glissé dans l'épuisette après quelques minutes et des rushs sympas dans les dix derniers metres. Nous découvrons dans le filet une commune de 5,500 kg toute longue. En la retournant sur le tapis, nous nous apercevons qu'elle est borgne! Première fois qu'on tombe sur ce genre de spécimen, ça fait bizarre!

 

Le jour se lève doucement sur le plan d'eau, nous relançons et réamorçons la zone pour la journée dans un brouillard épais. On ne voit pas à plus de 10 mètres, difficile pour se reperer lors des lancers! Vers 9h00 un vent assez violent commence à frapper notre berge et le temps devient serieusement menaçant!

Le ciel se dégage en fin de matinée mais toujours pas le moindre bip. 12h45, ça part sur une ligne placée en bordure. Là, ça parait lourd, le poisson se déplace lentement et met du temps à arriver vers la berge, "Celle là elle ne veut pas venir!" Au bout d'une bonne dixaine de minutes elle entre enfin dans le filet. Joli poisson longiligne et épais, 14kg au peson... Là on est heureux!!

 

  

Tout juste le temps de la prendre en photo et de lui rendre sa liberté qu'une autre canne déroule. Ce coup ci c'est plus nerveu et donc surement beaucoup plus petit. Au passage elle m'embarquera deux lignes avant de s'échouer dans l'épuisette. Sacré différence de poids avec la dernière mais quelle belles écailles! 5kg à la pesée... Il est 13h00 et nous comptabilisons déja 6 poissons...

                           

Après toutes ces émotions nous réamorçons légerement avant de taper une petite sieste.

16h15, ça repart mais cette fois sur une ligne isolée. Pendant un instant je crois perdre le poisson mais en fait, cette petite maline revenait droit sur nous... il aura fallu mouliner comme un dingue pour récuperer toute la banniere en trop! S'en suit un combat en bordure assez costaud avec tricotage dans les autres lignes... Encore une miroir longiligne bien combative. Elle accusera un petit peu moins de 9kg.

L'après midi touche à sa fin et nous attendons un éventuel dernier départ avant de rentrer. Nous commençons doucement à ranger nos affaires lorsque l'ultime départ survient...

Je saute sur la canne et commence à combattre le poisson. J'ai énormément de mal à récuperer du fil car une touffe de ces satanés herbiers est allé se loger dans le premier anneau de ma canne! Une fois le problème résolu, je reprends contact avec le poisson. Ca tire dur, là encore c'est pas un carpeau! Il nous aura encore fallu 10 grosses minutes pour venir à bout de cette furie! un vrai missile... Après un beau combat elle se glisse dans l'épuisette et nous la mettons sur le tapis. Encore un joli morceau, une commune qui avoisine les 12kg. Superbe poisson vierge de toute piqûre d'hameçon.

Ce sera donc le dernier poisson de cette session et nous plions définitivement le matos pour rentrer au bercail. Nous sommes bien contents de notre sortie sachant que c'est loin d'etre la meilleur saison et que le milieu a beaucoup changé ces derniers temps. Avec les différences de hauteurs d'eau, les poissons auraient pu etre bien moins cooperatifs mais on s'en sort quand meme pas mal!

Quant à notre bouillette "discount", rien à redire... elle nous donne les mêmes résultats qu'une bouillette dite "haut de gamme" du commerce!

Ca nous promet de belles sessions pour cet automne!

  -N-

 

Thème: Sessions de pêche Lien permanent | Voir les 13 commentaires
Tags: - - - - -

Premier roulage ....

Votez pour cet article:Je vote pour cet article3
Article de Carpiste68260 publié le 28 Août 2009 à 13:10 dans le blog Carpiste68260
Signaler cet article sur la pêche de la carpe au Webmaster Envoyer cet article sur la pêche de la carpe à un ami par email

Mon premier roulage ....

Pour commencé merci à Nico2Renn  pour sa petite recette bouillette discount voir son article >ici<.

Comme l'indique le titre c'est la première fois que je prépare un mix est que je roule, d'habitude c'est une connaissance qui me les roule pour pas cher 20€ les 5kg de bille banane par exemples.

Allé c'est parti à l'aventure seb faut pas se laissez démonté direction le magasin le plus proche pour cherché se qu'il faut.

Les courses sont faite maintenant on attaque les choses sérieuses, voila se qui va être utilisé.

 

Voici les Sardine                                                               Les croquettes 

le piment pour quelque bille épicé                                   des que d'écrevisse pour plus de goût Moqueur

le plus important les œufs

Je commence par mixé avec un petit robot les granulé pour chat premier problème après avoir mixé la première moitié le robot me lâche.

On va finir comme on peut après réflexion, je me rappel j'ai un mixer manuel pour la viande sa fera l'affaire.

Le tous étant mixé c'est le moment de mélangé œuf, sardine, croquette, est les queues d'écrevisse. Cela me donne un jolie mix, d'où je prélève un quart de se mixe pour y incorporé du piment. Je fais mes petits boudins, petit souci le mix se désagrège par moment savez vous pourquoi?

Une fois sur la table a bouillette les premiers essaie ne son pas très concluant. Après de multiple tentative je n'arrive pas à obtenir une bille digne de se nom voyez vous-même.

Je décide donc de roulé à la main sa sera peut être mieux voici le résulta après cuisson.

Maintenant ses le séchage  est ce week-end on verra si sa déroule dessus !

Je vous tiendrai au courant.

Thème: Appâts et amorces | Département: Haut Rhin (68) Lien permanent | Voir les 5 commentaires
Tags: -

14 pages  «2 3 4 5 6 7 8 9 10»

Aide - Config - Logos - Annonceurs - Copyright © 2000-2020 PowerCarp - Tous droits réservés - Contact - Charte - C.G.U. - Nouveautés
Connexion - Inscription - Fils d'information RSS - Dernière évolution: le 2 Avril 2012 - Plan du site - Téléchargements
CarpCup - PowerPredator - PowerAngling
Google
Domaine des Carpes Sauvages